29/07/2017

La Rivière de diamants

 

 

PaperArtist_2017-07-20_01-48-100000000.jpeg

Au fond de la jungle,

j'ai découvert un paradis perdu

qui portait ton nom, Kristina.

Et pourtant c'était en enfer

qu'ils injuriaient ta façon de vivre

et de gagner ton indépendance

au firmament de notre nirvana.

 

Au fond de la mer,

j'ai découvert une rivière de diamants

qui portait ton nom, Sara.

Et pourtant c'était en enfer

qu'ils te lançaient pierres et jugements,

accusations et mensonges

sans fondement et gargouillant de cancrelats.

 

Si un jour tu me quittes, Kristina,

dis-le moi avec tes lèvres

sur ma bouche en fièvre

et regarde-moi

les yeux dans les yeux

pour que jamais je n'oublie le songe

de notre amour damné, Sara,

cet amour que nous nous sommes donnés

jour après jour

au temps des beaux jours,

au temps de notre splendeur

et de nos rendez-vous secrets.

 

Si un jour je m'en vais, Kristina,

parce qu'il sera trop tard

de te faire un enfant

et que je serai comme un enfant

pleurant sa détresse

entre tes bras de consolation;

que je serai devenu 

plus que l'ombre de ma jeunesse

et cet amant de désolation

couvert de vieillesse détestable

et perclus de maladies incurables

dis-moi qu'encore, Sara,

nous nous aimerons alors

dans un autre désert, un autre Sahara,

où vieillir n'existera plus sur la map monde;

où notre jeunesse triomphera

à jamais de la disparition

de nos âmes enroulées

et blotties sur l'oasis de la mer; 

où mes poèmes s'envoleront

comme des kiss me surgissant

de nulle part dans les airs survoltés

pareils à des bulles de savon

éclatées avec le rire des enfants

heureux de créer leurs arc-en-ciels;

avec ces coeurs adolescents

qui nous porteront sur leurs ailes fragiles 

de papillons sortant de leur chrysalide

au moment de rejoindre

la vie des amours consentants

écoutant en boucle

Stay with my heart

 

Chaque jour qui passe

me rapproche de toi, Kristina.

Chaque jour qui passe

devient la victoire de notre amour

sur la destitution des sentiments

et la défaite des lits amoureux, Sara.

 

A nous deux, le Triomphe de l'Amour,

Kristina.

 

PaperArtist_2017-07-20_01-48-1000000000.jpeg

Les commentaires sont fermés.