30/07/2017

La foudre n'appartient pas à Jupiter

 

Un roi prétend détenir

le Royaume de France

grâce au vote de ses électeurs.

 

L'été sera de courte durée.

Et l'automne s'annonce brûlant.

 

Et moi je te dis

foutaise et fadaise.

Le pouvoir de l'amour

n'a pas le monopole du nombre.

Mais moi je te dis

que le roi fera bientôt son malaise

et sera au bord de la falaise

prêt à partir aux fraises.

 

Dépiter remplacera Jupiter

comme Péricliter est devenu

la déclinaison verbale de Périclès.

 

Ne crois pas

ceux qui disent

que le pouvoir rend beau.

Le pouvoir rend monstrueux

ceux qui en abusent.

Le pouvoir détruit l'amour

plus sûrement que l'anarchie.

Le pouvoir rend laid,

aveugle et sourd

aux  cris de l'amour,

celui des sentiments,

pas celui des plans médias,

pas celui factice

du beautiful people.

Un homme n'est beau

que s'il exprime la beauté

de son coeur, de son esprit,

de son âme.

Une femme n'est belle

que si elle dévoile sa beauté

à travers son amour de la vie,

sa façon de n'accorder son coeur

qu'aux personnes qui le méritent

sans regarder

le pouvoir du porte-monnaie,

sans regarder le monde

sous les lumières artificielles

et les lunettes noires

du succès et du factice.

 

La foudre n'appartient pas à Jupiter

mais aux femmes et aux hommes

qui font l'amour à la Terre

et à la Création.

 

Quand Jupiter aura fini

de produire des éclairs

dans le coeur du peuple,

il pourra produire

des éclairs au chocolat

en se recyclant simple citoyen

à la joie des enfants.

 

Les commentaires sont fermés.