11/08/2017

Colin-maillard

Il y a comme une fête

qui se prépare dans tes draps de lit.

Un peu de blues un peu de tango

et puis go to the number one.

 

Il y a comme une chanson d'amour 

qui se crée dans tes draps de lit.

Un peu de rumba, un peu de samba

et puis go to your number one

 

Je ne sais pas comment te dire

que toi et moi sur le feu des médias

ça foutrait un sacré bordel sur la Terre

si on dansait en plein soleil,

au nez et à la barbe

de tous ces vieux crabes,

notre chanson d'amour.

 

Mais... mais

go to the number one.

Mais... mais

go to your number one.

 

Il y a comme une chanson qui grince

comme les ressorts de ton lit très usé

et qui fout le  feu à leur hypocrisie.

Il y a comme une chanson qui en pince

comme l'amour pris en flagrant délit.

 

Mais... mais

go to your number one

Mais... mais

go to my number one.

 

Je ne sais pas comment te dire

qu'entre toi et moi

la foudre est tombée sur deux rebelles

que sa brûlure est mortelle,

de l'ordre du 3ème degré surnaturel,

et que se quitter serait un suicide organisé.

 

Il y a comme une chanson qui grince

comme les ressorts de ton lit très usé

et qui fout le  feu à leur hypocrisie.

Il y a comme une chanson qui en pince

comme l'amour pris en flagrant délit.

 

Mais... mais

go to the number one

Mais... mais

go to your number one.

 

Je ne sais pas comment te dire

qu'avec toi et un peu de chance

je recommencerais ma vie à zéro

et que je te ferais de beaux enfants

qui entreraient dans notre danse.

 

Il y a comme une chanson qui grince

comme les ressorts de ton lit très usé

et qui fout le  feu à leur hypocrisie.

Il y a comme une chanson qui en pince

comme l'amour pris en flagrant délit.

 

Mais... mais

go to the number one

Mais... mais

go to your number one.

 

Je ne sais pas comment te dire

qu'entre toi et moi

nos corps se sont échappés de la cage.

Des fauves ayant retrouvé leur liberté.

Des chats sauvages libérés de la société.

Des amoureux en état de révolutionner

ce monde devenu zinzin

et prêt à mourir de chagrin

sous le feu nucléaire.

 

Tu veux rester cacher

aux yeux du monde.

Tu veux que ta famille ignore

la séductrice, la provocatrice,

la divinatrice, la matrice

du sexe joyeux et interdit.

Et si je joue à cache-cache avec toi

joueras-tu encore à colin-maillard avec moi

au jeu du chat et de la souris,

au jeu de mon sexe bandé

qui touche ta bouche enflammée? 

 

Il y a comme une chanson qui grince

comme les ressorts de ton lit très usé

et qui fout le  feu à leur hypocrisie.

Il y a comme une chanson qui en pince

comme l'amour pris en flagrant délit.

 

Mais... mais

go

go to your number one.

Mais... mais

go

go to my number one.

 

Mais...mais

go

go to your number one.

Mais...mais

go

go to my number one.

 

20170806_16582222222222222222222222222.jpg

 

Les commentaires sont fermés.