14/08/2017

Trois billets d'amour avant le sommet

 

C'est avec toi

que j'atteins le Mont-Rose

en cet été grandiose.

C'est avec toi 

que nous posons nos pieds

sur le sommet ouaté

de cette montagne idéale,

sommet mythique helvétique,

sommet symbolique de mon blog.

 

Nous atteignons l'azur

et je respire le bonheur

de t'avoir connu dans ma vie.

Nous atteignons le nirvana

après une longue approche

vers cette terre inconnue

dans des conditions dantesques

où l'ambiance carnavalesque

de ta chambre rose

donnait plutôt sa chance

au précipice,

à la crevasse mortelle,

aux orages diaboliques,

au déluge prêt à engloutir

celles et ceux qui se risquent

à parler d'amour romantique

dans les chambres pornographiques.

 

Nous avons fait l'amour

le plus longtemps possible.

Nous avons fait l'amour

le plus souvent possible

pour atteindre l'impossible

mission de nous aimer

en cet endroit de perdition.

 

Nous nous sommes regardés

yeux dans les yeux

avec nos attentes et nos désirs,

nos doutes légitimes

et plus encore la peur intime

de renoncer à cette folie

d'imaginer un avenir ensemble,

même si ce n'est pas ensemble,

quoiqu'il faille attendre,

quoiqu'il en coûte

avec tous ces alpinistes

grimpant à la conquête de ton corps

sans savoir le conquérir

autrement que par la consommation

d'un instant de plaisir.

 

Nous avons failli nous perdre.

Nous avons failli renoncer.

Nous avons connu nos nuits tristes,

nos jours d'angoisse

sur ce terrain glissant et fangeux

de nos vies étranges et dangereuses

mais nos mains se sont agrippées

les unes aux autres

et nos bouches n'ont pas trahi

notre pacte d'amour

dans les moments les plus difficiles,

nos incompréhensions et nos malentendus.

 

Et nous voilà

à trois billets d'amour

avant le sommet.

Nous allons nous envoler

au-delà du sommet

pour monter plus haut

jusqu'à l'Himalaya de nos coeurs.

 

Et si demain est un autre jour

toi tu resteras tous les jours

de ma vie dans mon coeur

jusqu'à mon dernier souffle.

2017-08-10 12.31.05.png

 

Les commentaires sont fermés.