23/08/2017

Ripoll: le Coran source de destruction fulgurante

Comment des jeunes bien intégrés, pas en situation d'échec scolaire, donc que ces 11 onze jeunes Marocains (et Espagnols) accusés de terrorisme « faisaient de l’escalade », « jouaient au foot », « assistaient aux fêtes du village » et « parlaient parfaitement catalan selon le maire de la petite bourgade », http://www.lemonde.fr/attentat-a-barcelone/article/2017/0... 

en sont venus à commettre l'horreur?

L'explication de jeunes non intégrés, rejetés par le système, sans emploi ou sans liens avec d'autres jeunes occidentaux, haineux envers eux, ne tient pas la route. Ces jeunes avaient un avenir en Espagne. Un seul avait été condamné à de la prison pour tentative d'abus sexuel. Les autres, tous inconnus des radars de la justice.

Comment un imam a-t-il pu à lui tout seul détourné cette jeunesse vers un but terroriste inavouable au nom de l'islam? Si ce n'est par le texte même, l'ossature du Livre sacré?

Un musulman, même non pratiquant, est tenu par ce livre toute sa vie. Il ne peut s'en détacher au risque de finir en enfer selon la source même. Un jeune qui ne suit pas la religion, qui sort, fume, boit de l'alcool, qui drague et même tire sur des joints (l'imam-gourou a été condamné pour trafic de haschisch) reste un musulman et peut à tout moment basculer dans une Foi délirante sous l'influence d'un maître beau-parleur et raconteur de fadaises éternellement réalisables et offertes post-mortem généreusement par Allah à la condition de se conformer au Livre. La ligne droite et directe vers le paradis musulman, c'est le djihad et la mort en martyr. N'avoir jamais pratiqué sa religion avant, avoir manqué sans cesse à ses principes, n'avoir suivi aucune recommandation du Livre, avoir été dans le "péché" sa (courte) vie durant n'est pas rédhibitoire au Jugement Dernier si le jeune musulman se comporte en martyr et meurt au nom d'Allah dans un attentat suicide. Au contraire, tout ce qui est promis dans le Livre sera offert pour le temps de l'Eternité...alors que sur cette Terre la vie y est très courte et le paradis embaumé de jeunes femmes vierges et délicieuses semble si peu probable et inaccessible...

Quand on est jeune et qu'on a toute la vie devant soi, la vie devient pourtant dérisoire et un pensum quand un salaud d'imam se met à délivrer des balivernes à une jeunesse ayant soif de visions idéales, de richesses inégalées, et de pures jeunes femmes toutes disponibles et accessibles qu'à de beaux garçons élus par la grâce d'Allah au rang de guerriers et de martyrs...

Celles et ceux qui recherchent la vérité ailleurs sur le destin tragique de ces 11 jeunes, dont la vie a été fauchée par la religion dévoyée d'un imam qui se prenait lui-même pour le fils du Prophète ou son double, sont dans le déni, l'illusion, ou plus grave encore l'aveuglement.

La Source est le Coran. Il faut lire tout le Coran pour comprendre que le Livre sacré des musulmans date d'une époque précise en un temps précis et que le Coran lu textuellement de la même façon qu'il y a 1300 ans est une source de terrorisme et de pureté fasciste évident pour notre temps qui a dépassé le stade de la soumission totalitaire à des paroles écrites par des êtres humains. Ni Dieu ni Allah ni sont pour rien. Ce sont les hommes et uniquement les hommes qui sont coupables de tout.

Au même titre que la Bible et des Chrétiens, les Musulmans ne peuvent plus s'accrocher textuellement à leur Livre. C'est une erreur absolument tragique et totalitaire qui ne peut qu'assassiner l'Histoire de l'Islam et son Livre fondateur.

 

Les commentaires sont fermés.