31/08/2017

Le récit héroïque

 

On vit des temps merveilleux.

Réchauffement climatique,

Extinction des espèces animales.

Extinction des espèces végétales.

Extinction de l'Homme,

cet animal étrange

qui rend possible

son propre suicide

par rapacité et cupidité,

égoïsme et individualisme,

cynisme et sadisme,

impérialisme et monarchisme,

crétinisme et élitisme.

 

Mais à toi Emmanuel,

qui lit le Manuel Gattaz

de bonne conduite économique,

je vais te conter

le récit fantastique

d'une homme seul

sur sa planète ou son île,

d'un homme laissé

en marge de tout

pour avoir osé

vivre une aventure

hors des normes admises,

hors des canons bourgeois,

hors de l'admissible.

Un homme sans tabou

qui expose sa vie

jour après jour

et qui pourtant

reste dans le secret des dieux

et absolument silencieux.

 

Il écrit

une sorte de cinéma muet,

une sorte de cinéma inquiet,

une sorte de dérision

qu'il utilise jour après jour

comme une arme de précision

selon l'anar Bernard.

Un récit pas bien comme il faut,

un récit qui ne parle pas

de courbes de croissance

mais de courbes féminines,

de Courbet et de son Origine du monde,

de bordels et de filles que l'on tait

dans la Cour de Versailles

et les autres Cours des VIP

où seules les filles de bonnes familles

ont leurs portraits glacés

sur les couvertures de Vogue

ou de Paris Match.

 

Tu veux un récit, Emmanuel?

Ne le cherche plus chez Gattaz

et dans son vieux galetas

rempli de poussières d'or

volées au peuple.

Tu veux vraiment te faire plaisir

et nous faire plaisir?

Fais la révolution avec nous.

Trahi les milliardaires,

souviens-toi que Brigitte et toi

vous avez bravé un jour

l'interdit de la loi

pour vous aimer longtemps,

très longtemps

malgré l'âge qui vous sépare,

malgré les regards acerbes,

ironiques, mauvais, jaloux.

Et que cet amour tient

en dépit de l'âge,

en dépit des critiques,

en dépit des convoitises,

en dépit des tentations.

 

Le récit héroïque commence par toi.

Et Nemo est ton chien

qui va t'aider à penser peuple

avant de penser argent;

de penser amour avant de penser cynisme;

de penser romantisme

avant de penser consumérisme;

de penser philosophie

et histoire de l'art

avant de lire les gourous

de la finance et de l'économie

qui ont cassé le coeur du peuple

pour le diluer dans des histoires

glauques de fric et de cul,

de consommation sexuelle

à haute dose

au lieu de grandes histoires amoureuses

menant à Loverdose des sentiments,

à l'acmé d'un récit héroïque,

la patrie de tous les romantiques.

 

Commence ton récit héroïque,

Emmanuel.

Deviens le Premier Président

a retourné sa veste

contre les dinosaures et les requins

pour préférer les papillons

 voltigeant sur des fleurs

conduisant à la nouvelle aurore,

au nouveau jour.

au nouveau peuple promis.

 

Alors j'aurai confiance en toi

pour les cinq ans à venir,

et même pour les dix ans à venir.

Alors je saurai que d'être resté muet

plus de 20 ans

aura servi à quelque chose de bien,

de grand, d'héroïque.

 

Les commentaires sont fermés.