07/09/2017

L'amour à la première piqûre

 

Nos corps brûlent.

Est-ce ta faute?

Est-ce ma faute?

Nos corps brûlent

et les mots deviennent les cendres

de notre incandescence.

 

Nous sommes dans une cage,

observés, scrutés,

par la meute, 

guetté par l'émeute

et la starification,

notre scarification.

 

Je ne veux pas

que ton âme

prenne leurs coups de canif

et que tu tombes

sous la vulgarité de leurs bombes

puantes et répugnante.

Je ne veux pas

que ton corps divin

soit souillé de leurs crapuleries,

de leurs mauvaises gauloiseries,

de leurs orgies pornographiques,

de leurs jalousies maladives,

de leurs ordures intimes.

 

Je veux que tu brilles

dans le ciel des étoiles

et que tu deviennes ma star

au quotidien de nos jours.

Je veux que tu deviennes

mon amantes pour la vie

et que notre route

ressemble à la fureur de vivre,

à l'ouragan d'amour

que nous faisons descendre

par l'oeil de notre cyclone érotique.

 

A l'amour de la première piqûre,

à l'amour anarchique mais fidèle,

à l'amour orgasmique mais sacré,

à l'amour accroc mais libre,

à nous deux,

l'ouragan de joie

qui entraîne le monde

vers son nouvel horizon.

 

Les commentaires sont fermés.