23/09/2017

Il n'y aura pas toujours des Stanislav Petrov...

L'homme qui a sauvé le monde d'un conflit nucléaire est décédé ce printemps dans l'indifférence générale et la pauvreté.

Cet homme avait un cerveau froid et rationnel. Bien qu'il vivrait sous un régime totalitaire, il a su garder une indépendance d'esprit hors du commun alors que des radars annonçaient l'apocalypse pour sa nation, l'URSS. En 1983, un homme a su réagir en quelques minutes et analyser avec rigueur, mais sans aucune certitude du bien-fondé de sa conclusion, les faux signaux qui lui annonçaient que 5 tirs de missiles étaient partis du territoire américain pour détruire l'ex-dictature communiste.

N'ayant pas appliqué le règlement qui devait s'appliquer dans ce cas là, avertir son supérieur de l'horrible nouvelle et déclencher ainsi le processus de riposte qui s'imposait, il ne fut pas remercier mais blâmer et on chercha d'abord à connaître les responsabilités des hommes en place dans la défaillance du système radar. 

Stanislav Petrov a sauvé le monde de la folie des puissants. Il a été relégué dans l'oubli des puissants.

La réponse à la question de savoir s'il y aura toujours un Petrov en Russie, en Amérique...et surtout en Corée du Nord pour sauver le monde du désastre ne rassure nullement. Non. Il n'y aura pas toujours des Petrov et surtout pas sous Kim Jong Un ou Donald Trump.

On imagine mal une chaîne de commandement non respectée en Corée du Nord...On sait que le type serait soumis à une mort certaine et déchiqueté sur tir d'un obus pour trahison et outrage à sa Majesté Kim même s'il a sauvé sa Majesté d'une vitrification certaine. En Corée du Nord, chaque sujet doit respecter les ordres et aucune décision autonome ne peut être prise.

En Amérique, on peut imaginer qu'un officier en charge du contrôle radar n'est pas tout seul et que plusieurs personnes ont un pouvoir décisionnel dans les cas d'urgence absolue. Celui qui fait peur c'est Donald Trump lui-même parce que si on lui annonce qu'à 90% de certitude il y a fausse alerte, les 10% restants de doute suffiront à alimenter sa parano et à déclencher un tir de missile nucléaire. Rappelons que la décision doit se prendre en quelques minutes... Et que si Washington et la Maison Blanche semblent directement visés, alors Trump n'aura jamais la sagesse d'imaginer que ce sont les experts qui, à 90% de certitude, ont l'analyse juste...

Nous sommes donc en grand danger d'une apocalypse nucléaire accidentelle ou voulue ne serait-ce que par l'inflation verbale qu'offrent les deux dirigeants zinzin de la planète ces derniers jours.

Si la Corée du Nord est entièrement étouffée et que le régime risque l'effondrement, il est déjà quasi certain que Kim Jong Un, sa famille, quelques dignitaires de haut rang, se barreront du pays en toute discrétion avec de faux passeports et de fausses barbes tout en demandant aux fidèles fanatisés de mettre en route un joli feu nucléaire sur les satellites américains que sont le Japon, la Corée du Sud, voir l'Amérique directement. Au mieux, pour l'honneur, cette bande d'illuminés du pouvoir céleste se feront hara kiri avec leur peuple plutôt que s'enfuir lâchement en pratiquant un crime atroce. Mais j'en doute, vu le degré d'esclavage extrême auquel la famille Jong, "bénie du Ciel", a soumis le peuple nord-coréen, on a plutôt à faire à une sacrée bande de salauds qui instrumentalisent la pensée humaine pour en faire leur propre joujou au service de leur toute-puissance... Kim ne rêve pas d'un transit vers Sirius - il préfère jouer avec ses petites esclaves sexuelles - comme Jouret et sa secte de l'Ordre du temple solaire.

En dernière analyse, Trump et ses copains militaires devraient lire ces histoires pas drôles du tout à propos des sectes apocalyptiques pour éviter le scénario le plus noir possible qu'est en train de se dessiner Kim Jong Un dans sa propre tête. Il serait préférable pour le monde entier que Trump cesse ses gamineries infantiles et qu'il déclenche un processus de négociations... Mais on le sait, la négociation n'est pas son fort. Il est en train de déchirer l'accord obtenu sous Obama entre Américains et Iraniens au sujet de l'enrichissement nucléaire et de la bombe atomique iranienne.

Plus con que ça, tu meurs. Mais le néolibéralisme, à force de zombifier les cerveaux, est capable de toutes les dérives. Y compris de mettre au pouvoir des dirigeants de plus en plus brutaux, stupides, et idiots.

Il n'y a pas que le communisme qui est dangereux pour l'Humanité...

 

Les commentaires sont fermés.