26/09/2017

Respecte les peuples et ta planète avant ton drapeau

J'ai des choses importantes

à dire à Donald Trump,

des choses qui ne passeront

ni à la télévision

ni dans les journaux du matin,

des choses qui sont essentielles

aux êtres humains

mais dont les médias

n'en ont que faire

parce qu'il vaut mieux

entendre le puissant parlé de façon immonde

que le marginal éclairé le monde.

 

Alors, je te le dis à toi,

Donald,

dans le silence de mon écriture.

Tu fais fausse route

sur toute la ligne.

Si je mets un genou à terre

avec tous les footballeurs

d'Amérique et les artistes

de partout,

c'est que je respecte

la démocratie,

l'égalité des êtres humains,

l'égalité des femmes devant les hommes,

des minorités devant les majorités,

des marginaux devant les gens installés,

des handicapés devant les bien-portants,

des prostituées devant les bourgeoises bon chic bon genre,

des anars devant les bourgeois stricts et réglos,

et même des connards devant les intelligents et les éclairés.

 

Si je mets un genou à terre

devant le drapeau américain

c'est que je respecte la terre des Anciens,

celle des Indiens disparus dans un génocide

perpétré par les envahisseurs européens,

cette Mère Terre qui était respectée

par les tribus de Sioux ou d'Apaches

avant que les Blancs ne dévastent tout

au nom du fric et du Capital.

Si je mets un genou à terre

comme devant ma propre mère

ou la femme que je désirerais épouser

c'est que j'ai le sens du respect et de l'honneur,

du partage et du bonheur,

de l'égalité et de la chaleur

entre femmes et hommes

de toutes origines et de toutes nations

de toutes conditions sociales

et de tous styles de vie.

 

RESPECT THE PEOPLE,

THE WOMEN,

AND THE EARTH

BEFORE YOUR FLAG,

DONALD TRUMP.

POETIC TWEET 

 

Les commentaires sont fermés.