27/09/2017

Ces bons vieux J.O. réservés aux amateurs de sport sain...

La France de Macron croule sous la dette publique mais l'argent public coule à flots continus pour les privilégiés de la caste. C'est ce qui s'appelle le ruissellement financier par le bas en direction des manants, des mendiants, des diamants de la haute bourgeoisie parisienne.

Mais vive la République Macron et ses sbires en marche pour enrichir davantage les plus riches et écraser pour toujours les plus pauvres (l'argent public, y'en a plus pour certains, alors les pauvres peuvent crever dans la rue et si, à tout hasard, vous voyez un Marcheur pointé devant vous, faites gaffe, vous êtes dans The Walking Dead et les Marcheurs sont les zombies de Macron et Gattaz).

Quelle fumisterie le sport de haut niveau de nos jours! Il fut un temps où le sport était romantique... Las... Le sport est devenu une grande industrie du vice et de la perversion, un méga bordel rose où les dizaines de millions de préservatifs font bon ménage avec les performances sportives et les millions volés au peuple payant impôts pour financer le spectacle et se privant du minimum afin de satisfaire leur goût des Jeux... Méga-partouze...sportive et communautaire. Et le peuple en redemande tous les 4 ans, comme pour le football. Faut croire que le peuple de la Révolution française ne comprend toujours pas que le maquereau est à l'Elysée et que les poules sont en représentation dans les stades. Oui, bien sûr, il y a quelques Justine qui pratiquent fort bien la vertu. Malheur à elles! Pourront-elles jamais faire le deuil de leur isolement et rejoindre, dans leur propre intérêt, la bande des Juliette qui s'adonnent à toutes sortes de cultures physiques fort impressionnantes et fort envoûtantes pour les créatures mâles profitant pleinement de cette situation de débauches inédites créées en leur faveur grâce aux théories du Gang Bang néolibéral? 

Mais le sexe c'est la santé alors que l'abstinence, quel calvaire! Et le sport, idem. Comment être privé de compétitions sportives en tous genres sous prétexte qu'elles ne seraient plus vertueuses et absolument dévouées au vice du pognon et du cul? Quel ennui! Quelle sinistrose pour les névrosés aux passions tristes qui se retirent à demeure et s'isolent dans des boudoirs romantiques afin de contrer les déferlements de libertinage aveugle, les abandons glacés, les adieux définitifs à la vertu, et les dévouements les plus ignominieux aux vices scélérats! 

La France, mon bon ami, sous sa majesté jupitérienne Macron, se redresse. La France a du caractère, de l'audace, de l'imagination, et des hommes qui en ont pour assouvir toutes les débauches et toutes les extases du néolibéralisme. La France s'en sortira à la force du poignet, des masturbations énergiques, des pipes royales, des sodomies bancaires, et des rapports vaginaux avec un Etat français copulant fièrement avec les maîtres du sadisme, de la barbarie, et de la dictature mondiale.

Nous sommes en 2017. Et nos amis sportifs français sont bien contents d'avoir obtenu les Jeux Olympiques à Paris. Ce sera du 24 heures sur 24 heures, trois semaines de folie, du lumière, de beauté...durant une méga partouze pornographique qui réjouira tous les corps en peine devant leur écran géant en couleur et rendra encore plus moroses les névrosés aux passions tristes.

Monsieur Emmanuel Macron, vous êtes un bon roi qui avez été bien élu par un peuple libertin et joyeux comme jamais dont la référence absolue en matière de sport est devenue Jackie et Michel TV.

Quant aux névrosés aux passions si tristes, aux romantiques de belles histoires d'amour nées sur le fumier des libertins, ils ont Justine et sa naïveté, son désir d'amour, d'extases divines, et de volupté bafoués par tous les salauds et les salopes de la Terre.

Dur de vivre en résistance. Roméo, le petit coquin érotique, aime Juliette la petite coquine divine qui sait être, à ses heures un brin égarées, une Justine qui renaît de ses cendres dans les bras de Roméo.

Espérons, pour leurs amours... et pour la révolution, que tout cela ne sera pas qu'un feu de paille mourant sous les projecteurs d'un peuple tombé sous tous les outrages de la liberté sadienne...

https://www.mediapart.fr/journal/france/260917/paris-2024...

 

Les commentaires sont fermés.