26/10/2017

Pourquoi avoir des raisons de croire Henda Ayari plutôt que Tariq Ramadan

Ce sera parole contre parole...avec, peut-être, quelques e-mails conservés comme preuve de menaces sur la personne de la part de Tariq Ramadan.

Henda Ayari a engagé un combat d'une portée qui dépasse sa relation malheureuse avec le gourou des Frères Musulmans. Elle risque vraiment sa vie et celle de sa famille. Parce qu'elle a soulevé le couvercle d'une haine retenue et contenue dans une sorte de discours politico-religieux des communautarismes musulmans qui prêchent en faveur de l'islam politique contre la laïcité de la République française.

Cette femme va devoir affronter un tsunami d'insultes et des torrents de boue qui risquent de la submerger et la conduire vers la folie si elle ne ne rencontre pas les soutiens nécessaires à son combat.

Pourquoi alors s'engager en faveur d'une femme qui nous placent tous dans une situation inconfortable (on attend que la Rédaction de Médiapart sorte de son silence effroyable pour connaître son enquête de fond...et peut-être sa position dans cette affaire explosive) parce que s'engager en faveur de cette femme serait en fait une marque d'islamophobie flagrante et de soutien à un complot sioniste selon celles et ceux qui ont toujours traité les femmes et les hommes critiquant l'islam politique comme des personnes racistes, fascistes, haineuses détestant tout autre chose que le club des Franchouillards fiers d'eux et chez eux...à défaut d'être ailleurs...

D'un point de vue purement psychologique, il est tout-à-fait possible que Tariq Ramadan se soit comporté de façon sadique et perverse avec cette femme malgré les dénégations de ses idolâtres qui le placent sur un piédestal. Pourquoi prétendre affirmer cela? Tout simplement à travers les discours politico-religieux de l'idéologue islamique...voir islamiste. 

Une femme qui sort du carcan religieux, une femme pieuse ayant été séduite par le salafisme et qui soudain le rejette ne peut pas être une femme d'Allah mais une sorte de chose répugnante dont il faut marquer le corps d'un crachat...d'un viol...d'une prise de contrôle absolue... Une infidèle doublée d'une traîtresse à la cause en pactisant désormais avec "l'ennemi". Du temps du Prophète, elle aurait sans doute connu le viol, et la lapidation, puis la mort sous cette torture barbare exercée de ses frères très charitables et de ses soeurs en pleine empathie pour elle...

Aujourd'hui, ce sont les réseaux sociaux qui la violent mentalement en la traitant de la pire des prostituées, la lapident et l'exécutent...en attendant sans doute qu'un fou d'Allah réalise le fantasme haineux de tous ce fan club d'un islam radical. Elle est devenue la collabo de l'Occident et des infidèles (Henda est pourtant restée musulmane "progressiste" dans son coeur et ne s'exprime plus en public sur ses croyances intimes). 

Soyons précis dans notre pensée intuitive. Tariq Ramadan est devenu un maître en double discours donc il peut tout aussi bien être un homme au double visage... Mais l'écrire c'est déjà être sanctionné de traître à l'islam et raciste islamophobe. Donc, j'invite celles et ceux qui ont de la peine à croire cette femme à lire cet article éclairant dans le Figaro (suivre le lien en bas de page) concernant le rapport de Tariq Ramadan à...l'excision où nous pouvons très bien comprendre la perversité de son discours qui mène au communautarisme radicalisé et au rejet de la laïcité. Au final, Tariq Ramadan prêche bien pour une parole ne reconnaissant pas la priorité des avancées humaines hors d'un strict respect de sa religion sous la gouvernance des imams et des docteurs de la foi (dont lui est bien entendu un membre imminent...). En faisant de la sorte, Tariq Ramadan oppose bien la communauté musulmane "supérieure" à la société française "inférieure" parce que non liée par un pacte religieux à Allah et ne suivant pas les principes religieux et règles religieuses édictés par les maîtres et docteurs de la foi.

En voulant soumettre par la violence et l'agression sexuelle la gazelle Henda Ayari, Tariq Ramadan a voulu lui montrer de façon radicale qu'elle était dans l'erreur intellectuelle par sa défiance à sa religion, qu'elle pratiquait un culte à Satan par sa déviance psychologique en cherchant à se libérer du carcan religieux; enfin il a voulu lui faire payer sa trahison à la cause de la communauté musulmane dirigée par les gourous et les docteurs de la foi. Aucune femme ne saurait remettre l'autorité des gourous en question. Henda l'a payé par le viol et l'avilissement de son ex-gourou et maître à penser. Elle risque désormais l'ensevelissement sous des tonnes de tweets haineux...avant un possible attentat terroriste contre sa personne et même les membres de sa famille.

Bravo Monsieur Tariq Ramadan. Je vous rappelle ici ce billet et votre position sur l'excision au cas où vous auriez pris connaissance de ce billet blog qui ne doit bien entendu pas vous plaire du tout.

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/06/23/31003-20170...