23/10/2017

De la nécessité d'admiration et d'être sous l'emprise de...

Henda Ayari a eu à faire à un grand manipulateur sadique et pervers en la personne de Tariq Ramadan.

Mais pourra-t-elle prouver devant les juges que ce dernier l'a violée?

Blessée, manipulée, outragée, violentée, choquée, trompée par un homme qu'elle admirait, tout cela elle l'a sans doute vécue dans sa chair et dans son intimité de femme.

Peut-on parler pourtant de viol quand une femme très récemment "libérée" du carcan salafiste consent à rejoindre un homme, son ex (?) gourou salafiste, dans sa chambre d'hôtel sur son invitation, qu'elle se pense donc toujours importante aux yeux de cet homme, un homme avec qui elle a entretenu des rapports religieux du type femme soumise à son gourou qui lui enseigne le "bon usage" de l'islam durant des années et qui soudain s'est transformée en femme "libérée" de la tutelle du voile et de la mouvance salafiste? 

Peut-on parler de viol quand une femme se laisse surprendre par cet homme qui se saisit d'elle et se met à l'embrasser avec fougue puis à exiger d'elle de pratiquer des choses qui l'a bouleversent intérieurement et qui la salissent mais dont elle ne fait pas l'effort mental et spirituel de rejeter catégoriquement parce que toujours sous l'emprise et le charme du gourou; parce que trop faible pour résister aux exigences perverses de l'homme?

Nous sommes clairement dans un rapport d'homme dominant et de femme soumise à son gourou, son "dieu", son prince adoré... Si viol il y a effectivement, il est d'ordre d'abord mental où l'homme domine très clairement l'esprit féminin, par le fait qu'une idéologie, une secte, enferme et annihile la personnalité et la volonté d'une femme au profit du gourou auquel elle soumet son intelligence et son indépendance, et finalement se livre à son désir sexuel de mâle sadique et pervers.

Quand Henda Ayari se rend dans la chambre de Tariq Ramadan, c'est une femme surprise et étonnée que leur rendez-vous n'ait pas lieu au bar mais qui pense qu'elle peut néanmoins être en totale confiance avec son ancien gourou pour avoir droit à une discussion d'égal à égale avec lui...avec sans doute ce petit piment supplémentaire et cette petite excitation interdite d'être invitée dans la chambre du gourou tant idéalisé... Le charme de l'homme n'a jamais fini d'opérer sur elle malgré sa nouvelle liberté de femme musulmane laïque et assumée comme telle.

Si Henda Ayari se serait trouvé devant un homme libre, un penseur, un magicien qui dévoile des sentiments profonds et sincères, au contraire des fables qu'il racontent à toutes ses maîtresses en jurant sur Allah qu'il va bientôt divorcer de sa femme pour favoriser les coïts avec elles; si Tariq Ramadan avait été cet homme, ce personnage placé au sommet du panthéon d'Henda Ayarai, gentil, doux, et attentionné, laissant le charme entre lui et elle s'opérer naturellement jusqu'à l'éventuel envie de tomber en extase amoureuse pour cette femme, Henda Ayari, Henda Ayari aurait peut-être été aux anges et elle n'aurait jamais parlé de viol mais plutôt d'un rapport amoureux. Mais voilà. Tariq Ramadan n'est pas un prince charmant. C'est un gourou dominant comme les autres avec toutes ses prérogatives de gourou qu'il s'octroie d'office sur son harem potentiel de femmes grâce à sa médiatisation et son aura de leader spirituel...

Tout va alors basculer très vite dans la glauque attitude du gourou. D'homme admiré par une femme, il va devenir une bête immonde se servant du corps, d'un objet féminin dont il a déjà tué le sujet par ses prêches et son endoctrinement, comme ultime moyen de soumission, comme plaisir sadique d'abuser d'elle en lui faisant subir tous les outrages chers au marquis de Sade. Et maintenant que cette femme s'est réveillée et révélée à elle-même en quittant son voile et le salafisme, il faut d'autant plus qu'elle paie son audace par un viol brutal qui souffre d'aucune discussion possible. Il faut la soumettre par le corps puisque l'esprit se rebelle et veut revendiquer sa liberté. Il faut l'humilier, la sodomiser de force et lui faire sentir la puissance mâle du gourou tout-puissant et tout-pissant afin qu'elle se souvienne que l'on ne peut pas quitter la confrérie comme ça juste par goût de la liberté et de l'indépendance. Il faut une saillie qui lui rappelle qu'elle est la femme soumise et lui l'homme dominant.  

A partir de là, le charme se rompt. Tariq Ramadan n'est plus l'homme spirituel adulé. Il devient un abuseur, un violeur, un salaud qui a trompé durant des années une femme de plus qui l'admirait et le plaçait tout en haut dans son estime de femme.

Suivant l'interprétation qu'en fera la justice, Tariq Ramadan pourra en ressortir blanchi d'une accusation de viol ou alors sali d'une condamnation pour contraintes sexuelles et viol. 

Nous sommes dans un temps de basculement où ce procès retentissant permettra de faire parler la planète entière sur les rapports de domination et de soumission entre hommes et femmes. Le couvercle sur les "affaires" ne devrait plus se refermer de sitôt et si à la fin c'est la liberté et l'égalité dans le couple qui l'emporte, alors ce sera vraiment mieux pour l'Humanité toute entière.

 

22/10/2017

La lâcheté des hommes, l'insoumission des femmes

Un homme célèbre accusé de contraintes sexuelles et de viol par une ou plusieurs femmes des années après les actes présumés a toujours plusieurs moyens de défense pour s'en sortir haut la main (haut la b... mais c'est un peu vulgaire et déplacer pour l'écrire ici):

Il nie en bloc toutes les accusations et à de nombreux témoins très amicaux garants de sa bonne moralité et sexualité parmi son fan club de soeurs et de frères qui l'adorent et sont en extase devant Docteur Islam dont la parole est très proche d'être aussi parfaite que celle du Prophète...

Aucune preuve tangible (marque d'agression, zone sexuelle blessée, présence de sperme) ne peut plus être apportée au tribunal. Le présumé bourreau a donc tout loisir de se retourner contre sa présumée victime en portant plainte à son tour pour dénonciation calomnieuse. Pour peu qu'il soit célèbre et riche, bien défendu par d'excellents avocats sans aucun état d'âme mais efficaces comme des machines à tuer une seconde fois une femme violée qui en plus s'est dévoilée et physiquement, en retirant son voile, et dans son intimité la plus profonde, en dévoilant son viol publiquement. il pourra même aisément remporter son procès si la présumée victime craque mentalement, se contredit au fur et à mesure de ses déclarations soit parce qu'elle perd grave les pédales (se rappeler qu'une victime de viol a toujours une crainte inconsciente au fond de son cerveau d'avoir fait quelque chose de mal pour provoquer le viol de son agresseur) et que ses avocats sont médiocres ou peu convaincus par les accusations de leur cliente à l'encontre d'un tel personnage, soit parce que réellement c'est une menteuse qui a dénoncé un homme (mais alors on ne saurait pour quelle bonne ou mauvaise raison elle veut la chute d'un homme et s'exposer ainsi aux yeux du monde entier et à la vindicte mortelle des salafistes). Parce que passer au tribunal, se voir insultée de la pire des façons ou applaudie de façon un peu hypocrite par tous les médias et réseaux sociaux du monde, comme c'est le cas pour Henda Ayari, et s'opposer en plus aux dangereux salafistes dont Tariq Ramadan est un gourou leader en Occident, il faut n'avoir jamais été victime de viol mais être juste complètement folle, désaxée sexuelle et mentale, victime d'hallucination de viol, de mégalomanie satanique, et de la nécessité prioritaire, selon les probables bonnes paroles bienveillante de son présumé bourreau, d'être emmenée dans un asile psychiatrique halal pour se faire soigner par de bons gardiens de l'islam qui la recadreront pour la faire retourner à la mosquée de bon gré ou au cimetière de force...après avoir subi la camisole de force du carcan islamiste.

Ce billet ne prétend pas faire la justice plus vite que la justice elle-même. Ce billet veut juste prévenir des nombreux dangers que courent désormais cette femme, Henda Ayari, qui a osé briser le mur du silence. Il est probable qu'elle risque d'être bien seule dans son combat car d'autres victimes potentielles, qui risqueraient la mort par attentat, ou même l'atteinte corporelle portée aux membres de sa famille, et la dénonciation du gourou devant la justice et sa plainte pour dénonciation calomnieuse...comme c'est le cas contre Mme Ayari.

C'est dire ici le pouvoir de nuisance et la lâcheté des hommes qui ne se repentent jamais devant leurs actes abjectes mais au contraire profitent à plein du contexte, de la complicité ou, et, du silence des un(e)s et des autres pour se refaire une virginité et détruire une seconde fois, et définitivement, leur présumée victime.

Henda Ayari, je vous soutiens dans votre combat qui sera terrible car je sais que vous en connaissiez toutes les conséquences et que jamais vous n'auriez brisé le silence contre l'acte abject de Tariq Ramadan si vous n'aviez pas vécu réellement ce viol.

Il faut effectivement être devenue une sacrée insoumise pour oser s'attaquer au gourou en chef des salafistes occidentaux. Cette petite musique from the West pour vous. Courage, Madame. Il vous en faudra encore beaucoup face à vos bourreaux qui seront désormais une meute prête à vous abattre d'une façon ou d'une autre.

http://www.francetvinfo.fr/societe/harcelement-sexuel/acc...

 

21/10/2017

Henda Ayari se verrait lapider à mort pour adultère...

Henda Ayari, avez-vous vos 4 témoins qui ont assisté au viol, menaces, et injures perpétrés par Tariq Ramadan, le gourou des salafistes en Europe?

Non. Bien sûr que non. Un viol ne se pratique jamais devant témoins sauf si les témoins sont eux-mêmes violeurs et complices du viol.

Mais en terre d'islam, Henda Ayari pourrait être condamnée à la peine de mort par lapidation pour n'avoir pas gardé le silence...en l'absence de 4 témoins qui témoignent en sa faveur.

Terrible pouvoir des hommes qui savent qu'ils peuvent violer impunément et s'en sortir sans aucune condamnation. Au contraire, c'est la victime qui paiera par la torture et la mort la grosse saloperie de Monsieur le Porc.


Dr Wafa sutan, ex musulmane temoigne

Citation - Dr Wafa Sultan : Une femme musulmane ne peut pas rapporter qu’elle a été violée, parce qu’il lui sera demandé de présenter 4 témoins, autrement, elle sera accusée d’adultère et sera lapidée à mort.
Avatar de l’utilisateur
Morpheus
Administrateur du site
 
Messages: 4368
Inscription: 14 Mai 2010 00
Localisation: Suisse

 

Monsieur Tariq Ramadan a écrit de très beaux livres sur le Prophète. Il est un fervent adepte de l'islam d'origine. Hélas pour lui et ses fidèles, il y a des musulmans et des musulmanes pas assez naïves pour plonger dans l'ornière du mâle tout-puissant qui profite du Livre saint pour satisfaire leur libido. Des musulmanes et musulmans qui mènent un combat moderne contre cet islam des origines qui n'est plus du tout acceptable en notre temps.

J'ose espérer que vous, Monsieur Tariq Ramadan, n'aurez pas des idées de vengeance céleste et ne ferez commander aucun mal contre cette femme ou sa famille. Il est peut-être temps de reconnaître que les femmes musulmanes ont droit à leur propre liberté sexuelle et qu'elles ne sont pas des objets de vices et de sévices au service des hommes "très croyants musulmans".

Il est temps de passer devant une justice d'êtres humains qui ont connaissance des droits démocratiques de la femme et de l'homme et non devant une justice divine organisée par une poignée de mâles dominants qui se permettent tout et n'importe quoi, y compris de pratiquer des crimes abjectes contre les femmes au nom et au service d'Allah le Tout-Puissant...

L'Amour divin ne viole pas, ne contraint pas, ne soumet pas. Il ne fait que passer et offrir ses ailes du désir aux anges...

 

The lining Mélania Trump

Nous sommes des doublures

sous nos brûlures.

Nous somme des ordures

sous nos injures.

Nous sommes des purs

sous nos armures.

Nous sommes des murs

sous nos murmures.

Nous sommes fêlures

sous nos fourrures.

Nous sommes serrures

sous nos ouvertures.

Nous sommes désinvolture

sous nos aventures.

Nous sommes droiture

sous nos signatures.

 Nous sommes miniatures

sous nos figures.

Nous sommes des durs

sous nos tessitures.

Nous sommes des impurs

sous nos tortures.

 

Nous sommes des pictures

sous nos regards de mercure.

She is the clair-obscur

sous ses yeux bleus azur

 

The lining Mélania Trump

 

2017-10-21 06.46.577.png

 

 

2017-10-21 06.46.5777.png

 

 

2017-10-21 06.46.57777.png

 

 

 

 

2017-10-21 06.46.577777.png

 

 

 

20/10/2017

Néolibéraux, n'accusez point le populisme, vous êtes responsables!

Les démocraties du monde s'offrent aux populistes et aux fascistes milliardaires...en votant pour eux.

Néolibéraux, n'accusez pas les peuples puisque vous les zombifiez de vos discours ravageurs et totalitaires au point que les peuples votent aujourd'hui pour leurs pires ennemis, les prédateurs dinosaures milliardaires qui détiennent le pouvoir économique et qui sont en train de mettre main basse sur le pouvoir politique, judiciaire, médiatique, et internautique.

Néolibéraux, n'accusez pas le populisme puisque c'est vous-mêmes qui jetez les peuples dans les bras du populisme le pire qui soit puisque la loi de l'argent l'emporte désormais sur tout le reste. C'est par vos dérives que les peuples démocrates se livrent pieds et poings liés aux plus gros dinosaures que l'Humanité ait produit et qui feront un carnage de notre monde. Plus c'est monstrueux, plus c'est beau! Les peuples en redemandent. Jurassic World est parmi nous et les peuples, fascinés par le spectacle de la roue de la fortune, se sont aveuglés à vos discours pourris qui offrent le monde entier à une toute petite minorité d'habitants sur la planète. On vote encore démocratie ou on se prostitue comme des  cochons de payants pour donner aux riches les richesses que nous produisons nous-mêmes, les peuples?

Néolibéraux, ne dites pas que les peuples sont stupides de voter comme ils votent. Dites-vous que c'est vous-mêmes qui avez voulu des peuples soumis à vos folies des grandeurs, au tout pognon, aux valses lubriques avec la Bourse qui ne s'est jamais aussi bien mise au service de vos érections matinales et nocturnes que depuis qu'un certain Donald Trump est au pouvoir (qui parlait mal de Wall Street, au fait, du temps de l'élection présidentielle américaine?). Vous êtes, vous les néolibéraux, les responsables de ce système que vous ne voulez en aucun cas remettre en question en prétendant qu'il offre le bonheur aux peuples. Hors de bonheur, comme l'ex dictature soviétique, les peuples en connaissent la part d'obscurité et l'horreur de la jungle avec ses prédateurs qui agressent, qui harcèlent, qui jouent du pouvoir de force pour tout dominer jusque dans leurs rapports au sexe et à l'amour (Mélanie Trump dis-moi si j'ai tort. Je me pends à tes pieds).

Prague risque de se réveiller ce week-end avec un petit Trump au pouvoir, un dinosaure de la même espèce que celui d'Amérique.

Rendez-vous au parc d'attraction, chers tous. Les dinosaures sont sur votre écran chaque jour et vous sourient à belles dents. C'est l'inflation. Il suffit de leur enfiler le costume de l'espèce sensée en voie de disparition (dans l'imaginaire apocalyptique des poètes qui prennent leurs désirs pour des réalités toujours possibles) mais dont nos laboratoires néolibéraux ne font que trouver de nouvelles espèces populistes originales pour développer leur domination sur le monde en se faisant un malin plaisir de déclarer avec une perversion raffinée dans leur communication aux peuples qu'ils sont stupides de voter pour l'anti-système... Pire que la supercherie, il y a l'abjection de ces gens.

Plus système et plus dérives fascistes ou royalistes que ça, tu meurs du coeur.

Et il faudra bien un jour que ce site, pacha k mac, vous fout enfin la paix de vous abandonner corps et âmes aux dinosaures qui vous veulent du bien, chers peuples du monde.