03/11/2017

S.V.P. mauvais défenseurs de la démocratie, ne nous traitez plus de lâches

Ce qui doit arriver arrive. Et on pourrait presque penser qu'Allah donne raison au crime.

Sauf que... Tout cela ne vient pas d'Allah mais d'une idéologie nazi-islamiste qui se prend pour la pureté du monde alors qu'elle rétrograde femmes et hommes dans un passé lointain, soumis à une loi divine très favorable aux hommes et leurs délires de possession sur le corps des femmes.

Ce que le Coran dit est "Vérité absolue". Donc considérer comme potentiels esclaves ennemis et femmes infidèles à la loi coranique et se servir de ces même femmes infidèles ou "ennemie de la pureté coranique" comme objets de plaisir sadique et butin de guerre, donc esclaves sexuels, est chose normale pour les fanatiques. En résumé très court, j'évite les sourates du Livre qui délivrent ce message très violent et d'un autre âge, c'est ce que dit en toutes lettres, comme message de guerre pour ses fidèles et délivrés, en sus, aux ennemis du Prophète, le Coran et les hadiths pour les pratiquants zélés et purs du Livre.

Charlie Hebdo, et c'est dans la logique même de la pensée exclusive et radicale des gourous religieux tels Tariq et Hani Ramadan, se voit ainsi de nouveau menacé de nombreuses menaces de mort. Ces menaces ne viendront jamais directement des gourous religieux  et intellectuels activistes de premier plan comme Frère Tariq. Bien évidemment. Ces menaces viendront de leurs adeptes les plus zélés qui voudront défendre coûte que coûte les paroles d'Allah, d'origine non humaines mais divines, et les mots transcrits par le Prophète dans le Saint Coran. Et les leaders spirituels se défendront de provoquer assassinats ciblés et attentats de masse. Le crime, ce n'est pas eux. C'est les autres qui d'ailleurs ne sont pas musulmans mais traîtres à l'islam en tuant des gens....Hum....Là je m'enrhume mais je refuse de me laisser entuber par les intellos qui prétendent qu'ils sont innocents dans certaines dérives dramatiques et criminelles d'une partie de la jeunesse musulmane fanatisée et lobotomisée en France mais partout ailleurs aussi.

L'Histoire ne se répète jamais. Mais pour Charlie Hebdo et ses journalistes, l'histoire pourrait bien, mille fois hélas, se répéter encore.

Alors, celles et ceux, prétendument défenseurs de la démocratie, qui témoignent en faveur de Tariq Ramadan et qui dénoncent de lâches tous ceux qui tentent de décrypter les enjeux d'une religion sous le prisme et l'emprise d'un fascisme intellectuel et d'une domination mâle toute-puissante sur les femmes ainsi qu'une hégémonie voulue de leur part (le Califat islamique partout sinon rien) sur la planète Terre sont priés d'avoir une toute petite pensée pour les éventuels futurs morts en "martyrs" pour la sauvegarde de la démocratie et de nos sociétés libres...

Un petit examen de conscience et d'humanité serait bienvenu. Je ne prends pas la défense de jeunes femmes que je ne connais pas pour ma publicité personnelle qui me rapporte ni grosse audience, ni argent, ni célébrité. Je le fais parce que je ressens l'urgence de dire certaines choses qui me paraissent d'importance vitale pour nos démocraties. Et je le dis aussi pour que mes soeurs et mes frères musulmans puissent se libérer et s'arracher à la pureté et au fascisme des gourous pour préférer leur propre attitude critique devant les versets du Livre qui posent de gros problème dans le cadre de la démocratie et d'une République libre, laïque, qui laisse la liberté de conscience et de croyance à chaque femme et chaque homme, musulman(e)s ou non.

Au passage, je prends moi aussi le risque de me ramasser le coup de massue ou la balle de kalachnikov d'un zélé de Daech ou d'un autre mouvement terroriste qui vit dans la galaxie des puristes de l'islam. Histoire de me faire sodomiser définitivement d'une autre manière que certaines femmes tombées dans les griffes d'un prédicateur. Donc merci de penser un tout petit peu aux risques que je prends. Tariq Ramadan ne risque qu'une éventuelle peine de prison et a une cour à ses pieds ainsi qu'une multitude de soutiens et d'avocats qui lui servent de défenseurs de premier plan. Je n'ai aucun soutien (sauf exception très privée), aucun argent pour ma défense, vulnérable comme n'importe quel citoyen parce que non protégé par la police ou des gardes du corps, et je risque un petit plus la condamnation à la peine de mort à chaque billet que j'émets contre l'islam nazi.

A noter qu'un avocat d'Egypte, pays fief des Frères musulmans où les femmes reconnaissent à 98% (!) subir le harcèlement sexuel des hommes, vient de dire sur un plateau TV que les femmes qui portent un jeans déchiré laissant paraître la peau peuvent être violées! Et oui, c'est en Egypte et aujourd'hui, pas il y a 13 siècles. A lire sur le blog Savoir ou se faire avoir de Salmi Aldeeb. 

A lire aussi:

https://www.marianne.net/politique/une-sur-tariq-ramadan-...

 

Commentaires

Musulman vous défendez une bonne lecture de l'islam parce que vous admettez ce qui est une évidence, c'est qu'il y en a une mauvaise. Comme il y a eu - et il y a toujours - une mauvaise lecture du christianisme et probablement de tous les textes sacrés.
Je pense que c'est d'abord cela qu'il faut dire et reconnaître. Il faut aussi reconnaître que certains passages de tous ces textes reflètent une époque, des moeurs et des conceptions de l'être humain et des rapports entre ces êtres qui ne sont plus acceptables aujourd'hui.
Tous ceux qui continuent à défendre ces textes et ces lectures dépassées, avec leurs exclusions, leurs condamnations et leurs punitions, doivent être considérés comme des traîtres à leur propre religion. Cela sans feindre cependant que ce sont des lectures et des interprétations de textes qui existent et que celui qui s'en réclame est un musulman ou un chrétien, pour parler de ce qui fait généralement débat, même s'il est un mauvais musulman ou un mauvais chrétien.
Je ne trouve aucun vertu dans le fait de nier ce lien, comme l'a fait, par exemple, l'autre soir à la télévision Monsieur Tornare, qui déclare "ce n'est pas l'Islam" lorsque l'on parle de la revendication d'un récent attentat. Tout proportion gardée, on pourrait tout aussi bien dire que l'Inquisition espagnole n'était pas le christianisme. Reconnaître qu'il y a une mauvaise lecture et une mauvaise interprétation, voire une mauvaise compréhension; du message essentiel me paraît non seulement moins hypocrite, mais aussi plus fertile à promouvoir celle que nous aimerions voir en action.

Écrit par : Mère-Grand | 03/11/2017

Les commentaires sont fermés.