04/11/2017

Monsieur Plenel, rappelez-vous: pire que le bruit des bottes...

"Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles".

Cette citation empruntée à l'écrivain suisse Max Frisch a été souvent mise en évidence par le directeur de Médiapart, Mr Edwy Plenel, pour alerter la société sur les dérives fascistes, sexistes, homophobes, islamophobes, etc.

Et aujourd'hui, que se passe-t-il Monsieur Plenel? Les langues se délient dans l'affaire de Tariq Ramadan mais votre Rédaction ne prend pas acte de tous les témoignages qui déferlent dans les journaux sur les agressions subies par de très nombreuses jeunes femmes, et même des jeunes filles mineures apprend-t-on maintenant dans la presse helvétique à travers les révélations d'anciennes collégiennes, élèves, dans les années 80 et 90, du professeur Tariq Ramadan et abusées par lui...

Tariq Ramadan n'est pas n'importe quel satyre qui aurait fait du mal à des femmes adultes et même des jeunes filles mineures sous l'effet de sa dominance maniaque toute masculine. Il est LE prédicateur médiatique de l'islam de France et même d'Europe puisqu'il enseigne aussi au Royaume-Uni. Il est suivi par des millions de fidèles musulmans qui s'abreuvent à ses livres et à ses conférences. C'est dire l'importance du personnage qui dépasse largement l'audience de quelques parlementaires français pris en faute de harcèlement sexuel.

Et alors quoi? Votre journal en ligne se tait?! Vous, un des médias les plus réactifs et des mieux informés de France? Vous, un des médias qui a offert sa crédibilité et amplifié l'aura de Tariq Ramadan auprès du peuple de France, des musulmans et musulmanes et y compris des Français et Françaises ne se réclamant pas de la religion islamique?

Votre silence est intenable et assourdissant pour vous le défenseur de la liberté, pour vous le féministe qui essaye de faire beaucoup pour l'égalité entre femmes et hommes, pour vous le combattant d'une société plus égalitaire, plus libre, plus ouverte et plus démocratique.

Vous n'avez pas besoin de jeter Tariq Ramadan aux chacals fascistes de l'extrême-droite. Vous avez juste à relayer l'information et à vous interroger sérieusement au soutien que vous avez offert en 2015, juste après les attentats de Charlie Hebdo, à Tariq Ramadan et son courant très fermé et sectaire de l'islam qu'il représente avec son frère Hani et d'autres personnalités financées par des pétromonarchies du Golf et donc sous influence intellectuelle du Qatar et de l'Arabie Saoudite qui prône un islam en parfaite opposition à nos valeurs démocratiques... Sans oublier l'influence du grand-père maternel des Ramadan et fondateur des Frères Musulmans en Egypte.

En espérant que vous allez enfin vous décider à écrire un éditorial percutant sur votre site Médiapart à propos de cette affaire qui sent de plus en plus mauvais, ils nous restent à espérer, nous vos lecteurs et lectrices, que vous ne vous êtes pas désormais compromis avec le silence de certaines pantoufles occidentales qui annoncent le bruit des bottes, la dictature et le fascisme quelque que soit, par ailleurs, l'origine de ce fascisme. 

Vous n'êtes pas un lâche, Monsieur Edwy Plenel. Alors écrivez-nous, parlez-nous mais s'il vous plaît ne gardez plus ce silence gêné et gênant pour vous et Médiapart.

 

Le VIème pilier du K Bar

Je suis Mockingbird

et je m'en fous

de te dire qu'Allah

a perdu ses anges

et qu'aujourd'hui

ce sont ses diables qui triomphent.

 

Tu fais dans ton calbar.

Tu fais dans ton froc

et ta défroque

ressemble au lupanar

du Marquis de Sade,

la mosquée a remplacé le couvent

mais Justine y est toujours malmenée.

 

J'aimerais que ma fille

rencontre des anges

et pas des salauds

qui lui parlent de religion,

l'enferme à la maison

sous un sac de patates

et la violent chaque nuit

en prétendant que c'est sa faute

d'avoir rejeté le sac

et fait gonflé les burnes pourries

de sadiques qui la considèrent

comme une merde d'infidèle

et qui peut se faire limer

dans tous les trous

par un inconnu

juste parce qu'elle a saisi

sa propre liberté

et qu'elle s'est échappée

de l'asile des fous d'Allah.

 

Je suis Mockingbird

et je risque de me faire trouer

par un trou du cul

que tu as zombifié

de ta hauteur intellectuelle

menteuse et fornicatrice.

Tu es le corbeau

qui risque de me faire passer

par perte et profit

de ta fausse religion satanique.

Je suis un con averti

qui ne trahit pas

le sens moderne du djihad.

Je tente de m'améliorer chaque jour

même si je ne fous pas les pieds

à la mosquée.

Je tente de devenir meilleur

avec celle que j'aime aujourd'hui

afin de faire de notre amour

un parterre de roses

malgré que cet amour nous le vivons

sur le fumier d'un bordel

où les hommes inconnus

viennent toucher son corps

par consentements mutuels

mais contre les abus des salauds

qui imaginent que le corps d'une femme

leur appartient

du moment qu'elle se dénude

et donne du désir aux hommes.

Et si toi tu donnes du désir aux femmes

par ton physique de mâle

faut-il te couvrir

d'un sac de patates

pour te réserver à ta propre femme

que tu ne cesses de trahir

dans les bras de gamines naïves

prises sous ton emprise de prédicateur?

Et si toi tu donnes du feu de l'enfer

à toutes les filles que tu couches

à l'envers des prêches que tu fais

faut-il te couvrir

d'opprobre en ces derniers jours

d'octobre

et vivre Halloween

comme un retour aux croyances païennes

qui chassent une race aryenne

cette race que tu fomentes avec tes riches amis

et tes réseaux puissants qui intimident,

menacent de mort,

injurient toutes les personnes

osant te toucher

toi le 6ème pilier de leur islam,

minaret dominant du monde?

 

Je suis Charlie

et je suis près à risquer ma vie.

Je n'oublie pas les crimes,

les horreurs, les assassinats.

Je suis Charlie

et je veux la démocratie

pour ma fille.

Ni la charia qui charrie la boue

sur le corps des femmes

ni la dominance suprême du mâle

sur ma douce et magnifique fille.

Ni la charia qui charrie la perversion

et la désolation

dans le coeur des femmes et des hommes

mais la démocratie qui charrie

toutes sortes de contradictions, de ressentis,

et de multitudes d'idées qui se confrontent

les unes aux autres

dans un joyeux débat,

un joyeux bordel,

une auberge espagnole

comme je les aime.

 

Je suis Mockingbird

et je suis pour les ébats sexuels

qui abritent le luxe de la passion et de l'amour,

le calme et l'ouragan de la volupté

et des jouissances heureuses.

Je suis Mockingbird

et je suis pour les débats spirituels

qui tournent autour de l'Amour

et qui condamne la Haine,

la violence, le rejet, l'exclusion,

le racisme, l'antisémitisme,

et l'élection d'une race aryenne

qui pense détenir la Vérité,

qui pense dominer le monde,

qui pense détruire l'Autre

celle et celui infidèle au Führer

qui guide la nation de Satan.

Parce que Satan se déguise

toujours en habits de lumière

pour séduire son auditoire.

Parce que Satan a investi

l'âme d'Hitler et de tout un peuple

pour anéantir le monde

dans une nuit de l'Apocalypse.

Parce que Satan est l'ennemi de Dieu

et que ta façon de faire

ressemble à la façon

dont Satan saisit les âmes et les coeurs

pour en tirer tous les maudits profits.

 

Je suis Mockingbird

et je suis le VIème pilier du bar.

J'ai perdu ma vie à lire et écrire.

J'ai perdu ma vie à travailler dur

jour et nuit dans une cuisine

ou une salle de restaurant

et de lecture.

J'ai perdu ma vie, ma famille,

mes amours.

J'ai tout perdu sauf le désir

de retrouver sans cesse l'Amour

et le droit d'être aimé d'une femme

malgré ma chute,

malgré mon extrême fragilité financière,

malgré mon extrême solitude,

malgré mon extrême isolement,

malgré mon extrême sentiment

d'être rejeté de tous et de toutes

parce que je ne suis plus personne

sauf moi-même.

 

Pourtant je suis Mockingbird

et je me moque de moi.

Pourtant je suis Mockingbird

et je ne joue pas au corbeau funeste.

Pourtant je suis Mockingbird

et je retrouve toujours l'Amour

pour chasser la Haine

qui pourrait me conduire en enfer.

 

Alors si je suis bien

le VIème pilier du K Bar,

j'aimerais juste

qu'Allah reconnaisse un peu

que ce message n'est pas satanique

mais juste un message d'amour

moderne, futuriste, heureux,

et parfois héroïque.

Et tant pis si pour cela

un de tes zombies

me troue et me fait la peau.

 

Il y aura toujours un endroit

pour Mockingbird

dans le coeur des femmes et des hommes

qui ont épousé la liberté et la démocratie.