08/11/2017

Hollywood, le tapin imposé aux actrices c'est fini

Nous sommes en train d'assister à une vraie révolution, à ce qu'on appellera la révolte mondiale des femmes contre les agressions sexuelles masculines.

Ce que les médias appelait pudiquement "la promotion canapé", qui était en fait un chantage scandaleux et outrageant des hommes, un abus de pouvoir, et finalement un viol autorisé contre droit à un rôle de cinéma, ne sera plus le prix à payer pour les femmes pour travailler et obtenir une promotion ou un rôle.

Ce qui se passe à Hollywood touche toutes les démocraties occidentales et aucun pays ne pourra plus faire comme si proposer à une femme de coucher contre un travail ou une promotion est une chose tout à fait banale et autorisée par la loi (des hommes). 

Parce qui oui, faire ce genre de proposition est scandaleux puisque la femme passe instantanément du statut de femme à qui l'ont doit tout le respect à celui d'une femme dont l'homme abuse la confiance en cherchant à la corrompre contre menace de ne pas lui offrir de travail ou de promotion. Faut-il payer, pour une femme, son droit à l'emploi où à son élévation sociale et sa célébrité, par un acte sexuel forcé (consenti par rapport à la situation qu'on lui fait et qui fait d'elle, si elle accepte, une prostituée qui n'a jamais demandé et pris la décision personnelle à le devenir même occasionnellement)?

Clairement non. Pour pratiquer ce genre de métier, la femme doit être libre, en âme et conscience, de choisir le métier de prostituée même si jamais cela sera un choix facile pour elle. Il est vrai que beaucoup d'entre elles choisissent le métier sous la contrainte financière et l'absence de travail. Et très peu d'entre elles assument pleinement l'envie de faire de ce métier un métier comme un autre qu'elles assument en toute transparence et en le préférant à un métier non qualifié qui rapporte peu d'argent. Les stigmates de la prostitution sont nombreux. Et ceux de la prostitution imposée et occasionnelle comme la promotion canapé, les femmes qui l'ont subi la porte secrètement comme une honte et quelque chose dont elles ne sont pas du tout fières.

La révolution des consciences sera encore nécessaire. Bravo aux femmes qui osent braver le système masculin. Elles sont en train de réussir leur révolution. Les hommes qui les soutiennent dans cette démarche ne sont pas forcément bien acceptés des hommes de pouvoir qui profitaient jusqu'à aujourd'hui d'un système médiéval, voir primitif...

   

Les commentaires sont fermés.