08/11/2017

Ramadan-Bonnant, le duo improbable

Maître Marc Bonnant comme défenseur de Tariq Ramadan?

C'est une drôle d'alliance, un peu contre nature dirait avec humour Charlie Hebdo dans un dessin pas piqué des hannetons... L'homme qui déteste l'islam et qui a critiqué très durement et à de nombreuses reprises l'islam radical va défendre l'homme Tariq Ramadan, le maître et chanteur d'un islam des origines, face à des inconnues (qui ne le resteront pas puisque la plainte contre X impose à la justice suisse de retrouver l'identité des propagatrices des accusations faites contre lui). Secondé par Maitre Haël Ayat, un duo chic et choc pour défendre un prétendu bourreau des coeurs et un pervers sadique qui se cache sous la grande vertu d'une religion...

Nous voilà interrogateur. Tariq Ramadan est-il innocent de ses crimes supposés? Maître Bonnant a-t-il repris goût à défendre un prétendu criminel, lui qui disait ceci dans "Le Temps" très récemment encore:

«Il m’est arrivé de défendre des criminels, mais ça ne m’intéresse plus, reconnaît Marc Bonnant. La défense s’apparente aujourd’hui à une litanie compassionnelle. J’ai le cœur trop sec pour ça. Je rêverais d’un criminel qui revendique son acte. Vous allez entendre Me Hayat, elle va plaider l’enfance malheureuse de Lady Macbeth…»
 
Maître Bonnant n'aura en tout cas pas son modèle de plaidoirie rêvée avec un Tariq Ramadan qui revendiquerait ses actes pervers envers ses élèves, pour certaines mineures au moment des faits. Il aura un homme qui se réfugie derrière sa grande innocence d'homme et se drapera de sa religion pour prétendre que ces femmes-là sont des menteuses "dérangées qui cherchent à faire leur publicité sur le dos d'un grand homme (bien qu'elles auraient bien voulu rester anonymes sans la plainte contre X de Ramadan) et qui sont sous l'influence d'un réseau judéo-chrétien (aïe! ça va faire mal à Maître Bonnant cette vision complotiste de Ramadan), pauvres femmes manipulées et soumises (dans une voiture et sans caméra, il n'y a ni crime ni témoin de la scène sexuelle) tellement inférieures à l'homme qu'il est devenu lui le gourou de l'islam, l'exemple de l'homme parfait qui respecte à la lettre le Coran...et son épouse.   

 Et puis Maître Ayat en doublure pour renforcer encore sa défense grandiose et son aura d'homme tout-puissant. A renverser Lady Macbeth sur la table des agapes nuptiales et oublier son enfance malheureuse lors d'une partouze organisée par les maîtres du monde. Pauvre Justine, elle va encore souffrir, sous-entendu, pauvres femmes aujourd'hui mariées et mères de famille qui devront tout déballer en justice sans pour autant être bien certaines de l'emporter sur le sadique de Médine et toute sa mec party et leurs salamalecs hypocrites et machos. Maître Ayat, je l'aurais pourtant vue du côté des 4 femmes qui ont dénoncé Tariq Ramadan pour faire contrepoids d'importance au poids super lourd du barreau. Mais alors là, deux poids lourds contre ces femmes inconnues c'est comme deux camions qui passent sur le corps des femmes et en font des chiennes écrasées. Lire encore, pour ne pas sombrer totalement dans la morosité et la déprime, les propos de maître Hayat dans le même article de journal:

«Je ne vous dévoilerai pas mes arguments, je les réserve comme toujours au jury, s’amuse Yaël Hayat. Je suis viscéralement une avocate de la défense. Mon métier consiste à accompagner des solitudes, à rendre audibles ceux qui ne le sont plus, cela suppose une force d’indignation.» 

La défense? Vraiment? C'est plutôt l'attaque en règle pour défendre un homme puissant qui a ses appuis dans le monde entier et des fortunes du Qatar qui le nourrissent grassement. Pauvres petites élèves méprisables qui ont osé porter des accusations graves contre le grand homme saint d'esprit et de coeur. Elles vont se faire savonner le portrait avant leur exécution devant le Tribunal de Genève.

«Si nous nous donnons en spectacle, c’est pour défendre un idéal du métier», confie Yaël Hayat. «Après un échec, on est brisé. Pas à cause de la blessure narcissique, mais parce qu’on n’a pas su faire entendre son client. Et pourtant, on finit toujours par revenir au prétoire, comme Sisyphe poussant sa pierre. Il faut imaginer Sisyphe heureux, disait Camus.» Lady Macbeth est entre des mains ardentes."

Tariq Ramadan, on entend beaucoup parler de lui depuis 20 ans. On connaît son discours, sa verve, sa grande capacité à entraîner son monde dans ses balivernes religieuses. Va-t-il hypnotiser les deux grands avocats du barreau? Ceux-ci se permettront-ils de mettre KO les 4 femmes pour sauver la peau du représentant du Prophète et son Verbe?

Il faudra un sacré avocat, voir un duo d'avocats, en face pour faire résistance. Maître Jacques Barillon? Peut-être. Et qui sait. Une jeune avocate pour le seconder et prête à s'immoler sur la place publique pour défendre les anciennes adolescentes tombées sous la trique de Tariq Ramadan puis ayant succombé à la culpabilité de s'être fait hypnotiser par un serpent charmeur aux allures de grand homme chevaleresque et amoureux des femmes. Quand la chatte a mal à la patte c'est que l'homme ne s'est pas vraiment bien comporté avec elle...

Mais le complot sioniste, vous savez... Quel bel écran de fumée pour rameuter tous ses soutiens inconditionnels. Un beau salaud, Tariq. Mais aussi un sacré lâche... Présomption d'innocence. Mince, j'ai totalement oublié ce que c'est quand je vois la puissance de feu des puissants et leur désir irrépressible de faire taire les victimes à tout jamais.

Si Tariq Ramadan gagne sur tous les tableaux, plus aucune femme musulmane ne portera jamais plainte contre un homme musulman. C'est aussi cela l'enjeu des futurs procès engagés dans les affaires, au pluriel, de Ramadan. Pire qu'une burqa sur le corps des femmes, cette victoire-là sonnerait le glas pour un islam moderne et libéré du carcan des très milliardaires parrains du Golfe...nourrissant grassement ce cher Tariq Ramadan et toute sa clique super dominante.

Source de l'article en question:

ttps://www.letemps.ch/culture/2017/06/19/yael-hayat-marc-...

 

Les commentaires sont fermés.