16/11/2017

Cette fois, Médiapart est enfin sorti de ses babouches islamistes. Ouf!

Merci à Edwy Plenel et toute son équipe de Rédaction qui rattrapent, en un seul article, tout le temps perdu avec les frères Ramadan et surtout stop net la progression un peu trop facile d'un islamisme qui ravage les familles musulmanes, surtout entre la génération des années 60 et leurs enfants d'aujourd'hui nés dans les années 1990 et 2000 ainsi que les bonnes relations entre les communautés.

Il est temps de redonner du poids et de l'autorité aux parents musulmans qui ont toujours su respecter la France et la laïcité malgré le racisme qui s'exerçait sur eux de la part de certains Français et Françaises de souche. La xénophobie et le racisme, les migrants les rencontrent très souvent sur leur route. Demandez aux Italiens venus construire les routes helvétiques et les bâtiments au début des années 60 et vous comprendrez combien les initiatives, dans les années 70, du triste Monsieur James Schwarzenbach de cette époque furent humiliantes pour les Italiens et Italiennes travaillant en Suisse avec leur permis de saisonnier...

Mais nous ne parlons pas de la Suisse et de la communauté italienne, dans ce billet, mais bien de la France et de la prise de pouvoir de l'islamisme politique dans les banlieues au détriment des familles musulmanes qui ont toujours été discrètes dans l'expression de leur foi en Allah.

Médiapart vient de faire paraître un excellent billet qui à lui seul rattrape l'aveuglement d'origine de la Rédaction qui s'est faite enfumer par un prédicateur qui prétendait parler au nom des siens, les musulmans, afin de les sortir du ghetto intellectuel et social dans lequel la France les aurait condamnés. Mais voilà. L'homme n'était pas là pour faire la paix tel un Gandhi dont certains ont trop vite oser prononcer le nom. L'homme avait une mission: propager l'idéologie des Frères musulmans et, par dissimulation et fourberie, imposer petit à petit à la communauté musulmane la fièvre d'un islam des origines avec charia à la clef en remplacement de la démocratie et de la laïcité. L'ambition, démesurée et folle, convenait particulièrement bien à une jeunesse se sentant trahie et abandonnée par la France pour une part, et, pour une autre part, à une jeunesse délinquante, caïd, paresseuse et obsédée par la société de consommation, et prête à s'imprégner à une idéologie de haine afin de gagner en pouvoir et en autorité sur la communauté musulmane. 

Médiapart revient donc avec des idées claires et pourra ainsi faire plus facilement la paix confraternelle avec Charlie Hebdo. Ouf! Parce qu'il ne nous aurait vraiment point fallu, en cette période de grand trouble sociétal, que les journalistes les plus décapants et les plus ouverts sur le monde des idées démocratiques se fassent une guerre terrible et finissent dans la haine et le rejet de l'Autre.

Voici donc cet article qui permet de fumer le calumet de la paix. Espérons que cette fois, on puisse parler dorénavant d'islam futuriste au sein de la société laïque française. Il y a pleins de grandes personnalités du monde de l'islam qui sont prêtes à prendre le relais des Ramadan et autres prédicateurs trop sectaires pour faire oublier les gourous qui ont écrasé de tout leur poids les musulmans humbles, généreux, aimables qui, par esprit de fraternité et d'amour, ont toujours su développer de bons sentiments et une critique intelligente envers les autres composantes identitaires de la France.

https://www.mediapart.fr/journal/france/151117/violences-...

 

Commentaires

Bonjour Pachakmac très bon billet mais n'oublions pas qu'il faut laisser aux parents qu'ils soient Musulmans ou pas le droit d'exercer eux mêmes le droit d'éduquer leurs enfants selon leurs modes et coutumes et que par dessus tout ils ont toujours su observer les régles de savoir bien vivre avec leurs voisins
D'après ce que les médias laissent entendre ou lire le gouvernement et je pense à la France émet de nombreuses réserves é leur égard
Vous parlez des saisonniers italiens à juste titre qui eux ont continué d'éduquer leurs enfants comme en Italie et personne n'a jamais trouvé quoique ce soit à redire
Mais peut-être qu'en dehors de l'école ces derniers vivant en clans ne se laissaient pas enfumer aussi facilement que d'autres
Le clan familial est une clé contre la bêtise courante et peut-être que si la France n'était pas aussi sélective les habitants Maghrébins ne se seraient pas sentis autant rejetés
Pour en revenir aux tout premiers saisonniers , une entreprise de construction a compris très vite qu'il ne fallait pas construire des immeubles uniquement pour ces hommes ayant laissé femmes et enfants dans leur pays ,le seul et unique ayant été construit ayant toujours été sources de problèmes entre eux et une partie des citoyens habitant les immeubles voisins

Écrit par : lovejoie | 16/11/2017

Bonjour Lovejoie. Merci pour votre commentaire plein de bon sens. Je crois que la France a marché sur la tête pendant assez longtemps en bonne partie à cause d'élites politiques qui se sont souvent comportées comme des roitelets et princesses. La Cour de Versailles n'était vraiment pas loin tandis qu'à côté, ici en Suisse, nos politiciens et politiciennes faisaient un travail sérieux et appliqué. Je n'offre pas forcément des fleurs à nos autorités. Il y a des failles et ma propre famille en a été frappée à un moment donné d'une de ses failles administrative où une famille se sent abandonnée à son sort et ne reçoit le secours de plus personne pour l'aider à éviter de couler totalement. Donc, ici aussi, rien n'est parfait.

En France, par contre, les membres des gouvernements successifs n'ont pas su faire face aux difficultés tous très préoccupés d'abord par leur petit confort personnel. Cela fait mal à écrire pour le pays de la Révolution. Je veux bien qu'on s'occupe de soi mais la politique c'est d'abord s'occuper des problèmes du peuple. Donc, avoir du bon sens, prendre soin de ses propres intérêts passe d'abord, en politique, par prendre soin des intérêts du peuple.Nous savons tous qu'une famille ou papa ou/et maman prend (prennent( soin d'abord de leur petite vie en oubliant la vie de leurs enfants va virer à la catastrophe. Alors que dire des politiciennes et des politiciens face au peuple...

Que fera Emmanuel Macron et son Gouvernement? Surprise. Nemo parle peut-être tous les jours, les yeux dans les yeux, au Président Macron...lui qui fut un chien rejeté, SDF, et qui, malgré ses mauvaises manières de la rue, pisser sur l'angle de la cheminée devant la télévision et Macron quel mauvais goût qui a pourtant fait rire la petite assemblée présente, Nemo, a su toucher au coeur Bribri et Emmanuel.

Bonne journée à vous.

Écrit par : pachakmac | 16/11/2017

@Pachakmac entre nous soit dit il faut bien que de temps à autre les grands esprits finissent par se rencontrer .entre vous et moi /rire
Merci et bonne journée à vous aussi

Écrit par : lovejoie | 17/11/2017

Les commentaires sont fermés.