21/11/2017

A celle qui a illuminé la vie de l'homme solo

J'étais devenu

l'homme solo,

celui qui vit la tête

dans la lecture

et l'écriture;

celui aussi qui danse seul

et passe des songs

de toutes les couleurs

dans ses oreilles

qui refusaient de n'écouter

que des versets sataniques.

 

L'homme solo

s'imaginait vieillir seul

parce que l'amour

filait à l'anglaise

à chaque fois

qu'il tombait fou amoureux.

L'homme solo

ne croyait plus au miracle

et à celle qui saurait l'aimer

pour sa sauvagerie

et sa culture,

sa jouerie, sa folle trurie

de déboulonner toutes les idoles,

sa façon folle de baratiner

une fille de joie

sans hypocrisie

et sans cacher sa propre vérité

sur sa vie et ses désastres. 

 

Tu es venue dans ma vie

et nous avons pris tout de suite

un abonnement

à notre amour pour la vie.

Tu es restée,

jour après jour,

à me lire et à me faire l'amour

de temps en temps,

à me regarder droit dans les yeux

pour m'assurer

que j'm'étais point planté dans nos saisons,

à m'donner des caresses divines

que j'avais oubliées depuis si longtemps

et qui me montraient parfaitement

que j'm'étais pas gouré dans l'heure

de nos grands sentiments.

 

Notre amour n'étais ni artificiel

ni de grande surface commerciale.

Notre amour était vrai,

sincère, fabuleux.

Il l'est toujours.

 

Ces simples mots

pour te remercier

d'avoir osé rejoindre cet alpiniste écrivain

qui assure au mieux ses mots casse-gueule

dans la montagne magique

et t'entraîne dans cette montée

vers des sommets impossibles

pour réussir la plus folle

des ascensions modernes.

L'histoire d'un couple.

 

L'Amour avec un grand A.

 

Et je finis ce petit billet avec la chanson

qui me collait trop mal à la peau

avant que je te connaisse

toi la femme la plus géniale

de ma vie.

 

Les commentaires sont fermés.