26/11/2017

La noblesse, le clergé, l'armée, le gang de la verticalité

De quelle manière les peuples sont manipulés et bafoués par une petite élite qui se prend pour Dieu?

C'est très simple. La recette est vieille comme l'Histoire du monde. Il faut un ou plusieurs gourous charismatiques qui fond / fondent la base du système en s'appuyant sur la croyance populaire et la terreur de la mort. Imaginant un au-delà fait d'un dieu vengeur qui s'en prendra à tous les êtres humains qui ne respectent pas strictement la règle rigide dictée par le ou les gourous qui ont formé la petite élite à leur système, le maître spirituel formera le clergé qui sera chargé de fasciner les foules et de les maintenir dans l'ignorance de ses libertés individuelles.

Les rebelles seront chassés du paradis et pourchassés jusqu'en enfer. Ils n'auront donc aucun intérêt personnel à devenir dissidents sauf à vouloir renverser l'ancienne élite pour s'emparer du pouvoir si leur dissidence tient plus de la volonté d'asseoir leur autorité sur les foules que de libérer les foules. Ces faux rebelles seront en réalité des usurpateurs du pouvoir divin de l'ancien régime. Ils remplaceront la religion officielle par une religion dissidente proche des racines spirituelles de l'ancien pouvoir basée sur les mêmes recettes de fascination des foules. Ainsi naissent les sectes religieuses et les guerres entre elles ainsi que les pouvoirs théocratiques. 

Les rebelles qui n'ont pas vocation à prendre le pouvoir et qui ne cherchent que la liberté du peuple et l'égalité des droits citoyens pour tous n'ont que très peu de chances d'être écoutés et entendus en des lieux où la verticalité du pouvoir est vue comme le seul moyen d'exercer le pouvoir. Cas typique et tragique en notre époque très actuelle: la Syrie sous Bachar el Assad ou l'Iran de l'ex Shah. Les rebelles démocrates de là-bas ne sont pas assez nombreux et sont regardés comme des fous idéalistes parce que leur but n'est pas de s'emparer du pouvoir pour leur succès très personnel de domination et de fascination sur les foules mais de renverser le pouvoir pour le donner au peuple en libérant ce peuple de la toute-puissance divine en place. Ils doivent à la fois affronter les dominants qui les pourchassent à mort pour leur dangerosité et les dominés qui les prennent pour des hérétiques et des apostats...désireux de renverser la religion unique et officielle du pouvoir. Ils sont donc reconnus comme l'incarnation de Satan par les dominants et les dominés qui dansent sous la loi du sado-masochisme en dansant sur le ventre des apôtres de la démocratie et trouvent très bien que leur représentation divine soit un exercice de toute-puissance où les maîtres de la pensée écrasent toute possibilité d'insoumission au système. Mais le peuple pleure de ses propre malheurs d'être victimes plus ou moins consentantes... Les femmes aussi...

Finalement être favorable à des religions qui enferment dans des dogmes au service du pouvoir, c'est être soit un dominant qui profite de tous les avantages soit un dominé qui y trouve son compte pour les miettes qu'il récolte de ce système vertical et pyramidal.

Où la démonstration est faite que le néolibéralisme s'accorde parfaitement avec les cheikhs du pétrole et autres dictatures du monde pour réaliser son rêve d'une petite élite mondialisée vivant sous un régime théocratique...

L'ultra-libéralisme n'est qu'un consumérisme qui cherche l'abrutissement des foules et s'accommode volontiers du droit de pratiquer le sado-masochisme avec des gourous ultra-radicaux de l'islam devenus très puissants. Ce n'est pas le Qatar et les Emirats qui me contrediront avec leur puissant mic-mac de fascination des foules à travers le football régnant sur Terre comme au ciel des supporter. Barcelone et PSG comme fer de lance de cette mondialisation sous l'égide de la noblesse du Golfe en association de malfaiteurs de l'Humanité avec les néolibéraux d'Europe... D'autres magistraux exemples, dans le monde entier, sont bien visibles. En Suisse également.

http://www.goal.com/fr/news/163/ligue-des-champions/2017/... 

Celles et ceux qui apportent leur soutien inconditionnel à des dictateurs qui se prétendent les défenseurs de leur propre peuple contre les Occidentaux qui voudraient soumettre aux lois économiques du marché selon leurs propres règles ne comprennent pas qu'ils ne faut jamais confondre peuples et volonté populaire de vivre sous un régime démocratique et d'égalité citoyenne avec néolibéralisme qui s'accorde très bien avec toutes les dictatures du monde, qu'elles soient théocratiques ou non. Autant Kadhafi (on se souvient de sa tente de bédouin qui squattait le parc de l'Hôtel Marigny avant la guerre totale, sous couvert de protéger des rebelles en Libye, qui ne devait pas en être une mais qui finalement, pour une histoire de pactole électorale offert par le dictateur à Sarkozy pour devenir Président des Français provoqua l'élimination de ce cher Mouammar)  et Assad en visite à Paris s'accordaient parfaitement bien avec Sarkozy du temps de leur entente cordiale (2008, 14 juillet de la République française avec un Assad aux premières loges et un carton d'invitation magique à Ben Ali et Moubarak...).

Allah n'est pas innocent. Il a été kidnappé par des gourous islamistes qui lui redonnent toute sa splendeur de verticalité et de criminalité sur des foules fascinées...soumises aux nouveaux rois du monde.

 

Les commentaires sont fermés.