19/11/2017

Je veux jamais te perdre

Quand je regarde le ciel

pour oublier les gens qui se perdent

dans les systèmes parfaits

inventés par des hommes

et provoquant tant de méfaits

et d'horreurs sur Terre,

tant de divisions et de haines

pour asseoir pouvoir et autorité

sur des foules fanatisées,

j'imagine bien que la perfection du ciel

garde son silence et sa beauté

pour elle-même

sans jamais parler ni polémiquer

sur des textes imparfaits

créés par les hommes

afin de satisfaire leur propre narcissisme

et d'asseoir leur domination spirituelle comme charnelle

sur des personnes fascinées

par leur magnétisme hors du commun.

 

Le Ciel n'a jamais pris la Parole

mais l'homme s'est approprié Sa parole.

Le Ciel se tait depuis l'éternité

et ce sont les étoiles

qui nous racontent leur Histoire

à travers l'Univers des sciences

et des poètes.

 

Je veux jamais te perdre.

Et le chemin pour ne jamais nous perdre

est un perpétuel chemin de croix

qui nous ouvre à la joie

quand nous nous retrouvons

dans ta piaule où se perdent

tant d'extases interdites

et la route de nos étoiles.

je veux t'aimer pour la vie

et ce chemin pour garder

notre amour en vie

est le plus fascinant

de toutes mes expériences mystiques.

 

L'Amour est le seul combat

qui soit plus grand que l'Homme

car Lui seul sait

si demain Il viendra

toujours au rendez-vous

dans le coeur des femmes et des hommes

ou alors s'il périra brutalement

dans le silence

de sa décomposition

pour laisser la Haine

embraser l'Humanité.

 

Aucune religion au monde

n'est parfaite.

Seul l'Amour est parfait.

 

Je veux jamais te perdre

même si demain

leur haine aura eu la peau de ma vie.

 

18/11/2017

SVP, mes billets sur l'affaire Ramadan ne sont pas #balancetonmusulman

La façon de traiter l'affaire (les affaires) dans laquelle est mis en cause Tariq Ramadan pour harcèlement et viol présumé diffère des autres affaires de viols et d'agressions sexuelles mises à jour simplement parce que Tariq Ramadan est maître et gourou, leader intellectuel mondialisé d'un courant islamiste très actif qui condamne toute personne prise en flagrant délit de fornication et d'adultère de la pire des façons: soit la mort par lapidation et l'assurance du rejet d'Allah et de l'enfer promis.

Et quand on a charge de millions d'âmes musulmanes qui croient à ce discours répété des milliers de fois par des prédicateurs et autres imams extrémistes, on est en droit de traiter différemment l'affaire Ramadan des autres affaires. Weinstein et tous les autres ne se prétendent pas les détenteurs d'une vérité absolue et de dogmes infaillibles qui précipitent les fauteurs dans le feu d'Allah et la haine des hommes et des femmes prêts à lapider et à condamner à la mort d'éventuels fautifs pris en flagrant délit. Weinstein ne s'est jamais prétendu un parangon de vertu. Il utilisait le système en place des puissants pour assouvir ses besoins sexuels bestiaux sur des femmes tétanisées qui se soumettaient à ses désirs sans bien comprendre et gérer la honte qui s'emparaient de leur esprit sitôt l'acte prédateur accompli sur elles. La femme peut refuser mais quand refuser signifie qu'elle sera reléguée aux placards et aux oubliettes du showbizz par la décision d'un homme tout-puissant il devient nettement moins facile de refuser l'acte imposé répugnant et de se retrouver une héroïne admirable de la cause féminine...avec perte immédiate du statut enviable d'actrice hollywoodienne aimée par des millions de fans et pipolisée mondialement pour un grand public qui adore les stars...

Pour revenir à l'affaire Ramadan, et si j'écris autant de billets autour d'elle, c'est pour dire l'urgence immédiate d'adopter une nouvelle façon d'approcher la lecture du Coran car le fanatisme religieux nous entraîne vers une séparation et une division des gens où la haine, la violence, le viol et la guerre auront finalement raison de nous tous.

Tariq Ramadan n'avait pas le droit de prôner de telles intransigeances religieuses alors qu'il pratiquait lui-même l'inverse de ce qu'il prêchait à des millions de personnes.

Tariq Ramadan n'avait pas le droit d'abuser, au nom de la religion, de son aura ou de sa toute-puissance masculine, du corps de jeunes femmes pas si consentantes que ça et surtout maltraitées de façon non consentie dans la relation sexuelle (nous ne sommes pas dans une relation sado-maso où les deux partenaires recherchent la domination ou la soumission avec volonté des deux partenaires de vivre une relation crado, perverse, et parfois vraiment sale et très violente).

Tariq Ramadan n'a pas le droit de convoquer le complot sioniste, les ennemis de toujours, pour se défendre et ainsi développer plus de haine entre les communautés humaines. Son frère, Hani, n'a pas plus le droit de le faire en convoquant la vengeance d'Allah, ici bas et dans l'au-delà, contre toutes les personnes qui prennent connaissance de l'affaire et considèrent plutôt que ce sont les présumées victimes qui parlent vraie dans leurs témoignages et Ramadan qui tente d'échapper à sa propre réalité d'agresseur sexuel en traitant toutes ses présumées victimes de déséquilibrées, de menteuses, de femmes jalouses qui ont été déçues de ne pouvoir obtenir plus du grand homme et de sa grandeur toute médiatique.

Si mes billets font penser que j'agresse la communauté musulmane, ce n'est pas du tout dans mon intention. Si j'ose donner une intention à mes billets c'est dans le but de libérer l'islam de ses démons archaïques afin que les musulmans et musulmanes trouvent leur propre liberté et leur propre distance critique par rapport au Saint Livre enfermé dans la certitude que chaque mot écrit est un mot direct d'Allah et donc intouchable, inviolable, et définitivement véridique.

De penser cela est une folie humaine et un désastre qui nous conduit tout droit à la grande catastrophe mondiale où la guerre ne peut être qu'obligatoire à tous pour donner la victoire définitive à celles et ceux qui croient en cela ou alors aux autres, les infidèles, athées, qui n'y croient pas du tout. Et de victoire finale, il ne peut y avoir, déjà que les musulmans et musulmanes se battent perpétuellement entre eux à travers différents courants religieux, dont le chiisme et le sunnisme.

Si Tariq Ramadan à droit à un procès hors la religion et uniquement sur la base des faits, cela ne doit pas nous faire oublier que la religion a été omniprésente dans sa façon de rentrer en contact avec des femmes musulmanes et d'aborder ainsi des relations sexuelles perverses qui avaient forcément un rapport avec ses croyances personnelles et les dogmes auquel il adhère complètement.

Si une femme se rend dans sa suite à l'hôtel, c'est déjà trop tard. Même si c'est sur son invitation à lui, la faute en incombe à la femme qui a accepté le rendez-vous dans un lieu interdit par l'islam entre une femme illégitime et un homme marié... C'est donc à la femme de payer son infidélité au Livre saint à travers le comportement masculin pervers et violent qui la traite alors en esclave sexuelle puisque ayant trahi ce que la religion lui dictait. Allah donne raison à l'homme dans l'immense majorité des cas. Et c'est pourquoi il prescrit cette subtilité machiste de 4 témoins obligés qui ont assisté au viol pour seul validation du viol devant la justice d'Allah et de la charia. Tout simplement parce qu'il est impossible qu'une musulmane correcte et honnête devant Allah puisse se faire violer si elle se comporte dignement et religieusement et ne se rend pas dans une chambre à coucher ou un homme l'a invité prétendument pour discuter...

En espérant que l'ambiguïté est levée, je laisse aux coeurs humains de faire le tri entre le fasciste que je ne suis absolument et définitivement pas et l'être humain de bonté que j'essaye d'être au jour le jour aussi vis-à-vis de mes soeurs et de mes frères musulmans.

 

17/11/2017

Des épouses battues, violées... et qui restent quand même

L'échange épistolaire qui a eu lieu sur Facebook entre lui et une des femmes qui a porté plainte, dévoilé par la défense de Tariq Ramadan dans la presse, et qui pourrait discréditer la présumée victime sur la réalité des brutalités et du viol commis par l'islamologue sur Henda Ayari (lire dans la presse les propos), n'est certainement pas une preuve pour faire passer cette femme de menteuse et d'affabulatrice.

Combien de femmes victimes de violences de la part de leur mari sur cette Terre restent quand même avec lui et le défendent jusque devant leur propre famille (qui ne peut rien faire si ce n'est de refuser l'homme dans la maison des parents en guise de désapprobation de la famille) en maintenant que c'est l'homme qu'elles aiment, envoûtées par cette passion qu'elles vouent à leur homme et amoureuses inconditionnelles qu'elles sont...comme si elles devaient protéger contre vents et marées leur propre enfant alors qu'il s'agit de leur mari, homme adulte, responsable, et sensé ne pas commettre le pire envers leur épouse...

L'inverse existe aussi. Des hommes qui souffrent de la violence physique et verbale provenant de leur épouse restent quand même en trouvant toutes sortes d'excuses et se culpabilisent eux-mêmes pour déculpabiliser leur compagne de leurs méfaits... Syndrome de Stockholm dans le couple?

Pour Henda Ayari et les autres victimes présumées musulmanes, il y a en plus un problème de religion. Elles savent qu'elles ne font pas ce qui est prescrit par la Loi coranique en voyant l'homme et en acceptant, à l'insu de leur plein gré, des rapports sexuels sado-masochistes avec lui. La religion est un produit dopant qui agit comme les drogues. Perte de vigilance devant l'inadmissible, perte de maîtrise de soi devant la peur de se retrouver punie par Allah, la preuve étant déjà devant leurs yeux, l'homme qu'elles admirent, le gourou d'Allah, les méprisant et les rejetant puis les reprenant, puis les rejetant à nouveau dans un cercle vicieux infernal tel un jugement exercé par le dominant qui a réduit en esclavage sa victime sous le regard du Tout-Puissant qui admet la chose les mains dans la poche vue que ces femmes commettent de graves péchés interdits par la charia...

Donc, sans cesse, les victimes cherchent à se racheter devant leur gourou et devant Allah, se culpabilisent d'avoir commis des choses qui ne se font pas et pardonnent, presque sans discussion aucune, les violences commises par leur gourou magnifique dont elles se rendent compte néanmoins des failles humaines puisqu'elles ont subi dans leur chair les déviances sexuelles brutales et non désirées d'elles. Elles pardonnent du coup à Allah d'être un dieu tyrannique et violent et comprennent son courroux divin puisque ce sont elles les fautives des malheurs qui leur arrivent.

En plus de juges et d'avocats, il faudrait peut-être des spécialistes de la psyché humaine pour donner une chance aux victimes de remporter leur procès devant la loi française...d'êtres humains qui vivent sous un régime démocratique et non théocratique...

Faut pas charrier à propos de la charia. C'est du sérieux comme la vache et elle (la charia) pourrait bien remporter le ou les procès qui va/vont venir devant la loi française. Tariq Ramadan met en place, avec ses avocats, la stratégie de l'homme tout-puissant et sincère face à des femmes faibles psychiquement qui n'ont jamais eu à se plaindre de ses bons services et bons traitements avant d'être influencées par les fameux ennemis de toujours et le complot sioniste.

Le combat sera rude et rien ne dit que les femmes présumées victimes ont déjà gagné contre la perversité sado-masochiste du sublime prophète moderne d'Allah.

 http://www.leparisien.fr/faits-divers/accusation-de-viol-...  

 

16/11/2017

Le séducteur, le flatteur, le corrupteur, le menteur, le violeur

Les cinq piliers d'un religieux qui lui ont permis de se servir de sa propre autorité divine pour assouvir ses besoins de prédateur.

Le sixième pilier, Charlie Hebdo nous l'a dessiné et le zob du personnage en dit long sur ses obsessions. Soyons honnêtes. La plupart des hommes aiment le sexe mais tous les hommes ne se servent pas des dogmes hyper rigides d'une religion pour asseoir leur autorité auprès de jeunes femmes prises sous le charme d'un serpent à sornettes. Les hommes baratinent les femmes. C'est bien connu. Très peu d'entre eux sont vraiment honnêtes, dans leurs relations extra-conjugales, que cela soit envers leur légitime épouse qu'avec la ou les maîtresses qu'ils convoitent et qu'ils glissent sous leur couette. Les femmes, idem. On ne va pas leur tresser des couronnes de louanges alors qu'elle savent aussi saloper leur relation légitime en usant du mensonge et du boniment. La peur de faire souffrir et de se faire souffrir est plus forte que tout et l'hypocrisie l'emporte dans la plupart des cas. Ne pas blesser et ne pas se blesser comme priorité. Mais la question reste. Comment mentir aussi gravement à la personne qu'on prétend aimer le plus au monde?

Dans le cas qui nous occupe, ce n'est pas seulement la trahison envers sa femme et les femmes qu'il a séduit. C'est la trahison d'un professeur envers ses victimes et le mensonge éhonté et la trahison d'un professeur envers ses supérieurs hiérarchiques qui lui faisaient confiance. C'est la trahison envers la France et sa démocratie puisque le but final était dissimulé sous un camouflage de bons sentiments frelatés. En termes très grossiers, l'homme pissait allègrement sur la République et ses lois et préférait la charia...à commencer par l'exercice de domination-soumission sur les femmes "infidèles" qu'ils draguait d'une très curieuse manière avant de leur faire subir les pires châtiments corporelles et moraux comme punition divine (il faut lire masculine) à cause de la non conformité de leur comportement féminin envers la Loi coranique. C'est donc aussi la trahison envers les femmes et l'égalité homme-femme puisque la femme se soumet à l'homme selon la règle du serpent et l'homme, bien que fornicateur, violeur, et usant de violences physiques comme psychiques, ne peut être puni d'Allah puisque la Loi prévoit que les hommes se servent des femmes qui ont trahi la Loi ou qui ne sont pas de la Loi comme esclaves et jouets sexuels...

J'espère que tout le monde a bien compris, cette fois, le jeu des islamistes vivant sur la Terre qui se servent du Coran comme d'un Livre sado-maso au service des dominants, des narcissiques, et des pervers les plus profonds.

Je vais ajouter un 7ème pilier à la colonne vertébrale du pervers: ce sont ses yeux, ce regard de braise qui allumaient ses élèves féminines, les femmes musulmanes, et qui fonctionnaient à merveille pour endormir la vigilance des hommes, même très intelligents, très bien formés, sachant généralement faire preuve de grande vigilance et prudence envers les êtres humains. L'homme avait le regard de celui à qui on peut accorder toute notre confiance et mentait droit dans les yeux. Mais l'escroc a toujours ce charme magnétique qui emporte même les plus expérimentés dans sa funeste combine. Et quand en plus, l'escroc est brillant et prend appui sur les textes d'Allah, c'est l'extase empoisonnée promise.

Un grand média en a fait la malheureuse expérience.

Je l'avais écrit il y a peu dans un des premiers billets consacrés à cette affaire. Sublime, forcément sublime, Tariq R. Je crois que je ne m'étais point trompé...

On attendra tout de même la comparution devant les juges pour assister au procès et suivre attentivement son déroulement qui ne sera pas, pour le coup, un procès comme les autres et qui se déroulera sous très haute tension et menaces islamistes.

Faire profil bas serait juste pour Tariq R. Mais je doute qu'il en soit capable. Il a besoin de sa secte de fidèles et son frère Hani aussi. Ils feront tout pour dénigrer les victimes potentielles et les juges si ceux-ci osent prononcer une ou des condamnations. Pour conserver leurs ouailles, les prêcheurs et autres gourous ont toujours su faire preuve d'une parfaite mauvaise foi...

https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/alerte-j-mis-gar...

 

Cette fois, Médiapart est enfin sorti de ses babouches islamistes. Ouf!

Merci à Edwy Plenel et toute son équipe de Rédaction qui rattrapent, en un seul article, tout le temps perdu avec les frères Ramadan et surtout stop net la progression un peu trop facile d'un islamisme qui ravage les familles musulmanes, surtout entre la génération des années 60 et leurs enfants d'aujourd'hui nés dans les années 1990 et 2000 ainsi que les bonnes relations entre les communautés.

Il est temps de redonner du poids et de l'autorité aux parents musulmans qui ont toujours su respecter la France et la laïcité malgré le racisme qui s'exerçait sur eux de la part de certains Français et Françaises de souche. La xénophobie et le racisme, les migrants les rencontrent très souvent sur leur route. Demandez aux Italiens venus construire les routes helvétiques et les bâtiments au début des années 60 et vous comprendrez combien les initiatives, dans les années 70, du triste Monsieur James Schwarzenbach de cette époque furent humiliantes pour les Italiens et Italiennes travaillant en Suisse avec leur permis de saisonnier...

Mais nous ne parlons pas de la Suisse et de la communauté italienne, dans ce billet, mais bien de la France et de la prise de pouvoir de l'islamisme politique dans les banlieues au détriment des familles musulmanes qui ont toujours été discrètes dans l'expression de leur foi en Allah.

Médiapart vient de faire paraître un excellent billet qui à lui seul rattrape l'aveuglement d'origine de la Rédaction qui s'est faite enfumer par un prédicateur qui prétendait parler au nom des siens, les musulmans, afin de les sortir du ghetto intellectuel et social dans lequel la France les aurait condamnés. Mais voilà. L'homme n'était pas là pour faire la paix tel un Gandhi dont certains ont trop vite oser prononcer le nom. L'homme avait une mission: propager l'idéologie des Frères musulmans et, par dissimulation et fourberie, imposer petit à petit à la communauté musulmane la fièvre d'un islam des origines avec charia à la clef en remplacement de la démocratie et de la laïcité. L'ambition, démesurée et folle, convenait particulièrement bien à une jeunesse se sentant trahie et abandonnée par la France pour une part, et, pour une autre part, à une jeunesse délinquante, caïd, paresseuse et obsédée par la société de consommation, et prête à s'imprégner à une idéologie de haine afin de gagner en pouvoir et en autorité sur la communauté musulmane. 

Médiapart revient donc avec des idées claires et pourra ainsi faire plus facilement la paix confraternelle avec Charlie Hebdo. Ouf! Parce qu'il ne nous aurait vraiment point fallu, en cette période de grand trouble sociétal, que les journalistes les plus décapants et les plus ouverts sur le monde des idées démocratiques se fassent une guerre terrible et finissent dans la haine et le rejet de l'Autre.

Voici donc cet article qui permet de fumer le calumet de la paix. Espérons que cette fois, on puisse parler dorénavant d'islam futuriste au sein de la société laïque française. Il y a pleins de grandes personnalités du monde de l'islam qui sont prêtes à prendre le relais des Ramadan et autres prédicateurs trop sectaires pour faire oublier les gourous qui ont écrasé de tout leur poids les musulmans humbles, généreux, aimables qui, par esprit de fraternité et d'amour, ont toujours su développer de bons sentiments et une critique intelligente envers les autres composantes identitaires de la France.

https://www.mediapart.fr/journal/france/151117/violences-...