04/12/2017

Pourrait-on mettre Adolf Hitler au Musée des Martyrs?

La classe artistique a parfois un talent au-dessus de la compréhension moyenne d'un individu lambda...

Si Martin Luther King et Socrate ont sacrifié leur vie à de très hautes exigences d'humanité et de démocratie, il semble qu'être un djihadiste terroriste soit reconnu du même tonneau dans la présentation faite par un artiste qui - dans notre monde relativiste voulant gommer et nier les jugements de valeur idéologique ou moraux et selon le principe philosophique que tout se vaut à égale valeur et que chacun se fabrique la morale qu'il veut...ô ultra-libéralisme tout-puissant - se permet donc de faire côtoyer les deux grands personnages avec un misérable jeune homme perdu s'étant laissé vampiriser et laver le cerveau par une idéologie nazi-islamiste...

A cette hauteur de vue, on pourrait aussi voir Adolf Hitler prétendre au statut de martyr parce qu'il a défendu sa propre cause avant de se suicider dans son bunker après avoir détruit la planète Terre (Hiroshima et Nagasaki sont aussi les conséquences de la folie Hitler qui a enflammé, à un niveau jamais atteint avant, notre globe terrestre durant 6 ans) et causé des centaines de millions de morts et autres victimes blessées, meurtries, violées, torturées, handicapées à vie...

Bien joué l'artiste dont je tairai le nom à dessein. Il faudra bien que les impôts servent une autre fois à une exposition un peu plus réfléchie. Mais si une majorité de personnes silencieuses sont d'accord avec le relativisme de notre époque et qu'elles acceptent que leurs argent financent une telle ignominie artistique limite extatique et promotionnelle pour de jeunes musulmans et musulmanes déséquilibré(e)s qui pourraient se dire finalement qu'être un jour les figures parlantes d'une musée démocratique européen à côté de Gandhi ou Mandela, ce serait le pied géant pour eux de créer un attentat pour le profit d'une provocation finale d'Allah envers les mécréants...Bien profond la sodomie, s'il vous plaît, Monsieur l'artiste. Et dire que les victimes du Bataclan ne pouvaient même pas se défendre les armes à la main pour éviter de se faire buter de la planète Terre...par un héros mort en martyr pour une bonne cause divine...

De qui se moque-t-on avec un tel raffinement jamais atteint dans le cynisme artistique qui ne donne pas à réfléchir mais à vomir sur une telle oeuvre contemporaine... Au fait, c'est payant l'accès à ce musée berlinois? 

https://www.lematin.ch/monde/europe/terroriste-bataclan-m...

 

 

L'amour est un être vivant et l'avoir un astre de mort et de haine

 

 

+

 
=
 
L'alliance de terre
 
L'être a besoin de rêves
pour se sentir exister.
L'avoir a besoin de posséder
pour dominer.
 
Dans ce monde
où l'avoir est devenu
cet avaloir et ce dévaloir,
un sacré foutoir et un trou noir,
le  besoin d'être
devient notre mode de survie.
 
Si toi et moi
n'étions qu'avoir
nous n'aurions jamais
traverser le miroir
pour nous retrouver
au pays d'Alice.
 
Si toi et moi
n'avions que l'avoir
comme pauvre preuve
de notre existence
nous n'aurions jamais eu
des yeux pour nous voir.
 
Tu serais une belle
qui s'est liée au monde des riches
et tu vivrais de pur narcissisme pervers
et d'un irrépressible besoin de dominer
les hommes pour en faire des objets
à ton service.
 
Tu serais une garce,
une ce ces femmes de pouvoir,
un dragon sans foi ni loi
qui se sert de l'amour
mais ne sert jamais l'amour
pour créer un monde imaginaire
fait de beauté et de réalité
proche d'un conte amoureux.
 
Et moi, je ne serais qu'un parmi eux
un de ces gros porc libidineux
ivres et infidèles ne cherchant
que des filles qui le rejoignent
dans son auge et sa pataugeoire
pour vivre des orgies glauques.
La femme ne serait jamais sublimée
dans ma poésie
mais seulement consommée
d'une façon quasi bestiale.
La femme ne serait pas ce rêve,
ce besoin essentiel de vivre
une grande histoire d'amour
comme une comédie romantique
au cinéma de la vie.
 
Nous sommes l'Être
né sur le fumier de l'Avoir.
Nous sommes beaux à voir
uniquement parce que l'Être
habite nos deux coeurs
et nos deux âmes.
 
Si ce besoin d'Être
n'était pas né de notre union
je serais encore un simple quidam
qui visite une dame macadam
en enfer.
Si ce besoin d'Être
n'était pas né de notre rêve
tu serais encore une simple femme
qui vend son corps dans les flammes
de l'enfer terrestre.
 
Nous avons voulu d'un paradis d'amour.
Et nous bâtissons ensemble ce paradis
au nom de notre Être
et de notre Amour
et si le Néant de ce monde
nous rattrape tragiquement
alors nous aurons raté notre mission
sur la planète Terre.
 
Je crois en toi
mon grand dragon d'amour
venue me retrouver
depuis ton pays d'Einamour.
Tu crois en moi
ton petit cochon d'amour
venu te chercher
dans ce bouge
afin que le monde bouge
et se dirige de l'Avoir vers l'Être.