06/02/2018

L'amour Passe...et Jann Halexander chante encore

Est-ce un long fleuve ou une impasse?

Elle et lui c'était l'amour passe

et l'amour ne devait qu'effleurer

la surface de leurs corps

puis disparaître ensuite.

 

Pas de date.

Pas de Saint-Valentin,

de ces commerces amoureux

qui font vivre le commerce.

Juste l'amour à chaque instant.

Et puis la beauté

de cet amour entre un homme,

entre une femme

qui entre chez un homme,

ou alors cet homme

qui entre chez cette femme,

un homme et une femme

entrent en amour;

par la porte de la chambre

qui d'habitude reçoit et renvoie

vers d'autres lieux,

d'autres paysages,

tous ces corps sans suite

qui s'accouplent

avant d'aller s'abandonner

vers d'autres corps sans suite.

 

Mais il y a eu une suite

à leur poésie,

une fabuleuse suite

sans jalousie,

ou presque,

sans chasse à l'homme,

sans chasse à la femme

traquant leurs coeurs

de solitude 

et pouvant briser leur amour.

Et l'amour passe,

entre elle et lui,

a paru ne jamais plus finir

dans l'impasse des nuits

qui s'oublient.

 

Nous n'étions qu'au Prélude.

Ils allaient se mettre à table.

 

Jann Halexander sera en concert à PARIS

le 9 MARS 2018 Théâtre de l'Atelier du Verbe.

'Croyez-vous qu'il soit possible d'inventer un monde amoureux ?' (in 'L'Etranger', Pauline Julien)

 

http://www.bertrandferrier.fr/?p=12531

 

2018-02-06 01.15.4333.png

 

 

2018-02-06 01.15.43333.png

Les commentaires sont fermés.