01/03/2018

Ma jolie Snökanon

Il paraît que le froid

a givré toute l'Europe

et qu'en Suède

la vague s'appelle Snökanon

et qu'ici il se prénomme

le Moscou-Paris celui qui emmure

l'eau sur les rochers

et fait des arbres des fantômes de gel.

 

Je pense à la prose du Transsibérien

de Cendrars

mais je sais pas trop pourquoi

et pourtant si,

je sais.

 

"Pourtant, j'étais fort mauvais poète.
Je ne savais pas aller jusqu'au bout.
J'avais faim
Et tous les jours et toutes les femmes dans les cafés
Et tous les verres
j'aurais voulu les boire et les casser."

 

Il paraît que le grand froid conserve

et que l'amour ne perdra

jamais la trace de notre rencontre.

Il semble qu'à Göteborg

les filles de joie

ont même le pouvoir de givrer

trains et avions

sur le tarmac

et qu'elles ne volent plus

pour retrouver leur amour.

 

Je n'étais pas ton mac

ni un putain de client,

ma jolie Snökanon.

J'étais, je suis, ton amour.

Je ne croyais pas

à la fin de notre histoire

mais là je sens venir la fin.

C'est le ciel et la météo

qui le disent avec leur poésie,

leur magie irréelle,

tous ces bancs publics 

recouverts de poudres,

d'étincelles, et de larmes de glace.

 

Je voulais jamais que

tes yeux de biche

perdent notre amour

devant tes yeux de bitch.

Je voulais jamais cette triste fin

avant notre propre disparition.

Je voulais rester éternel

aux yeux de ton amour.

 

Mais un poète n'a pas le pouvoir.

Il a juste ses sentiments

pour dire sa vérité,

son cri de révolte,

ses larmes et son désespoir.

 

Il paraît que toi, Snökanon,

tu me givreras bientôt

sur le lit de ton studio,

et que des rafales de mitraillette

sortiront de tes yeux

pour me signifier l'exécution

de notre amour.

 

Je préférerais mourir

au poteau d'exécution

et donner mon sang

en l'honneur de notre amour

que mourir là devant toi

crucifier sur ton lit

par tes mots de défense.

Mais si je dois vivre cette horreur,

alors s'il te plaît,

n'oublie jamais Charlie Chaplin

et la jolie marmotte.

 

Ils formeront un couple

en mémoire de nous deux.

 

Je t'aime ma jolie Snökanon.