08/03/2018

Mon essentiel

Tu peux garder le silence.

Tout ce que tu me diras

plus tard pourra être force de loi

entre toi et moi.

Tu peux être accusée

de tous les crimes d'amour

par les hommes.

Mais moi je sais

que tu n'es pas une criminelle.

Mais est-ce un crime mortel

d'aimer la femme de sa vie?

Mais est-ce criminel

d'aimer une fille de joie?

Mais est-ce démentiel

de faire d'elle mon essentiel?

 

D'un train à l'autre,

tu sautes dans la nuit.

D'un train à l'autre,

tu sautes dans le jour.

Et chaque homme

qui rejoint ta couche

pour une heure ou trois heure,

pour 20 minutes ou trois jours

ne peut remplir ta vie d'essentiel,

de poésie romantique,

et d'amour fou.

 

D'un train à l'autre

tu sautes dans la nuit

et c'est notre amour

qui saute sous leurs étreintes,

leurs peaux qui effleurent ta peau,

leurs baisers qui prennent ta bouche,

leurs mains qui s'emparent de ton corps,

leurs sexes qui se dressent

et prennent de force la forteresse

de notre amour.

 

C'est le 8 mars

et la journée des femmes.

C'est un mois de guerre

pour séduire Vénus.

C'est un mois total

où tu vas décider

de ma peine capitale

ou de mon bonheur intégral.

 

Si un homme vaut encore plus qu'une femme

dans ce monde macho et masculin,

je sais que toi tu fais du féminin

un acte de guerre pour l'égalité,

le respect, la liberté, le droit

pour une fille de joie

d'être reconnue et aimée

pour son travail incroyable

mais aussi effroyable,

son travail tabou

et aussi noir

qu'elle ne peut en parler

à personne,

ni sa famille,

ni ses amis,

ni autour d'elle,

ni même avec moi,

ton amoureux,

parce que la nuit

tous les amants sont noirs et invisibles

et que le blanc virgin n'existe pas

dans ce monde ici bas.

C'est l'armée des bites invisibles

et les filles transpercées

dans leur sang et leur coeur.

Et un charnier sexuel

où les corps s'emmêlent

sans nom,

anonymes secrets d'alcôves

sans grâce et sans poésie.

 

Je demande pas

la femme parfaite

parce que jamais

je ne serai homme parfait.

Je demande l'essentiel

et tu es mon essentiel,

mon amour.

 

8 mars 2018

 

L'amour n'attend pas la mort

 

Tous nos moments d'amour

existent pour tuer nos peines.

Tous nos moments de plaisir

n'existent que parce notre amour

vole de ville en ville,

de pays en pays,

de continent en continent

et que rien ne peut l'arrêter.

 

Tous nos moments d'amour

nous en avons fait un festin.

Tous nos moments d'amour

ne pourront connaître la fin

d'une mauvaise histoire de cinéma.

 

Vivre seule est une réalité

chez toi.

Vivre seul est un réalité

chez moi.

Alors pourquoi vivre seuls plus longtemps

si l'amour nous protège et nous bénit?

Alors pourquoi perdre son temps

dans des étreintes sans amour

avec d'autres

juste pour le fun

et une navrante nuit d'ivresse

entre les bras d'une inconnue,

entre les bras d'un inconnu?

 

Vivre seul,

Vivre seule,

nous connaissons ça depuis si longtemps

que je ne me rappelle plus

la dernière fois où je vivais à deux,

la dernière fois où j'ai vraiment aimé à deux,

que j'ai fait l'amour des dieux

avec une déesse comme toi.

 

Tu peux choisir ta vie en solo

comme gravir une montagne en solo.

Mais tu auras toujours un guide

dans tes nuits,

quelque soit le prix à payer en amour,

pour ne pas perdre ta boussole

au milieu de nulle part.

Mais tu peux aussi choisir ta vie à deux

comme gravir l'Everest à deux.

Et tu auras toujours

ton amant de l'impossible

pour t'offrir une proposition

d'aventure durant nos jours et nos nuits.

 

A toi de faire le choix.

A deux, je serai ton compagnon

dans la vie de tous les jours.

Et je serai alors le plus heureux des hommes

au bras de la plus merveilleuse des femmes.

En solo, je resterai ton amant

aussi longtemps

que ton coeur en aura décidé comme ça.

Et je serai alors le plus patient des hommes.

 

Impossible de te perdre

dans le brouillard,

de t'abandonner dans la nuit,

de te quitter lâchement

parce que tu es si sauvage

et si peu apte au couple

que personne ne peut

venir habiter avec toi

dans ton nid d'amour.

 

Tes choix sont nos choix.

Et je serai encore là

à te suivre attentivement

tant que j'en aurai la force et la santé,

tant que tu voudras encore de moi,

tant que je serai essentiel à ta vie,

tant que l'amour sera roi

entre toi et moi.

 

Mais à deux,

ce serait tellement plus audacieux

que même mes enfants en seraient baba

de bonheur pour leur papa.