10/03/2018

La Poésie

Il paraît que la poésie refleurit

dans les villes de Suisse romande.

Il paraît que les gens s'ouvrent

à autre chose qu'aux pubs

pour un produit,

à autre chose q'une petite annonce

de sexe sur Internet.

 

Il paraît que la poésie,

morte depuis si longtemps

dans le coeur des gens,

redevient leur essentiel,

leur préférence,

une sorte de priorité vitale

pour contrer la morosité,

le manque d'amour,

la froideur des relations humaines,

le parcours obligé et carcéral

de l'argent au pouvoir

pour obtenir tout

sauf l'essentiel:

l'amour et l'amitié,

le bonheur de partager

des moments privilégiés

avec une ou des personnes 

qui nous tendent le miroir

de leurs désirs et de leurs attentes;

le miroir de leurs rêves,

de leurs espoirs et de leur désespoir,

de leurs craintes de mourir

sans plus jamais avoir connu l'essentiel

de la vie,

le summum d'une vie intense

qui ne rime jamais

avec le pouvoir de l'argent

mais rime avec le pouvoir

d'aimer et de partager

des choses fantastiques,

des moments précieux,

des instants de magie et de beauté.

 

Désencombrés de tous nos esclavages,

libérés de l'obligation à la réussite financière,

nous aurons décidé de l'amour coûte que coûte

et tant pis si l'amour finit par mourir

et que le suicide nous pend au nez.

Recommencer après la mort

tel un casse-cou qui se relève de tout.

Toujours recommencer et ressusciter

à la fraîcheur de l'amour

pour ne point sombrer dans le cynisme

et la force obscure du mal.

 

La poésie aide à tout cela.

La poésie est notre essentiel.

 

Et tant pis pour les gens

qui ne comprendront jamais cela.

Ils risqueront de rester ou de tomber

dans un froid cynisme

et des relations humaines

fades, sans consistance, sans magie,

juste du profit, de la marchandisation des corps,

de la propagande marchande du sexe

à faire vomir nos âmes de dégoûts.

 

STOP!

 

La poésie dit stop à l'exploitation

et exige de nous une élévation,

une transcendance

afin de découvrir qui nous sommes vraiment

au lieu de nous enfoncer dans l'hypocrisie,

le mur des mensonges et des lamentations,

l'abandon de soi

au profit de l'argent

et des relation superficielles

qui ne rendent jamais heureux

les femmes ou les hommes

mais les rendent dépendants

de relations fausses,

intéressées,

et au final mortellement dangereuses

pour nos corps et nos âmes

 

Paris, le 10 mars 2018

 

https://www.letemps.ch/culture/trente-poetes-romands-face...

 

vlcsnap-1323-07-26-22h49m50s5211.png

 Jann Halexander, 9 mars 2018, Paris,

chante Pauline Julien et autres textes de lui en concert

face à son public attentif,

sans parlotte et bruit de fond, sans portable qui sonne,

sans verre qui se casse

et gens qui font du bruit

sans respecter le temps d'écoute.

Un spectacle digne de l'artiste et des spectatrices et spectateurs présents.

vlcsnap-1323-07-26-22h49m50s52111.png

 

 

Les commentaires sont fermés.