30/03/2018

Loin de nous

Je t'ai ramené

une carte postale

de Paris

puisque Paris by night

je ne sais si toi et moi

on en fera notre night

dans ce futur

qui semble un no futur

pour notre amour.

 

Je t'ai ramené

une carte postale,

un chat noir perché

sur ton toi

qui chante tout son amour.

 

J'ai des frissons,

des free sons

qui remontent

ma colonne vertébrale

quand tu me dis

tes mots d'amour

qui ne peuvent s'envoler

loin de notre verticale.

 

J'ai tout ce dont

j'ai besoin en amour

quand tu me prends

entre tes bras

et aucune fille

ne pourra jamais combler

ce manque irréparable

si tu t'en vas

dans l'oubli

de nous,

de notre histoire,

deux amants fous

s'aimant contre toute logique,

contre toute vraisemblance,

contre toute convention.

 

Notre amour n'a pas

l'apparence

des jours fades et tristes

comme ceux des romances tièdes

qui puent l'arrangement financier.

Il est

flamboyant!

rayonnant!

passionnant!

Il est 

rugissant!

rougissant!

étourdissant!

et surtout

surtout

jouissif!

émotif!

éruptif!

 

L'amour érotique

en mai 2018,

est-ce que ça existe encore?

Dis.

Est-ce que ça existe encore?

L'amour romantique

en mai 2018,

est-ce que ça vibre encore?

Dis.

Est-ce que ça vibre encore

dans le coeur des gens?

 

Quand tout sombre

dans la pornographie

et les coups d'un soir?

Quand tous se satisfont

jour après jour

de petits plaisirs coupables

pour satisfaire leur ego?

Quand l'Autre ne devient

que chair à baisons physique

et à déguster sans modération

pour une heure ou deux

alors qu'il y manque

le poivre et le sel,

le vin spirituel

du grand amour?

Quand l'Autre n'est plus

qu'une belle gueule

et un joli cul

à dévorer sur Tinder

avant de le jeter

par-dessus le pont

de nos piteux ébats sexuels?

Quand l'Autre

ne sera jamais la source

d'une fable enfantine

qui naît et grandit

entre une femme et un homme

en créant

le Grand Amour naïf

bien mieux

que tous les Grands Soirs

ensanglantés au canif

qui n'accouchent

que de rêves avortés

et de désillusions morbides;

bien mieux que ce lit défait

et ces traces de sexe

effaçant toute poésie

romantique

comme un crime parfait

perpétré contre l'amour

érotique.

 

Roméo et Juliette

où êtes-vous?

Tristan et Iseult

ou êtes-vous?

 

J'ai des frissons

qui parcourent

ma colonne vertébrale

lorsque nous montons

à la verticale

au sommet 

de nos orgasmes.

J'ai des free sons

dans ma tête

et mon coeur

en écrivant notre ballade

comme au temps

des troubadours.

 

Si tu pouvais

rester un jour de plus

près de mon coeur,

ce serait un jour de plus

de bonheur.

Si tu pouvais

rester un jour de plus

à me dire que tu m'aimes

ce serait un jour de plus

où tes yeux me donnent à boire

et ouvre mon univers à la joie

de vivre,

de vivre,

d'être ivre de toi.

 

Si tu pars,

je deviendrai vraiment vieux.

Si tu pars,

je ne serai plus ce jeune homme

rieur et enchanté

de te savoir amoureuse

quand tu me vois.

Si tu pars,

c'est comme si demain

le soleil ne se levait plus;

c'est comme si demain

je n'avais plus le courage

d'aimer encore

pour de ne pas sombrer

comme tous les autres

dans la pornographie

des plaisirs et des corps

qui se prennent

et se jettent

comme des kleenex

après le sexe.

 

Dis-moi tout

sauf que tu pars

loin de nous.

Les commentaires sont fermés.