02/04/2018

Peindre et partir

 

Un homme est entré

dans le studio anonyme.

Il y avait une poupée parlante

qui jouait la montre

comme une horloge atomique.

Il y avait cette bombe anatomique

mais sans l'explosion nucléaire

qui briserait sa famille.

Il y faisait un peu sombre,

un peu froid

dans ce feu brûlant

et un peu trop artificiel.

L'homme voulait se réchauffer

à cette fille électrique

qui faisait des trucs pornographique

pour des ombres chinoises,

des trucs qu'ils fallait taire

et garder secret

pour ne jamais peindre

le diable sur la muraille,

des trucs dont aucun homme

ne peint jamais en public

afin d'éviter les représailles

de ce monde

qui se voile la face.

 

Ce sont des petits trucs

sans importance,

des trucs de passe-passe,

disent-ils,

des trucs d'adultes

sans le consentement

de son épouse,

comme un lapin

sortant du chapeau

d'un magicien.

Pas vu. Pas pris

la main dans le sac,

les baisers sur la bouche,

le rouges à lèvres

déposé comme du sang

sur le machin dressé

entre les jambes,

puis effacés comme

un dessin d'enfant

sur le tableau magique

pour se donner consistance,

se donner bonne conscience,

s'offrir le beau rôle

de l'amoureux transi

devant son épouse.

Ce sont des trucs

sans conséquence,

disent-ils,

ce qui est de l'ordre du secret

n'existe pas,

ce qui est de l'ordre du non-dit

n'a jamais existé.

 

Je ne trompe pas ma femme

puisque je ne l'aime pas.

Mais qui est-ce

que tu n'aimes pas?

Ta femme ou la fille électrique?

Je ne trompe pas ma femme

puisque je ne lui fais pas l'amour.

Mais à qui tu ne fais pas l'amour?

A ta femme ou à la fille électrique?

 

L'homme baise.

C'est pas la même chose.

L'homme baise comme un chien.

Il baise et il se fait du bien.

L'homme baise

et cette poupée électrique

a surgi sur la banquise

comme un iceberg

qui n'entre pas en collision

avec son existence réelle.

 

C'est très bien.

L'homme ne vient pas

au marché du coeur.

Il va au marché du vice.

Il vient chercher la baise,

la braise de cette fille

qui l'électrise.

 

Un coup de foudre

mais sans l'amour.

Un coup de foudre

Et puis plus rien.

Pas de tonnerre.

Pas d'effet d'annonce.

Pas de présentation

devant la famille et les amis.

Cette fille électrique

n'existe pas.

Pas de tremblement de terre.

Pas de femme qui renonce

après avoir découvert

le pot-aux-roses.

Pas d'apocalypse conjugale.

Pas de maîtresse encombrante.

Pas d'histoire parallèle.

L'homme baise,

juste baise comme un chien

et s'en retourne chez lui

sans jamais laisser de trace.

 

L'homme ne trompe pas sa femme.

Il ne fait que peindre

sa vie en crado pornographique

sur la muraille de Chine.

L'homme ne trompe pas

sa petite amie.

Il ne fait que passer

dans une chambre pornographique

au lieu de consulter

un film pornographique sur Internet. 

L'homme est un acteur

de cinéma porno

et son credo

c'est je passe

mais je ne laisse jamais de trace.

 

L'homme a tourné son bad film

puis retourne au bureau

avant de rejoindre sa gentille épouse

plus tard.

 

Bonsoir mon amour.

Tout c'est bien passé pour toi

aujourd'hui?

Bof. Une journée compliquée.

Le boss était énervé

mais on ne savait pas pourquoi.

J'ai pensé à toi tout le jour

et je t'ai ramené des fleurs.

Oh, comme tu es gentil

mon amour!

Cela me fait tellement plaisir.

 

L'homme sourit.

L'homme aime sa compagne.

L'homme possède un nid douillet.

L'homme entretient sa jolie petite famille.

L'homme ne va pas

tout bousiller

pour un court-circuit électrique

et dire la vérité

sur sa vie

à sa charmante épouse

parce que le mensonge

est sa vérité

et que c'est bien ainsi.

 

Et tout est bien

dans le plus frivole des mondes

puisque rien

n'a jamais existé

qui a rompu les apparences

d'un grand amour

entre une femme et un homme

amoureux pour la vie

l'un de l'autre.

 

C'est ainsi qu'existent

les contes modernes de l'amour

entre une femme et un homme

de nos jours

et à notre connaissance.