09/04/2018

D'amour et d'eau fraîche

Je suis monté

en haut d'une grue

pour regarder un peu plus loin

de ma triste rue.

Je suis monté

à la verticale

sur son chantier en dentelles

et sur les velours de cette fille

j'y ai partagé toute la mer et tout le soleil.

 

Elle m'a fait voir mille chandelles

en guise de fête de l'amour

que j'en suis tombé amoureux à vie

qu'il fallait d'urgence bâtir

cette histoire de chantier.

 

Mais elle avait tant reçu

de marteaux-piqueurs

durant sa vie au bordel

que rien n'était vraiment construit

chez elle

et que tout restait en chantier

dans sa vie pèle-mêle.

Elle avait roulé tant de pelles

que la boue restait 

obstinément collée

à son destin rebelle.

Il y avait dans son parterre

tant de routes barrées

et de chemins pavés

sur son Paris-Pigalle

que j'avais assez la dalle

pour avaler tous ses pavés

en l'emmenant sur mon carrosse

vers notre maison future

pour oublier sa vie au chantier.

 

Mais encore fallait-il

savoir se perdre,

déraison interdite;

savoir oublier l'argent

pour rêver simplement;

oser choisir

saisons en enfer

plutôt que paradis fiscal;

et s'en foutre de l'âge

du vieux grutier de verre 

connaissant par coeur

la danse des grues d'hiver

et leur façon de tourner

leur tête traffiquée et maquillée

pour toutes les fausses directions 

en rendant fous les hommes;

oser s'en foutre

de la vie de bohème

du vieux poète

s'étalant dans la marge

d'une vie bien remplie

de femmes et d'enfants.

 

Oser, oser aimer

et se dire que la vie

peut aussi bien tuer un jeune mari

d'une maladie ou d'un accident,

d'un divorce ou d'une trahison.

Oser, tout simplement oser

et se dire qu'aimer

un vieux poète

peu parfois être un rêve

et non le cauchemar assuré;

que s'endormir à vie

à côté

d'un homme d'affaire

mangeant tous les jours

avec les homards,

un homme de fer

bâti en acier trempé

et se préoccupant sans cesse

du chiffre d'affaire

et des bénéfices

en délaissant épouse et enfants,

visitant secrètement quelques grues

quand il voyage

pour belles affaires

n'est assurément pas

le meilleur choix

pour l'amour romantique.

 

Happy Birthday, my love.

Demain est un autre jour.

Et même si demain nous est bouché,

il restera l'amour qui est notre clef

du bonheur et de grande fortune.

 

Barjot

Ils ont frappé les étudiants

avec leurs règles.

Ils ont frappé les étudiants

avec leurs règles du jeu

et le sang a pissé.

La direction d'un lycée

a frappé nos filles et nos garçons.

Des profs d'une fac

ont frappé nos filles et nos garçons

parce qu'ils et elles n'étaient

plus d'accord avec leur règle du jeu.

 

Si la France vire extrême-droite

est-ce que extrême gauche

est le signe de Satan?

Si la France vire facho

suis-je barjot

de protéger nos enfants

qui défendent l'universalisme

des valeurs démocratiques?

Suis-je insensé

de redonner du sens

aux mots liberté,

égalité, fraternité,

solidarité?

 

Va siffler sur les barricades.

On verra qui est nihiliste.

L'extrême-gauche ou l'extrême-droite.

On verra qui est révolutionnaire.

L'extrême-gauche ou l'extrême-droite.

On verra qui est rebelle.

L'extrême-gauche ou l'extrême-droite.

 

Va danser sur les barricades.

On verra qui dessine le futur

et qui assassine nos enfants.

Va danser sur les barricades.

On verra qui veut des dinosaures

mangeurs d'enfants

et qui veut des fleurs et des papillons

élevant nos enfants dans la grâce et la beauté

d'un monde plus juste et égalitaire.

 

Monte à Paris.

Et montre que ton coeur se bat toujours

pour les idéaux républicains

et non pour leur loi, la dictature

de quelques-un sur tous les autres.

 

Ils ont tapé sur les doigts

des étudiants et des étudiantes.

Ils ont tapé pour les soumettre

à la loi du plus fort,

du plus puissant,

du plus ignoble,

du plus arrogant,

du violeur,

de l'assassin des coeurs

qui abat la démocratie

pour faire régner sa dictature.

 

Paris, soulève-toi.

C'est l'heure.

Paris, soulève-toi.

Sinon leur dictature aura ta peau.

 

https://www.24heures.ch/monde/europe/france-contestation-...