15/04/2018

Danse zadiste à la ferme des 100 Noms

Un jour, ils ont détruit.

Une nuit, ils ont nui.

Mais personne ne détruit

la poésie.

 

La ferme des Cent Noms

a trouvé de nouvelles formes,

de nouveaux moyens

de s'exprimer

par l'art et la poésie.

 

Alors elle danse,

même détruite,

même en ruine,

même démolie,

elle danse

avec tous ses habitantes et habitants

et elle peint déjà de nouvelles utopies.

 

https://reporterre.net/Zad-de-Notre-Dame-des-Landes-Nante...

 

 

2018-04-14 23.39.38.png

 

 

2018-04-14 23.43.12.png

Danse au-dessus d'un lit de bordel

(1 millions d'euros prix de départ aux enchères

pour reconstruire la ZAD. Amateurs fortunés,

faites vos enchères) 

 

 

2018-04-14 23.38.23.png

Les commentaires sont fermés.