28/04/2018

5 mai révolutionnaire

Le 5 mai,

que fais-tu le 5 mai?

Le 5 mai?

Le 5 mai, j'ai révolution.

 

Nous ne venons pas

pour beurrer les latrines

de Macron et du MEDEF.

Nous venons pour faire la fête

en jouant sur nos platines

et non pour faire tapisserie

à ce monde fou

qui nous tient sous cloche

et profite de sa domination.

 

Le 5 mai 

ce sera tout ou rien,

notre pari sur la victoire,

notre Paris chantant la victoire,

d'une révolution progressive,

d'une révolution alternative,

d'une révolution

work in progress,

d'une révolution artistique

et culturelle,

pas celle d'un dogme idéologique

qui enferme le peuple

dans la tristesse et la contrainte

mais une révolution ouverte

sur les communs et les différences,

un monde multipolaire

qui cohabite en harmonie

donnant à toutes et à tous

la possibilité de s'épanouir

dans sa personnalité,

donnant à toutes et à tous

un cadre de vie

où ce n'est pas le riche qui écrase

et domine avec le terrifiant cerveau

d'un dinosaure ressuscité

mais le riche qui se métamorphose

en papillon

et partage

en abandonnant ses habits

d'animal préhistorique;

où ce n'est plus le pauvre qui trinque

mais le riche qui paie l'apéro

et s'engage à plus de partage,

à plus d'égalité

entre les gens de toutes origines,

de toutes conditions sociales,

de toutes cultures spirituelles.

 

Le 5 mai

ne vient pas avec ta haine et ta rage,

ton envie d'en découdre

et de tout casser

mais vient avec ton courage,

ta force de persuasion,

tes idéaux, ta beauté, ton amour

de la vie et des gens.

Le 5 mai

ne vient pas avec l'envie d'en découdre

avec les clowns tristes qui te font face,

ces robocops de bandes dessinées

qui ont plus peur que toi

de trouver la mort,

vient avec ta volonté

de changer le monde

par l'amour et la joie de vivre.

Oublie ta condition sociale

et montre que le chef, la chef

de ton existence

c'est toi seul(e) et pas un gourou

qui te tient sous son emprise.

Oublie les préjugés

et joue l'ouverture

malgré tes souffrances,

tes détresses,

tes abandons,

ton exclusion de leur monde

et montre que ton monde

est plus beau et plus progressif,

plus somptueux et plus imaginaire,

plus talentueux et plus partageur

que leur utopie néolibérale.

 

Le 5 mai c'est le début

d'un long voyage

vers cette révolution.

Ne te demande pas

ce que le monde

peut faire pour toi.

Demande-toi

ce que tu peux donner

à ce monde

pour qu'il change de perspective

et devienne plus humain,

plus amoureux, plus créatif,

moins lucratif, moins cynique,

moins pornographique et plus érotique,

moins diviseur et plus partageur.

 

Les commentaires sont fermés.