29/04/2018

La Forêt de Rohanne

 

Sur les Landes de Rohanne

des enfants de lumière

bâtissent un monde poétique

et créent avec leur amour de la Terre,

leurs tendresses humaines,

un monde nouveau,

un monde libéré 

de ce tout administratif,

de ce tout agressif,

de ce tout productif,

de ce tout régressif,

de ce tout possessif.

 

Leur monde est transgressif.

Dans les arbres

ils ont planté de frêles esquifs

qui refusent la loi des califes,

la loi qui respecte les très riches

mais ignore les plus pauvres,

la loi qui respecte le fric

mais assassine la Terre,

la loi qui respecte la guerre

et les trafiquants d'armes

mais qui tuent

les anges rebelles

plantés dans les arbres.

 

Oh oh oh!

Peux-tu me dire toi

que leur loi est juste

quand tant de gens

crèvent de mal dans la rue?

Peux-tu me soutenir

ta thèse néolibérale

quand le ruissellement magique

coule décennie après décennie

du côté des cyniques génies

et qu'ils enrichissent 

leur océan d'argent

grâce à la violence

de leur répression,

de leurs réformes à sens unique

qui donnent tout au marché

et plus rien à la solidarité?

Peux-tu vraiment me dire

que tu votes encore pour la démocratie

quand tu votes pour cela?

Peux-tu me regarder

dans les yeux

quand ma femme s'est prostituée

ne serait-ce qu'un seul mois

pour changer la réalité

bien que je fus chef

chef de merde

dans une cuisine

ou mon boss encaissait

cash de bénéfice

un bon million de francs

en une seule année de labeur.

Diplôme du meilleur cuisinier productif

du monde

pour un patron de pacotille.

Diplôme formidable

quand tu es dans la dèche

et que même les sociaux

se dérobent devant le cas

de ta famille

quand les sociaux

n'ont aucune solution

à t'offrir si ce n'est que

tu devrais plutôt finir par laver la vaisselle

plutôt qu'à être petit chef de merde

parce que là au moins,

fini les impôts

et merci les aides sociales.

 

Je casse la vaisselle.

Je casse vos hypocrisies.

Je casse tout

parce que ma famille

a fini par se briser

comme une frêle esquif.

Je casse tout

mais je reste productif.

Parce que sinon

qui va m'accueillir un jour

si ce n'est la zad,

la zad zad zad?

 

Alors détruisez pas leur monde

sinon je me casse

de cette société de merde

qui ne veut rien voir

et ferme les yeux sur le scandale.

 

Alors détruisez pas leur monde.

Nous sommes là

pour faire révolution.

Nous ne sommes pas là

pour beurrer les latrines

de Macron Gattaz

et de tous les hyper capitalistes.

Y'a vraiment de l'eau dans le gaz

et si tout explose

ne rejetez pas la faute

sur la misère

mais regardez-vous en face

avec vos milliards camouflés

dans les paradis opaques,

avec vos grands airs

de Monsieur Supérieur

qui ont réussi leur vie.

 

Il est temps de changer

avant que nous tous

ne soyons réduits au silence

et condamnés à la disparition

sans mot dire.

 

Il est vraiment temps de changer

de monde et de réalité.

 

Le 5 mai,

viens à Paris

et change la réalité du monde.

 

Les commentaires sont fermés.