21/04/2018

Passons un savon aux encrassés du coeur

Les états généreux de la vie

décrètent que le temps est venu

de passer un savon

aux encrassés du coeur,

aux démolisseurs d'espérance,

au panégyrique d'Emmanuel Macron

décerné à l'Empire du Capital,

ce film gore et d'horreur

qui a produit tous ses effets pyrotechniques,

ses normes hypnotiques et hallucinogènes,

ses cancers et ses déprédations

à cause de sa très haute teneur

en prédation et en domination séductrices

sur les populations mondiales.

 

Les états généreux de la vie

refusent la répression, la violence,

le mépris, l'arrogance,

des harceleurs et des violeurs

d'espérance,

les destructeurs de la Zad et de Tolbiac,

les monomaniaques de l'ordre

qui provoquent le désordre moral mondial,

la corruption à tous les étages,

les guerres à intensité variable,

les barbaries sociétales,

sur leurs petits airs de propre en ordre,

leur bureau en marbre

où règne l'autorité du dictateur PDG,

leurs glaciales surfaces aseptisées

où se distillent les parfums capiteux 

de leur petites secrétaires peinturlurées

qui se la jouent délurées sélect,

délurées de haut standing

le chemisier ouvert juste ce qu'il faut

sur une poitrine aguichantes

attirant le panier de crabes

pour les agapes romaines quotidiennes

pratiquant des scènes de sexe

très privées et très secrètes

pour cette Elysée en rut

qui ne chevauchent certes pas de licorne

comme à Tolbiac

mais sans doute sous leur casque

de Dark Vador pour rester anonymes,

anonymes dans leurs nuits débauchées,

anonymes autant que DSK

avant qu'une femme de chambre

ne fasse tomber le masque,

anonymes et qui, comme chacun sait

en ce monde hypocrite,

les Présidents et leur Cour n'ont jamais eu

de vie sexuelle débridée

et peuvent donner une leçon

de chasteté et de sexualité

aux occupants de Tolbac et de la Zad.

 

Ne lançons pas de pavé

le 5 mai sur les forces de leur ordre.

Mais lançons des savons de Marseille

qui sentent bon la lavande.

Ne lançon pas de pavé

aux dépravés du CAC40

et aux CRS qui jouent leurs petites putains

mais des savons de Marseille

qui sentent bon la lavande.

 

Rendons leur route glissante

et déchaussons la maréchaussée.

Mettons à poil les CRS

qui portent leurs carapaces de dinosaures.

Et invitons l'humain

qui se cache derrière cette carapace

de tueur et de dératiseur

à danser sur une autre musique

que la valse de la mort,

la valse mortel de Macron,

la valse des cons

qui refusent de comprendre

notre message,

notre message ultime

de détresse

face à leur mur capitaliste

qui va détruire l'humanité

à travers tout ce qu'il contient

de violence idéologique,

par tout ce qu'ils ont décidé

de créer avec leur élite ultime

qui décide de tout,

qui écrase tout,

qui domine tout,

et laissent dépérir la planète et son vivant

comme l'Humanité qui y vit dessus.

 

Si vous ne comprenez pas,

Monsieur Macron,

c'est que vous ne voulez pas comprendre.

Si vous ne comprenez pas

que des barricades se dressent le 5 mai

dans Paris et ailleurs en France

et que des ZAD s'auto-proclament

dans les quartiers

ce sera vous et votre gouvernement

qui auront provoqué tout cela;

vous et vos prédécesseurs

qui auront provoqué ce besoin

de révolution,

ce besoin vital de vous dire

NON!

Vous n'avez pas raison

et la loi du plus fort

n'est jamais la loi de la raison.

 

L'empire romain est tombé un jour.

L'empire capitaliste tombera un jour.

Et si c'est pour Mai 2018

la fin de ce désordre mondial

alors ce sera parfait.

Et si c'est en Mai 2018

la fin de ce délire ultra-libéral

alors ce sera parfait.

 

Et si non tant pis.

Nous aurons agi selon notre conscience

de citoyennes et de citoyens.

 

 

19/04/2018

Sois ZAD plutôt que PDG

Zad de toi.

Je suis Zad de toi.

Zone d'Amour à Défendre

Je suis Zad de toi.

Quand je t'aime

je ne te fais pas la guerre.

Quand je te séduis

je ne deviens pas PDG

de ton corps,

Prise De Guerre imposée

et ton corps dévasté

par leur deal,

ton corps brûlé

par l'argent,

ton corps volupté violenté

et soumis

à leur loi du plus riche. 

 

Sois ZAD

plutôt que PDG,

zone d'amour à défendre

plutôt que prise de guerre.

 

Tu verras comme la vie

est plus belle,

Tu verras comme l'amour

est plus vrai.

Tu verras comme

le monde ne tourne pas

selon leurs exigences

tout autour de l'argent

mais que la poésie existe,

que les fleurs existent,

que les papillons volent

et butinent le coeur des filles,

que le problème

ce n'est pas toi

et ta philosophie de liberté

mais eux

et leur dogmatisme étriqué

au nom de leur exclusive liberté

de tout profaner

y compris l'amour,

donnant à leur ordre du monde

des allures de monstres

au coeur froid,

des allures de barbares

et d'hommes de loi

chassant du bocage

des enfants de l'amour,

des enfants qui veulent

vivre autrement,

des enfants de la vie en commun,

de la vie tout court,

de la vie qui prend soin

du plus faible, du plus petit

qui n'y arrive pas encore,

qui n'y arrivera peut-être jamais,

ou qui y arrivera mieux que tout le monde

après des années de lutte,

après une vie de chien

dans la solitude et l'indifférence

d'un monde qui l'ignore.

Des enfants qui ont compris

autre chose que la vision

du Général Macron,

des enfants qui savent mettre l'accent grave

sur les choses qui sont graves,

les points sur les i quand l'injustice crie,

et l'accent aigu sur les crises aiguës

quand les flics viennent tout détruire 

de leurs êtres jusqu'à leurs toits,

les arrachent à leurs moyens de vivre

autrement

jusqu'à mettre leurs vies en danger,

leurs âmes et leur essentiel

devant l'injustice d'un monde

qui les refusent comme ils sont,

qui les refusent

parce qu'ils font de leurs terres

une zone d'amour à défendre

et non une prise de guerre

avec pognon comme moyen légitime.

 

Sois ZAD

plutôt que PDG.

Pourquoi vouloir être macron compatible

quand ton coeur te dit autre chose?

Pourquoi rejoindre le malheur

quand le bonheur t'appelle?

Pourquoi ne rien changer

quand tout peut enfin changer?

Pourquoi attendre tout

de ces gens qui ne te donnent

jamais rien?

Pourquoi ne pas prendre

le vaisseau du bonheur

et t'accrocher à leur vieille lune

qui ne t'a jamais fait marcher sur la lune?

Pourquoi rester paralysé

par cette peur de voler hors des clous

si leurs clous te crucifient

chaque jour un peu plus

sur l'autel de leurs bénéfices

au nom du Prince,

du fric, et de leurs paradis fiscaux?

 

Sois ZAD.

Sois ZAD ZAD ZAD

pour une ballade

hors de leur idéologie,

hors de leur logique comptable

qui détruit nos liens,

qui détruit nos vies,

au nom de leurs PDG,

de leurs prises de guerre,

de leurs multinationales

qui bouffent tout,

leurs über alles

qui te sodomisent

avec leurs bidules technologiques

sans frontière

contre un salaire de misère,

et pour une galère supplémentaire,

pour un smic de merde,

et même pire que ça,

qui te permet à peine de bouffer

de la merde

au Mac Do du coin.

 

Viens avec nous!

Rejoins la ZAD

à Paris, à Marseille,

à Notre-Dame-Des-Landes.

et danse La la la ZAD.

Quitte leur charabia technocratique

pour l'amour tantrique

et tu verras comme la vie

devient plus belle,

plus légère,

plus heureuse,

plus logique,

plus amoureuse,

et tellement moins ennuyeuse

que leur monstre froid

qui a pris le contrôle

de ton corps,

ton outil de production.

ton intimité,

ce monstre qui te viole

à chaque fois

qu'il te soumet

à sa loi du plus fort.

 

Deviens ZAD

et le monde changera.

 

 

La Zad bouge!

 

Quand tu es dans le bouge tu es comme dans le bocage prêt à faire l'amour à une fille pas très très sage qui a froid au coeur.

 

Monsieur Hulot

Y'a le feu à votre brûlot.

Vous êtes dans votre hublot

pareil à un mannequin robot

aux ordres de Monsieur Maquereau.

 

Monsieur Hulot

vous êtes bien falot.

Et Monsieur Hig

vous dirait d'arrêter la politico

qui vous rend berlingot du bocalo.

Vous vous enfoncez dans la démago

de ce pouvoir élitiste et aristo.

Vous vous comportez comme un asticot

au service des crocos

et vous bougez aussi vite qu'un escargot

prisonnier dans un cagot

ânonnant toujours les mêmes mots,

les mêmes maux.

 

Hi-han hi-han hi-han

La voix de Hig ce serait

en ce moment même

Hi-han hi-han hi-han

tous au Bataclan

pour foutre le bordel

à ce pouvoir temporel.

 

Monsieur Hig

dirait de vous

que vous faites partie de ces violents

et que les jeunes dans le bocage

sont comme les jeunes

dans le Lôzane bouge

des années 80

animés par cette inextinguible soif

de futur alors que votre politique

de la démesure et du déséquilibre

leur promet

un no futur garanti.

Et que si la violence des flics 

est produite au nom de la loi

alors la loi n'est déjà plus la loi.

Elle devient objet de répression,

objet de domination,

objet de haine et de destruction...

objet de détestation et de révolution...

 

objet terrifiant de soumission

des peuples face à ce néolibéralisme,

face à votre diktat, à votre dictature,

qui offense et saccage

l'amour de la vie,

l'amour des gens,

l'amour de notre planète.

 

Monsieur Hulot!

Démission!

Monsieur le Sinistre

de la transition scatologique et suicidaire,

Démission!

La Zad bouge et montre la lune

quand l'imbécile heureux pointe son index

sur son sexe

et gueule qu'il a toujours raison

parce qu'en même temps

c'est la loi du profit qui l'emporte

et qu'en même temps

c'est la loi du profit qui l'emporte.

Parce que la loi du plus fort

est toujours la loi de la raison.

Parce que la loi du premier de cordée

qui a coupé la corde

et laissé tomber dans le précipice,

le chaos, la désolation, l'abandon et la mort,

ses camarades de cordée

est la loi néolibérale par excellence

qui n'attend pas,

qui ne veut pas,

qui ne marche pas,

qui ne marche plus,

qui fait marcher au pas

tout ce qui résiste,

qui prend l'ascenseur

en laissant les autres

dans l'ombre de l'anonymat,

dans l'ombre de leur ombre

au service du grand capital

qui ne profite qu'à quelques-uns.

 

La Zad bouge!

et montre la lune

pour que le soleil brille

sur la planète Terre.

 

La Zad bougera jusqu'à Paris

le 5 mai

et elle fera la fête

à la Révolution,

à Victor Hugo,

au grand Hig,

et à toutes celles et tous ceux

qui ont compris

le message fallacieux et morbide

du Général Macron.

 

Aux barricades, citoyennes, citoyens!

 

Alertons les bébé!

Il est l'heure.

 

Ils sont intransigeants.

Nous sommes bondissants,

étourdissants, éblouissants,

désopilants, irradiés irradiants,

plus que jamais

vivants!

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%B4zane_bouge

https://reporterre.net/Zad-de-Notre-Dame-des-Landes-le-go...

 

 

18/04/2018

Le 5 mai "Un nous commun"

Nous sommes ensemble.

Mais ce nous n'est pas le nous

de l'idéologie capitaliste

axée sur le modèle d'un nous

"Je t'appartiens donc tu m'appartiens"

notion du nous esclavagiste,

passéiste,

exclusive,

de la propriété privée,

états féodaux et patriarcaux

de la condition humaine,

du couple bourgeois par excellence

qui accumule richesses et expériences

sous la protection

de la propriété privée.

 

Notre nous est d'une toute autre nature,

d'une nature libre et libertaire

mais non moins attachée

à nos fidélités particulières et intimes.

Notre nous est attaché

de façon infaillible

au mot "liberté".

Ce nous vit en permanence

avec cette notion bienfaitrice

de solidarité commune.

Nous sommes nous

"Je te libère de tes chaînes

de la possession et de la domination,

tu me libères donc aussi des miennes."

Ce nous refuse l'enfer de la propriété,

de ce droit de domination sur l'Autre,

de ce droit exclusif

ou l'Autre devient objet de manipulation

plutôt que sujet de découverte permanente,

devient outil d'instrumentalisation et de chantage,

d'appartenance imposée

par une loyauté d'airain obligée

qui refuse ainsi toute insoumission,

toute indépendance à ce "nous" créé,

inventif, festif, jouissif que nous avons décidé

de tester et de repousser les limites

à travers notre "nous ouvert".

 

C'est un nous qui respire

plutôt qu'un "nous fermé" qui étouffe.

C'est un nous rebelle et actif

plutôt qu'un nous soumis et passif.

 

Notre nous à nous

est de nature libertaire.

Notre nous n'a plus rien à voir

avec le nous capitaliste

qui impose sa force, sa séduction,

ses avantages sociaux

contre soumission au système,

à leur loi du plus riche

dominant sûr de son bon droit

de domination sur les soumis.

 

Notre nous est un partage en souplesse

qui cherche sans cesse

à rétablir le juste, la justice,

quand la justice tend à virer injustice,

quand le déséquilibre devient criant,

quand la douleur devient insupportable

et que l'Autre devient esclave plutôt que sujet

de nos préoccupations.

 

Le 5 mai ce sera

"Un nous commun"

s'opposant au nous sectaire

des grands capitalistes

qui créent sans cesse

un monde divisé et de haine

pour mieux asseoir leur domination

et leur autorité malveillante

sur le monde.

https://reporterre.net/Autour-de-la-Zad-la-bataille-polit...

 

17/04/2018

Tu me donnes 10 ans

S'il ne me reste que 10 ans

pour vivre notre histoire,

qu'une seule petite décennie

pour concrétiser notre famille,

je sais bien que c'est trop court,

je sais bien toutes les cruautés

de ses petits copains d'école

qui lui diront c'est qui ce vieux

c'est ton grand-père

quand j'irai la chercher à l'école

quand j'irai retrouver notre fille

ou notre fils dans son préau

et que ses copines

se moqueront d'elle ou de lui

et jaseront sur ce vieux,

ce presque mort,

ce presque croulant,

ce presqu'hors-jeu

qui fera office de père

et qui n'aura pas la splendeur virile

de leur jeune père

à elles et à eux.

 

Et si je sais que les enfants

se la jouent cruauté et moqueries

pour se rendre plus intelligents

auprès des autres,

je sais aussi qu'ils et elles

ne se moqueraient pas

s'ils et elles savaient combien

"son vieux à elle,

son vieux à lui"

sortait d'un conte solaire,

un grand poète lunaire,

un grand monsieur planétaire,

un grand amoureux de la chair

lisant Baudelaire et Apollinaire

vieil has been mais poète quand même

soif d'amour soif de vie

ayant aimé

la plus merveilleuse

des maîtresses,

la plus merveilleuse

des amantes,

la plus merveilleuse

des épouses,

la plus merveilleuse

des mamans

à un âge où les vieux

n'osent aimer que les jeunes déesses

en catimini

pour ne pas passer

pour de vieux cochons libidineux

auprès des jeunes hommes

qui se pensent uniques détenteurs

de la beauté alors qu'eux-mêmes

fantasment sur des mamans

et des femmes un peu trop vieilles

pour leurs jeunes virilités.

 

Tu me donnes 10 ans

de jeunesse.

Soit.

10 ans et après tu ne sais pas,

et après tu as peur,

et après tout

je ne peux pas t'en vouloir

d'avoir peur de  vivre

à côté de ton vieux,

d'avoir peur que notre enfant

voit en son père

un vieux à l'équilibre chancelant,

au souffle un peu court,

un vieux fou radotant

courant un marathon

avec le coeur d'un jeune homme,

un vieux singe

à qui on ne fait plus la grimace,

et à qui les quolibets des enfants

le font sourire de joie

car sachant combien

les gamins ont tellement raison

de voir dans l'enveloppe charnelle

de ce vieux

une peau d'épouvantail dressée

dans la vigne somptueuse

d'une femme bonne et splendide,

un épouvantail qui leur dit

"Pas touche les jeunes,

ce vin capiteux provient

d'une terre unique,

d'un terroir cultivé avec amour

et passion.

Son histoire est légendaire,

son conte de fée unique,

son aventure extraordinaire.

Alors, pas touche".

 

Et puis voilà que tu me regardes

comme si j'avais juste 40 ans,

Et puis voilà que tu t'en fous

que le père de ton gosse

est un vieux qui fait rire les enfants.

Et puis voilà que les jeunes

ne regardent plus le vieux

comme un vieux cochon fortuné

qui a épousé une belle femme

avec son fric

mais comme un jeune poète

sans argent et fringuant

qui a séduit par le grand amour

une femme simplement sexy,

un jeune poète

qui a su mettre le feu dans les coeurs

pour allumer une révolution en Mai,

un jeune vieux

qui a donné sa vie

en même temps

qu'il te donnait un enfant.

 

10 ans...

C'est peu.

C'est beaucoup

pour te prouver

que vivre l'impossible

est possible

quand l'amour est plus fort que la mort.

 

J'ai la flèche du vieux Sioux

planté dans le coeur.

J'ai la flèche du vieux Sioux

planté dans le coeur

et si en 1988 tu venais au monde

moi j'étais sur les bancs d'école

à commencer une carrière hôtelière

qui allait virer au cauchemar

dans le fond d'une vieille cuisine anonyme,

coincé dans les murs d'un bagne

pour faillites amoureuses et commerciales

qui devaient durer à vie

comme une marque d'infamie tatouée

sur la peau du poète.

 

Tu es là aujourd'hui.

Tu es la seule à réussir

mon évasion du bagne

et revivre au grand jour

une histoire d'amour légendaire.

 

Cette chanson de Stephan

est pour toi.

Tu es mon amour, ma passion,

celle qui a vu juste dans mes yeux,

celle qui a vu juste dans mon coeur,

celle qui a brûlé mon corps

de toutes tes caresses stratosphériques.

 

Tu me donnes 10 ans

pour réussir le pari fou

de rester jeune encore 20 ans.

C'est bien.

J'avais 10 ans en 1969.

J'en aurai 70 en 2029

et 4 fois 20 ans en 2039

et surtout 5 fois 20 ans en 2059

grâce à notre amour.