03/05/2018

N'oublie pas le rêve

Si tu es satisfait

de ta petite vie individuelle,

que tout roule pour toi

dans le bon sens,

dans le bon sens

au sens Macron du terme,

regarde-toi dans le miroir

pour voir si des fois

tu n'as pas l'air d'un tyranosaure

qui bouffe ses propres enfants,

qui bouffe tout l'air disponible,

qui malbouffe à longueur de jour

dans sa pensée nébuleuse,

dans son vampirisme fumeux

et qui te permet de vivre

bien au-dessus des moyens

du petit peuple

qui souffre et la ferme,

qui s'écrase en oubliant

de serrer le poing

et de dire à ce monde

qu'il se casse vraiment la gueule

et qu'il nous casse la gueule

au passage.

 

Connais-tu le type

qui se vante d'une bonne nouvelle

et dit à sa copine

qu'il a gagné aujourd'hui

70'000 euros en un seul jour

à la Bourse

après avoir agressé sa pauvre copine

de sa mauvaise nouvelle:

Elle a deux mois de retard

dans un versement 

de 150 euros mensuel

à ce brave capitaliste.

Deux mois de retard

et c'est en plus

la faute à la banque

qui a retourné

l'argent de l'ordre permanent

vers l'autre banque.

 

Du pur cynisme

de gros riche.

Mais ma soeur, oui c'est ma soeur,

ne passe pas

côté révolution

et trouve que son frangin est dingue.

Pourquoi?

Pourquoi tant de soumission

à cet ordre absurde,

à cette domination violente,

à cette humiliation permanente?

 

Je n'ai pas de réponse.

La peur, peut-être.

Ou alors l'oubli de soi

et du rêve romantique.

 

Les commentaires sont fermés.