07/05/2018

Un anniversaire narquois pour le monarque

Il a voulu plaire à la Cour et il ne l'a jamais déçue. Fidèle au poste, fidèle à ses promesses... Enfin un président qui tient ses promesses... Mais c'est pour les riches... Il a voulu faire ruisseler l'argent sur les très riches plutôt que sur les très pauvres, Sir De Funèbre a réussi pleinement sa mission apocalyptique qui va plonger le néolibéralisme dans ses propres abysses et produire une révolution dans les consciences citoyennes d'un peuple qui a dit un jour non aux abus des rois et de leur Cour. et s'en rappelle plus que jamais. Il est Jupiter et ce n'est pas rien. N'est pas dieu et Roi Soleil qui veut. 

Nous sommes le 7 mai 2018. La révolution se fait attendre mais elle couve dans son pot-au-feu. Je vais aller prendre mon rôle de Monsieur Rien à la gare de Lyon et retourner à la maison comme ce soldat vagabond, ce poète de nulle part, ce général des racailles et des sans-grades qui n'abandonne jamais malgré la fatigue, les illusions perdues et les lendemains qui chantent et n'arrivent jamais aussi bien que l'on voudrait. 

Joyeux anniversaire Monsieur Macron. Le MEDEF et Monsieur Gattaz devraient avoir au moins la décence de vous apporter votre gâteau royal à moins que leur pingrerie les en empêche. On est jamais trop près de ses sous chez les très riches.

Sinon, on peut tout imaginer en rêve. Y compris Sa Majesté venant avec sa Brigitte découper un gâteau d'anniversaire géant sur un quai à la gare de Lyon en promettant de faire leur fête aux riens qui passent d'un train à l'autre pour retourner au travail servir et nourrir le grand Capital.

La vie est difficile, Monsieur Macron. Mais avec la musique et la soul, l'âme se soigne et reste joyeuse jusque dans ses larmes de désespoir.

Aux citrons pressés et aux oranges amères, votre gâteau d'anniversaire.

Happy Birthday, Mister President.

 

Les commentaires sont fermés.