25/05/2018

Strass Debout, où comment exclure les filles de joie...

Organe indépendant des prostituées de France, le Strass (qui porte pourtant bien son nom, la Strasse égale la rue en Allemand), l'organisation syndicale du travail sexuel a été bannie de la marée humaine sous la pression des Effrontées, entre autres...

La France a-t-elle envie de perpétuer les hypocrisies et les non-dits sous l'ère de la France insoumise et autres mouvements de gauche? La France ne veut-elle pas, une bonne fois pour toute, accepter que les filles de joie indépendantes et solidaires sont mieux protégées par l'Etat et mieux respectées si elles savent se faire respecter de leurs clients et en ayant éliminé les sales intermédiaires que sont les maquereaux et autres mafieux qui les soumettent à la prostitution?

C'est une erreur que de vouloir exclure un syndicat qui donne de la dignité au métier de prostituée, prostitué. Jean-Luc Mélenchon a dit, et redirait sans doute, qu'aucun parent digne de ce nom n'aimerait que leur fille ou leur fis fasse de la prostitution un métier temporaire ou longue durée. Ce qui est exact. Mais il oublie de dire que faire le métier d'actrice porno ou même actrice à Hollywood passe bien souvent par des petits arrangements avec son corps sous la pression des mâles dominants qui détiennent le pouvoir économique...

Alors la discrimination envers les prostituées de la rue est un gros scandale et ça suffit! On peut à la fois lutter contre la prostitution en éduquant nos filles et nos garçons et accepter dans le même temps (je sais, ça fait Emmanuel Macron et c'est pas bien du tout) que parfois des filles et des garçons choisissent ce métier par accident de parcours ou simplement par désir de vivre des aventures (comme dirait  François Ruffin, et là c'est une meilleure référence pour la gauche gauche anarchiste) qui sortent de l'extraordinaire et rentrent même dans la marginalité de l'existence.

Quand il y aura une ex-prostituée présidente de la France, on pourra dire que l'esclavage sexuel et la soumission des femmes aux hommes seront définitivement actés dans le passé de la France. C'est ce que ne comprennent pas forcément les mouvements féministes de la Gauche française.

http://ma.lumiere.rouge.blogs.liberation.fr/2018/05/24/ma...

2018-05-25 07.38.422.png

La Marée humaine et les maquereaux

(Strass Debout 26 Mai 2018)

Les commentaires sont fermés.