31/05/2018

Il était une fois...la première fois

La première fois

que l'homme est né

il a eu besoin de la femme

et la première fois

que l'enfant a vu la lumière

 ses yeux

se sont tournés

vers le soleil

pour sortir des Ténèbres.

 

Tous ceux,

toutes celles qui oublient

l'acte de la première fois

sont condamnés

par la divinité légendaire Sekhmet

et retourneront au chaos

du monde.

 

Dis. Quelle forme prend ton coeur?

Dis. De quel bois tu te chauffes?

Dis. De celui du pouvoir matériel

ou de celui du pouvoir spirituel?

Dis. Quelle forme prend ton amour?

De celui qui achète tout

et provoque le désordre,

la convoitise, la jalousie,

le crime, le viol,

la haine et les guerres?

Ou de celui qui attend tout

du soleil,

de sa douce lumière,

de son harmonie du jour nouveau

qui vient sur ta vie

pour la sauver du mal?

 

N'oublie pas la puissance

de Sekhmet, camarade.

Sans elle, pas de révolution possible,

pas de changement d'ordre possible,

pas de nouveau royaume possible

pour le peuple.

Car les faux rois domineront encore;

car les menteurs et les hypocrites

ne cesseront de vouloir le pouvoir,

de le prendre par la force,

la violence, la guerre,

pour voler les richesses de la terre.

 

Le soleil donne le pouvoir

à la femme naturelle,

à l'homme naturel

qui crée le bien

et chasse le mal.

 

Sekhmet vient à celles

et ceux qui la méritent.

Et de de toutes les puissances

elle est la plus belle des Victoires.

Sans elle, pas d'ordre nouveau,

pas de soleil diffusant

paix et harmonie

sur la Terre.

 

Sekhmet,

destructrice de l'ordre ancien,

créatrice de l'ordre nouveau,

divinité créée

quelque part

dans une oasis libyenne

il y a très très longtemps

avant de remonter toute l'Egypte,

protectrice de Ré, le soleil.

Sekhmet,

protectrice de pharaon

à la seule condition

que pharaon soit fils du soleil

et non maître des Ténèbres,

protecteur du peuple,

défenseur acharné

de la démocratie,

liberté, égalité, fraternité,

et non fils des Ténèbres

s'emparant grâce à la finance

des pyramides du Louvre,

faux roi,

protecteurs des très riches,

des voleurs, des faiseurs de guerre,

des injustes, des cyniques,

des corrupteurs, des menteurs,

des manipulateurs,

des partisans du surhomme

et du fascisme,

de cette petite élite

s'octroyant tous les droits

sur le dos du peuple;

de cette petite élite

qui se croit supérieur en tout

et qui a fait une croix

sur le peuple

en l'abandonnant,

en l'écrasant,

en le soumettant

au chantage du fric,

de la Bourse,

pour le faire bien voter,

le faire abandonner,

l'idéal du Soleil

et de son harmonie,

de sa lumière,

de son origine bienfaitrice

créatrice de vie et d'amour.

 

C'était valable du temps

des rois-pharaons.

C'est encore valable du temps

où le roi-pharaon Macron

veut obtenir ce pouvoir vertical,

une autorité bienfaitrice sur le peuple,

et...une harmonie retrouvée.

 

Emmanuel Macron,

vous savez ce que vous avez à faire

si vous voulez durer 10 ans.

Sinon, la révolution 

ne sera pas seulement

des grèves et des manifestations

de rue.

La révolution changera le pharaon des ténèbres

pour donner le pouvoir

au peuple-lumière

si vous ne faites pas

vous-même le travail nécessaire,

ce que vous avez à faire

pour plus de justice, d'équité,

de partage et de péréquation fiscale

entre villes riches

et régions déshéritées,

abandonnées,

assassinées

par votre idéologie ultra-libérale

qui donne tout aux riches

et plus rien aux riens

que forme le peuple d'en-bas,

le peuple de la rue

qui crie famine et justice,

réclame reconnaissance

et égalité de traitement,

protection et droit d'instruction,

sans devoir être esclave

sous le chantage

d'un système qui les écrase

au lieu de les élever.

 

Pouvez-vous devenir

ce premier de cordée,

Monsieur Macron?

Ou devrons-nous vraiment vous chasser

pour usurpation de pouvoir

à cause de vos mensonges répétés,

de votre cynisme,

de votre engouement immodéré

pour ceux qui réussissent

et de votre détestation effrénée

des riens qui voyagent

de galère en galère

dans les gares

pour se rendre à leur lieu de travail;

petits esclaves involontaires soumis

au pouvoir du fric

et de ceux qui hiérarchisent

en fonction du pouvoir d'achat

et des comptes en banque?

 

Je est un Autre

et je suis riche de rien

sauf du pouvoir de Sekhmet

et de la volonté du Soleil.

20180531_095539.JPG

Sekhmet, la vie au Commencement du Soleil et de l'Humanité.

à lire ici, Monsieur le Président,

pour votre éducation pharaonique:

https://drive.google.com/file/d/0B5nYkai7UYusTmFZaGJ5YlRt...

Les commentaires sont fermés.