09/06/2018

La coeur a ses saisons que la raison ignore

En quelle saison

avons-nous perdu la raison,

mon amour?

Etait-ce le jour

ou tu m'as dit

que j'étais

l'homme parfait pour toi

et que je trouvais tout cela

très exagéré?

 

Nous n'avions pas

le moindre espoir

de gravir la vie ensemble.

Nous n'avions pas

le moindre espoir

de gravir les sommets

d'une famille heureuse,

le tapis rouge du succès

et la palme d'or du cinéma

pour une "une famille parfaite"

qui aurait été ce film 

à la fois incroyable et écrasant

de trop de réussite

à la Roger & Mirka.

 

Et pourtant ma vieillesse

donnait des visions d'ivresse

au poète un peu fou

que je suis

quand je me transfigure devant toi.

Et pourtant ta jeunesse

donnait des visions d'allégresse

à la fille de joie affolée

que tu es

quand tu viens te blottir

dans mes bras de mer.

 

Nous allons rester à jamais

des amants maudits,

des amants qui se cachent

pour oublier

nos différences d'âge,

nos différences d'intérêt,

toi visant le futur,

moi visant l'éternité.

 

J'ai rencontré une sirène

qui m'a redonné l'amour.

J'ai rencontré un ange féminin

qui m'a donné

son amour collector

comme si elle plaçait

mon antiquité masculine

dans sa galerie au souvenir,

son amour de jeune femme

pour cet homme trop vieux

qu'elle gardera

toujours dans sa vitrine

chez elle, comme un roi-pharaon

qu'elle aura embaumé avec soin

entouré des reliques et témoins

de notre amour mis en pyramide.

 

J'ai rencontré celle

que j'aurais aimée ma vie entière.

Mais je ne rattraperai

jamais mes années de jeunesse.

Mais je ne serai 

plus jamais ce jeune homme

plein d'ambition

qui aurait convenu

à notre affaire amoureuse.

 

Ne réfléchis plus avec le coeur.

Réfléchis avec la tête

qu'elle m'écrit.

Réfléchis et tu comprendras

que nous n'avions pas

la moindre chance

de nous passer l'alliance

et vivre un conte de fée.

 

Et pourquoi donc tu ne me l'as

pas dit au début de notre histoire?

Parce qu'au début

je te regardais avec le coeur

et que ma tête

ne voulait pas voir

la réalité de ta vieillesse.

 

Le vieil homme te regardera

toujours

avec le coeur

parce qu'il refuse absolument

d'être

ce vieux qui n'a plus

sa chance

et qui doit céder l'amour

de sa vie à un autre

pour raison d'âge,

pour son obsolescence avancée

devant ta beauté insolente,

ton rire éclatant,

tes yeux illuminant

ma vie qui se dirige

maintenant

vers l'absence à notre monde.

 

Nous allons encore

nous aimer en attendant

que tu trouves l'homme de ta vie.

Nous irons encore en mer

vivre notre grand amour

et tant pis pour ceux

qui ont à redire.

Et tant pis pour celles

qui trouvent moche

cette histoire entre un vieux

et une jeune femme.

Et merde aux féministes

qui ne voit que dégradation

et exploitation de la femme

dans les alcôves de salon rose.

Et merde aux machos

qui se moquent de ce vieux

qui perd son temps et son argent

avec cette fille qui se donne

aux hommes contre monnaie

sonnante et trébuchante.

Et merde à tous ceux

qui y voient une grosse arnaque

à l'amour.

 

Toi et moi

ce ne sera jamais

une arnaque à l'amour.

Cela restera

le casse amoureux du siècle,

l'histoire romantique

la plus géniale au monde,

l'histoire qui guillotine le cynisme

et abolit le néolibéralisme

en cette année de grâce 2018

décidé par notre tribunal révolutionnaire,

notre justice amoureuse

qui dit merde au cynisme,

merde à leur morale de bazar,

merde aux cons,

merde aux néocons.

 

Révolution mon Amour!

 

Les commentaires sont fermés.