17/06/2018

La Gallega, la Pinta, et la Nina, nouvelle histoire d'Amérique

1492, une date maudite pour les Indiens d'Amérique. Des colons Blancs venus d'Europe débarquent pour la première fois. Les tribus sauvages ne savent pas encore qu'un grand malheur s'abat sur elles en cet instant précis. La Civilisation débarque. Une autre, beaucoup plus proche du lien à la nature, va se voir décimer par les guerres, les maladies, son refus de se soumettre au nouvel ordre mondial imposé par des étrangers venus d'ailleurs.

Que nous raconte aujourd'hui l'histoire de l'Aquarius et de ces deux petits vaisseaux des gardes-frontières italiens? Le même scénario? Le même drame à venir pour nos populations occidentales?

Probablement que non et même définitivement non. Nous ne vivons pas un temps où trois bateaux débarquent avec une nouvelle technologie inconnue des autochtones, un autre dieu, une autre religion, inconnue des autochtones, une autre culture inconnue des autochtones.

Nous sommes en pleine mixité culturelle mondiale. Et le refus de cette mixité culturelle par tous les fascismes du monde (d'ici et d'ailleurs), c'est à cette guerre-là que nous participons.

L'Aquarius a entraîné, de gré ou de force, l'Italie fasciste du nouveau gouvernement a participé au sauvetage des nouveaux arrivants, des êtres humains avant tout, en obtenant d'eux ces fameux bateaux qui ont accompagné l'Aquarius jusqu'en Espagne devant le refus des mêmes autorités italiennes d'accueillir désormais sur le territoire transalpin les migrants et migrantes d'Afrique.

Il n'est pas question de vivre en direct l'affrontement d'une civilisation contre une autre civilisation comme au temps de Christophe Colomb bien que la France se soit dotée d'un ministre de l'Intérieur qui porte un patronyme identique à un l près. Les fake news qui sévissent par millions sur la Toile et qui sont délivrées par des gens fascistes ou apeurés devant l'arrivée de toutes ces personnes d'une autre couleur de peau sur notre Continent sont effectivement et définitivement à mettre en sourdine. Nous savons tous que des différences culturelles, des approches spirituelles autres, des comportements sociaux autres, existent entre eux et nous. Mais en aucun cas, ces gens venus d'ailleurs vivent sur une autre planète comme à l'époque de Colomb.

Alors, aujourd'hui, il est temps de se raconter un autre mythe, une autre légende que celle de l'invasion et de la colonisation du monde par des êtres humains qui n'auraient rien à voir avec notre univers. Nous sommes à l'heure de la globalité du monde. Le monde se mêle au monde. Les gens apprennent d'autres gens de n'importe quelle couleur et culture d'origine. Nous regardons les mêmes matchs de football, les même match de Roger Federer qui est aimé jusqu'en Afrique noire pour son aide à travers sa Fondation humanitaire.

Sus à tous les fascismes! C'est contre ceux-ci que nous devons absolument combattre par la solidarité, le contact, les échanges, la chute de ce néolibéralisme qui poussent les gens dans les bras du fascisme, la peste brune planétaire qui est train de s'imposer avec les haines de tous contre tous.

C'est un cri d'alarme. Si nous ne voulons pas l'entendre et le rejeter dans les tréfonds de notre conscience, c'est notre Civilisation toute entière qui ira à la Catastrophe.

Il est temps de narrer autrement l'Histoire merveilleuse qui nous arrive. Celle d'une rencontre improbable entre une vieille Europe qui vit dans sa graisse et son abondance en oubliant la générosité humaine et la jeune Afrique qui vient à notre rencontre pour redonner du sens à nos humanités et mettre à bas le néolibéralisme destructeur de confiance en l'Humanité et pourvoyeur des maux d'un l'individualisme exacerbé qui se noie dans son nombril et invente des contes bruns à dormir debout pour se barricader, traiter les autres de sous-hommes. de sous-femmes, de les expulser, de les mettre en camps de rétention, en alimentant des pouvoirs de plus en plus fascistes dans le monde entier.

Nous somme à un tournant de l'Histoire. L'Aquarius, le Dattilo, et l'Orione sont nos nouveaux bateaux qui nous racontent une nouvelle histoire d'Amérique bien différente que ce que certains journaux et médias ainsi que certains réseaux sociaux diffusent à longueur d'ondes et de journée.

Médias du monde entier, unissez-vous! Mettez en avant des sites et des histoires qui racontent un rêve, une utopie, de paix, de prospérité, d'amour, au lieu de flageller notre humanité, de titiller nos bas instincts, nos peurs, nos tentations de prédation, qui nous mèneront à la destruction de nos humanités. Il en va de notre survie, de notre salubrité morale, de nos élans de coeur vers la rencontre et le partage plutôt que notre défaite mondiale et les guerres de tous contre tous.

Il est temps de lire autrement ce qui se passe aujourd'hui et si nos savants archéologues ont su déchiffrer les hiéroglyphes, nous devons bien être capable de déchiffrer notre propre langue commune à tous et à toutes pour réussir la Civilisation mondiale d'un peuple humain qui a vaincu l'individualisme outrancier proposée par cette idéologie néolibérale mortelle qui nous fait foncer dans le mur de l'Atlantide et nous coulera tous et toutes à fond de cale et dans les abysses de l'Océan si nous restons inactifs et ne proposons pas d'autres politiques internationales.

Lire aussi mon billet de la nuit dernière:

http://pachakmac.blog.24heures.ch/archive/2018/06/17/entr...

  

Les commentaires sont fermés.