24/06/2018

Shaqiri, Xhaxa, Behrami: et s'ils nous avaient inventé notre signe de ralliement national?

Soyons juste avec nos joueurs de foot. Ils nous offrent des émotions magiques par petites touches de génie, rares, mais tellement précieuses pour remporter de grandes victoires.

Et sur les buts helvétiques, je n'ai voulu regarder, comme un commentateur brésilien, que la beauté du geste de leurs mains, ses battements d'ailes pour la paix. Oubliant le contexte, les sifflets serbes pendant notre hymne national et durant tout le match contre les joueurs albanophones de notre équipe, je n'ai voulu voir que l'énergie fantastique et l'élan magique de ces ailes déployées sur le coeur, le torse de nos joueurs.

Et puis pour éteindre toute polémique et niquer tous les racismes et les haines entre voisins balkaniques, j'aimerais souffler un mot à l'oreille de notre équipe national: 

Leur mouvement des mains représentent "Niqué" la déesse ailée grecque qui personnifie la Victoire, déesse exceptionnelle que le créateur de la firme "Nike" a mis le nom en évidence au moment de créer sa marque de chaussures de foot et de courses à pieds. 

La Victoire, Niké, et notre drapeau national flanqué de cette déesse mythologique, quoi de plus motivant pour réussir un pari fou? 

Cher Monsieur Petkovic, vous pouvez faire circuler et perdurer cette idée afin de sauver ce geste magnifique et en faire la marque de fabrique de la Nati.

Nous n'avons pas actuellement, comme l'Islande, une attitude qui nous distingue nous, notre nation, des autres nations.

Alors voilà que nos trois mousquetaires plus Lichsteiner ont introduit quelque chose de magique dans l'Histoire de notre football helvétique et plus encore dans l'Histoire de notre mixité culturelle.

C'est Niké, la belle déesse de la victoire qui nous porte vers les sommets multiculturelles de notre peuple helvète.

Une vidéo assez marrante pour la route et pour donner un peu plus d'énergie encore à notre équipe nationale. Ne lâchez pas Niké! Vous tenez la Victoire historique entre vos mains...et vos pieds, chers joueurs.

 

 

Les commentaires sont fermés.