28/06/2018

Il paraît que le foot est neutre et apolitique...

Jean-Luc Mélenchon et une partie de la France Insoumise connaissent des extases footballistiques, des joies extatiques qui frisent la pureté idéologique et la haine raciale. C'est un comble!

Chauvin et haineux comme Mélenchon face au peuple allemand...ou seulement devant la politique d'Etat de Mme Merkel? C'est à voir. Mais si c'est contre le peuple allemand, alors c'est très grave, Monsieur Mélenchon. Sur un terrain de foot, ça se traduit chez vous par une délectation morose, genre joie revancharde de très mauvais aloi vis-à-vis du grand voisin dominateur. L'Allemagne a été dégagée par la Corée du Sud (qu'aurait donc écrit Jean-Luc Mélenchon si cela avait été l'équipe du Nord de Kim Jong Un...), et cela se traduit automatiquement, dans sa bouche, par la chute de Mère Merkel dégagée lors des prochaines élections allemandes (chute au profit des ultra-droites, sans doute...quel plaisir sensasionel alors!!!...).

Et dire que la FIFA s'efforce, avec beaucoup d'hypocrisie, de rendre le football neutre et bienveillant en toutes situations dans l'idée d'éviter le fanatisme nationaliste. Le grand raout mondial du foot ne devrait être qu'un rendez-vous béat vécu dans une joie humaniste planétaire où la communauté eucharistique mondiale communie à la fraternité des peuples et à la paix mondiale... On oublie les enjeux, les intérêts financiers et sportifs, les honneurs nationalistes, les ressentiments mal digérés contre les puissants voisins, les envies de vaincre par le foot si ce n'est par la politique...etc...

Mouais. Dans l'idéal, on peut rêver comme le poète et sa belle étoile. Mais sur le terrain, on connaît les ultra-nationalistes, les vengeances, les envies de meurtre de l'ennemi. Pour la paix et la fraternité, ce sera donc en petits comités d'êtres humains qui essayent de vivre en bonne intelligence. Des multicultureux et cultureuses qui aimeraient parfois s'échapper sur une autre planète pour éviter les conflits sociaux et nationalistes, le club des haineux, des vengeurs, des assassins, des fascistes (bruns et rouges) qui attendent tapis dans l'ombre pour faire la peau de celles et ceux qui ne sont pas 100% fidèles à un dogme idéologique X ou Y ou Z.

Joie pure, démagogie pure, idéologie pure...Où va notre monde? Dans un putain de mur fasciste, je le crains de plus en plus.

P.S. A propos de l'ami Fernand (Melgar), il a sans doute eu le tort de donner des photos non floutées sur le réseau social en disant que ces gens de couleur étaient des dealers. Mais vendre de la drogue à nos gosses, ça reste un crime grave pour un réfugié comme pour une personne installée de longue date ou depuis toujours chez nous. Est-ce que certains ultra-gauches trouvent, par analogie, le viol franchement plus excusable quand il s'agit d'un migrant désargenté à la rue, qui se trouve dans une situation de détresse plus grande qu'un salaud d'ici, et qui saute sur une fille pour la violer? Pour ma part, c'est non! C'est la même gravité dans le crime. Après, on peut juger devant un tribunal des circonstances sociales et des souffrances vécues par le criminel en question durant sa vie passée et présente. Cela ne remet pas en cause le fait qu'il est l'auteur présumé d'un crime sexuel. Et que l'acte en lui-même est ressenti d'une égale agression pour la victime du violeur.

 

Commentaires

Le foot, peut-être, mais pas ceux qui le pratiquent, ni ceux qui en vivent, ni ceux qui le regardent.

Écrit par : Mère-Grand | 29/06/2018

Les commentaires sont fermés.