02/08/2018

Quai Osterwald

J'aimerais que tu sois là

au petit matin

pour regarder le soleil

se lever à l'horizon.

 

20180731_112426.jpg

J'aimerais te faire l'amour

matin, midi, et soir

pour que tu sois bien sûre

que tu étais bien la seule

dans ma vie,

la seule qui comptait

et la seule qui couchait

avec moi.

 

J'ai pas besoin de mon réveil-matin

pour vivre ce réveil-chagrin.

J'ai besoin d'une bonne cuite

de soleil levant

caressant mon visage

pour me dire

que la vie continuera

malgré nous et sans nous,

avec nous mais sans nous.

 

20180731_1124266.jpg

J'ai pas besoin de  mon réveil-matin

pour me relever de ce crève-festin,

qu'il n'y aura jamais photo

entre toi et une autre,

entre nous et juste

cette partie de baise

entre une fille et un gars,

cette petite excitation provisoire

entre un gars et une fille.

 

20180731_11242666.jpg

J'ai pas besoin de photographier

le Quai Osterwald

et sa macadame dinosaure

créée ce jour de fête nationale

dans les pétales de fleur,

voyager sur sa passerelle de l'utopie,

et revisiter toute ma vie passée

aux rayons laser

des amours perdus

pour savoir que ma vie sans toi

sera un drame géant,

et que ma vie deviendra

comme un plat sans résistance,

comme une nourriture nocive

sans révolte, sans victoire,

sans sel, sans saveur, et sans poivre.

 

Alors j'observe

Macadame Dinosaure

et elle, peut-être,

aurait bien aimé passer

sa vie dans la compagnie d'un poète

histoire de réhabiliter sa mémoire

 de reptile prédatrice

aux yeux de nos contemporains.

20180731_112426666.jpg

L'amour sans victoire

est comme un tragique avortement,

un être porté au centre de son corps

qui ne peut pousser son cri de victoire

en venant au monde.

20180731_1124266666.jpg

 

 Rendez-vous en 2046

Hôtel California, Rue de Mischa Mel,

Au Paradis des Anges.

Les commentaires sont fermés.