18/08/2018

Diesel Human

Nous sommes des moteurs

des moteurs de l'ennui

noyés dans la motown

pour faire vivre nos coeurs.

Nous sommes des moteurs

but let's go go go

laisse-toi aller

dans la soul

avec celle que tu n'arrêteras pas

même si elle s'appelle Aretha,

avec celle envers qui

tu n'as que respect et amour

parce que son moteur à elle

n'était ni en toc ni en fer blanc

mais brûlait jour après jour,

nuit après nuit

dans les volutes de fumée

et les vapeurs d'alcool,

parce que son moteur à elle

restera gravé

dans la conscience des gens,

son moteur qui fera encore exploser

le moteur de nos coeurs

vibrant pour la reconnaissance

des différences et des couleurs

avec sa voix à pleurer dehors,

visages humains en émotion

de jour comme de nuit,

derrière ce pare-brise,

sous la pluie, avec les essuie-glaces

en mouvement au bord du précipice

moteur et phares allumés

toutes les nuits de deuil

afin que le monde n'oublie jamais

que nos vies resteront à jamais fragiles

et non des automates de production,

et des machines de supermarché

à la recherche de la puissance,

de la consommation et du fric.

 

A rester seul(e) dans notre chagrin

sans une seule larme visible

mais avec ce sourire grand

jusqu'aux oreilles

pour viser la lumière de son soleil,

la lumière d'Aretha.

 

Si je suis Blanc

c'est pas faute d'avoir voulu

aller à la rencontre du Noir

et de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel.

 

A Vous Madame Aretha Franklin.

 

Gens de tout les jours

Parfois j'ai raison et je peux avoir tort
Mes propres croyances sont dans mes chansons
Un boucher, un banquier, un batteur et alors
Ca ne fait aucune différence qu'importe le groupe dans lequel je suis
Je suis comme les gens de tout les jours

Alors c'est les bleus qui ne peuvent pas accepter
Les verts qui vivent avec
Les noirs qui essaient d'être maigres
On ne marie pas les poules avec les renards
Et ça continue et ça continue et scooby doodby, dooby

Ooh, sha sha
On doit vivre ensemble

Je ne suis pas mieux que personne et toi non plus
Nous sommes tous pareils quoi que nous fassions
Tu m'aimes, tu me hais, tu me connais et alors
Tu peux toujours pas deviner dans quelle scène j'appartiens
Je suis comme les gens de tout les jours

Alors c'est le riche qui n'aime pas le petit
Qui ne l'aime pas pour être riche
Et qui n'aide pas le pauvre
On ne marie pas les poules avec les renards
Et ça continue et ça continue et scooby dooby, dooby

 

Ooh, sha sha
On doit vivre ensemble

Il y a le jaune qui n'accepte pas le noir
Qui n'accepte pas le rouge
Qui n'accepte pas le blanc
On ne marie pas les poules avec les renards
Et ça continue et ça continue et scooby dooby, dooby

Ooh, sha sha
Je suis comme les gens de tout les jours


traduction: https://www.lacoccinelle.net/300409.html#Omip3ZpflDiCCOio.99

 

Les commentaires sont fermés.