07/09/2018

Cécile Djunga jabbe avant de mettre les racistes KO

Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît.

Le problème, avec le racisme, c'est que les cons sont de plus en plus nombreux à peupler la planète avec leurs tweets anonymes qui maltraitent celles et ceux qui sont d'une autre couleur de peau, d'une autre sexualité, d'une autre opinion politique, d'une autre origine ethnique, etc, etc.

Les cons ont même pris le pouvoir en Amérique et ils sèment le bordel au sein de leur propre autorité gouvernementale... On ne nommera personne. Il se reconnaîtra de lui-même.

Et personnellement, je veux bien passer pour un con à ses yeux. J'ai choisi mon camp depuis longtemps. C'est non au racisme! Et non à toutes celles et tous ceux qui veulent inférioriser des personnes, mépriser leur provenance en leur déniant le droit d'habiter leur propre pays juste parce que leur couleur de peau ne correspondrait pas au lieu géographique. A ce jeu-là, les Américains et Américaines peuvent tous quitter l'Amérique et laisser tout le territoire nord-américain aux habitants de souche, soit les Indiens et les Indiennes au lieu, la honte raciste et l'infamie suprême qui dure depuis des siècles, de les placer dans des réserves d'Indiens comme on parque des animaux dans des zoos.

Voilà. C'est dit. 100% ou sang pour sang avec vous, Madame Cécile Djunga.

 

 

Les commentaires sont fermés.