11/09/2018

Des armes, toujours des armes, rien que des armes

Le débat fait rage en Suisse. En Espagne, c'est carrément un chantage de l'Arabie Saoudite qui fait bouillonner la population et la politique.

Mais la question principale reste de savoir pourquoi les êtres humains en sont toujours au stade de l'homme des cavernes avec cette nécessité de créer des armes pour abattre l'ennemi afin de s'assurer puissance et domination sur un territoire.

L'Espagne et la Suisse argumentent de la même façon: il faut garder le savoir-faire et l'emploi et accepter de livrer des armes dans des pays en conflit qui n'hésitent pas à massacrer des populations civiles.

Cela revient à avouer que l'on tolère et que l'on aide à massacrer ailleurs alors que l'on prône et pratique une politique de la non-violence chez nous... Bravo pour la cohérence et l'éthique.

On ne peut pas à la fois aimer la paix et la démocratie chez nous et encourager la guerre ailleurs dans des conflits armés qui servent avant tout à garder au pouvoir des castes et des dictatures barbares n'hésitant pas à créer du terrorisme international.

On ne peut pas chasser le musulman en exil qui vit en paix chez nous et ne sème aucun trouble public, et le rendre responsable de tous les maux de l'islam, vouloir le renvoyer dans son pays d'origine alors que nos pays fabriquent des bombes et d'autres armes qui servent à détruire des communautés entières ailleurs, à les faire fuir de pays en guerre durable et sans fin (Syrie, Yémen, Soudan, etc.).

On ne peut pas se dire citoyens responsables si on n'autorise l'exportation d'armes vers des zones en conflit au nom de l'emploi et de population fragilisée perdant leur travail. Ce qui est un drame, évidemment. Nos usines d'armement sont capables de fabriquer d'autres choses bien plus utiles à l'être humain. Les chantiers navals sont capables de construire d'autres corvettes pour venir en aide aux naufragés qui se noient dans la Méditerranée... Hélas, il n'y a personne pour payer ces navires new look et personne pour entretenir les naufragés sauvés de la mort silencieuse.

Le pétrole, qui est une richesse commune pour tous les habitants et habitantes de la terre au même titre que l'eau, doit vraiment devenir une matière première de moindre importance grâce aux nouvelles technologies et énergies renouvelables. Cela non seulement pour éviter la progression du réchauffement climatique à un point de non retour mais aussi pour éviter l'arrogance de ces princes qui croient que la main d'Allah les a béni et leur permet de faire n'importe quoi juste parce qu'ils sont nés sur un champ de pétrole. 

L'argent n'est pas mon maître et ne le sera jamais. Satan sait trop bien s'en servir pour dominer et soumettre les gens au Mal et à la perversité la plus cruelle.

https://www.letemps.ch/monde/lespagne-sommee-choisir-entr...