25/10/2018

Quand la vérité ferme les yeux par pudeur

Avoir le courage de se battre

et rebattre les cartes

pour abattre

un système corrompu.

 

Mais que dire?

Mais que faire?

Mais que dire

si ce n'est mentir

à soi-même.

Parce que l'ambition ronge.

Parce que le désir de soi monte

à son apogée

et que je veux exister

sur la scène publique.

 

Quand est-ce

que je dis la vérité

et mens pourtant par omission?

Quand est-ce que je démissionne

de ma mission démocratique

pour assouvir mon ambition personnelle?

 

Quand est-ce

que monter sur le char des vainqueurs

est perçu par les perdants

comme une victoire révolutionnaire

sur les puissants?

 

Quand est-ce que Rome

s'est noyée

et que la Civilisation a disparue?

 

Sophia,

qu'elle est la seconde médiatique

qui dit la vérité de votre être?

Sophia et Jean-Luc,

rappelez-vous

que la Révolution cache ses cadavres

derrière des portes closes

et que personne n'est jamais parfait

en quoi que ce soit.

Nous avons nos travers,

nos petites imperfections,

nos manques,

nos affections,

nos amours.

Et que nos amours

précipitent parfois les êtres humains

du Capitole à la Roche tarpéienne.

 

Vulcain souffle sur les braises.

Vulcain est en fureur.

Vulcain veut brûler Jupiter.

Mais quand Vulcain

joue du marteau et de l'enclume

pour arriver au pouvoir,

aiguise-t-il une épée de Damoclès

pour lui-même?

Et si le crin de cheval cédait?

Et si Robespierre perdait le combat

et finissait sur l'échafaud du peuple?

 

20181025_082234.JPG

 

Les commentaires sont fermés.