06/12/2018

L'avenir est encore possible...mais autrement

S'il y a un politicien en France qui emporte mon admiration, c'est bien François Ruffin. Il ne sera peut-être jamais Président mais il restera dans l'Histoire de France comme le citoyen éclairé raisonnable qui a raison sur beaucoup de points. Un visionnaire, un vrai.

Merci François. A vous, peut-être, durant ce samedi crucial, d'être un représentant légal des gilets jaunes d'une France non-violente, inventive, généreuse, ouverte sur le monde, qui trace un chemin révolutionnaire vers une autre politique.

Ecoutez toutes et tous cet homme. Il est le bon-sens même et la générosité. Il n'en rajoute pas. Il s'amuse tout en étant extrêmement sérieux. C'est si rare ces qualités-là parmi les femmes et les hommes dans l'hémicycle de la politique.

Petit rappel qui a toute son importance. François Ruffin touche le SMIC sur son activité de député et reverse le surplus à des oeuvres de charité.

 

 

 

Prenez garde à vos CRS, Brigitte et Emmanuel Macron!

La panique est mauvaise conseillère. Elle provoque plus de peur, plus de risques d'affrontements violents. Si vous cherchez la confrontation brutal avec les gilets jaunes vous aurez une réponse brutale et dramatique.

Souvenez-vous au soir du premier tour de l'élection présidentielle. Vous vous saviez déjà vainqueur. Vous vous saviez sur le trône malgré un deuxième tour bidon. Mais nous, quelques-uns, quelques-unes, sur ces images, avons pensé furtivement et bien malgré nous au couple Ceausescu et leur destinée tragique.

Ne résistez pas si vous et vos CRS ne pouvez plus résister par la non-violence à la non-violence du peuple. Ne vous agrippez pas au pouvoir si le pouvoir déjà vous échappe. Restez digne et donnez votre démission présidentielle. C'est la chose la plus sensée et la plus raisonnable qui soit.  

Souvenez-vous de ce qui est écrit ici et regardez encore ces images du début de votre règne. Quant à vous, Brigitte, ne jouez pas à Poppée. Soutenez votre amant président dans sa chute et repartez digne et en vie en quittant le cercle infernal que votre Emmanuel a créé en se prenant pour Jupiter au-dessus des femmes et des hommes.

C'est pour votre propre survie et pour la survie de la République que j'écris ces quelques lignes amicales.

A votre couple que je dédie la vidéo d'opéra ci-dessous.

 

"Decursio" où la marche populaire des gilets jaunes

Le terme "Decursio" en latin s'associe à une parade militaire sous l'Empire romain. Trois empereurs, Auguste, Néron, et enfin Hadrien firent frapper des monnaies avec ce terme associé à des chevaux et leurs cavaliers.

Ce terme de "Decursio" est aussi associé aux jeux du cirque romain et de la jeunesse du divin empereur.

Il était en principe réservé aux futurs empereurs et leurs armées.

Néron en fit un fameux sesterce en bronze ou en cuivre recherché des numismates tout comme les monnaies d'Hadrien et d'Auguste... Et les Gaulois, ces astucieux, en firent des copies dans un alliage mystérieux (argent-étain?) qu'ils utilisèrent pour leur propre usage et peut-être pour se moquer et défier les empereurs romains.

Pourquoi utiliser un autre métal pour ses fausses romaines et vraies gauloises plutôt que le métal original du sesterce? Peut-être parce que les Gaulois voulaient être maîtres en tout de leur monnaie, y compris dans l'alliage fabriqué, et ne pas dépendre de l'empire romain et de ses lois...

C'était les Gaulois et les Gauloises il y a presque 2000 ans. Ce sont les Gauloises et les Gaulois d'aujourd'hui.

Monnaie gauloise ancienne, faux sesterce de Néron (selon expert), alliage inconnu, rendue à son éclat d'origine après nettoyage. Une patine noire intense et grasse camouflait presque entièrement la frappe lors de mon achat.

20181206_144028.jpg

 

20181206_144232.jpg

Néron (Macron):

"Quel artiste périt en moi"

"Qualis artifex pereo"

 

 

 

 

Y'a du vent chez les Gaulois

Y'a du vent chez les Gaulois

et Gilet Jaune donne le tempo

pour changer le temps

des invisibles,

des sans-paroles,

des sans-voix.

 

Y'a du vent dans ses voiles

et sous les alizés.

Gilet Jaune monte, monte, monte encore

pour inverser la direction sonore,

redonner

de la joie, du bonheur,

de la lumière dans les chaumières

et remplacer cette sale pétaudière

de misère créée par le roi Pétaud

pilleur, voleur. et exploiteur de travail.

 

Y'a du vent chez les Gaulois

et dans la lyre de Gilet Jaune

on entend la rage électrique,

l'envie d'inverser la nique

en inventant de la zizique

pour détraquer leur système

de profiteurs et de maquereaux,

effacer la courbe

de la désintégration

physique et morale,

tracer sa route jusqu'à l'Elysée.

 

Gilet Jaune marche,

marche d'un pas ferme

dans l'adversité,

et le front levé.

Gilet Jaune a trouvé le tempo

et son mouvement

est le mouvement

de tous les peuples

¨méprisés et désavoués par les rois,

les tyrans, les voleurs d'argent,

les assassins de démocratie.