19/12/2018

Vinci au bord du précipice

Les Gilets Jaunes réclament la renationalisation des autoroutes. 

En occupant les péages, le mouvement fait reculer de plus en plus le gouvernement français. Vinci, de façon fort maladroite et arrogante à chercher à se faire rembourser par l'Etat pour tous les automobilistes qui ont profité de passages gratuits grâce aux blocus ou, alors, de fliquer les profiteurs pour récupérer l'argent envolé.

Les Gaulois ne sont pas fous. Ils comprennent très bien, comme en Italie d'ailleurs, que ces grosses sociétés de péages donnent un pognon de dingue aux actionnaires principaux, donc eux-mêmes, et n'en gardent qu'un minimum pour les réinvestissements en vue des rénovations de ponts, de tunnels, et de revêtements du sol. Et qui paiera, à la fin (et peut-être après catastrophes horribles) la reconstruction de ponts neufs et de tunnels après la chute de ces sociétés qu'on peut dire mafieuses et racketeuses sans dire que cela soit exagéré? Et bien oui. C'est l'Etat qui paiera encore et qui dit Etat dit impôts et citoyens! Un authentique scandale de l'ultralibéralisme!

Alors Gilets Jaunes de France et de Navarre, et d'ailleurs aussi, sur vos pancartes jaunes, écrivez:

 

VINCI: VENI, VIDI, VIXI

 

VIXI étant l'anagramme de XVII et signifiant "J'ai vécu" et XVII faisant référence à la XVIIème Légion romaine massacrée à 100% par les tribus germaniques en l'An 9 dans les bois du Teutobourg, les sans-cultures comme les appelaient les Romains, les barbares, les gens qui n'étaient rien aux yeux de sa majesté les empereurs romains...

 

Les commentaires sont fermés.