24/12/2018

Tu vois la vie quand c'est ta mort

Tu ne vois rien de la vie

si tu n'as pas vu la mort

de très près,

de trop près.

En face de toi.

En face de moi.

Il y a comme la mort

par inadvertance

et l'anonymat d'une vie

bousillée par leur règle d'or.

Il y a.

Des murs de sang, des silences de plomb,

des monstres hideux, des âmes mortes,

des êtres sans coeur,

des paradis perdus

qui ont fait naufrage

durant les suffrages universels,

des rendez-vous incroyablement manqués,

des illusions anéanties pendues

au gibet de la fausse révolution

du jeune empereur Macron

et de tous les autres.

 

Ci-gît Gilet Jaune.

Ci-gît la femme et l'homme

tombés héroïques au combat,

relevés par le combat de leur vie

dans les rues de Paris,

marchant sans entraves

brave, très brave Gilet Jaune.

 

Brave les interdits en marche

sur les ronds-points,

aux péages autoroutiers, monte et montre

que l'argent volé

est bien l'argent dérobé au peuple

au profit de grandes familles bourgeoises;

aux frontières ouvre ton esprit,

montre-toi citoyen mondial,

citoyenne mondiale

partout où tu vas

mais reste patriote de ton pays.

 

Et dessine

partout du jaune,

du jaune cocu,

du jaune infidèle,

du jaune fluo

qui annonce la couleur,

la couleur de leur trahison,

de leur abandon,

de leurs prisons,

de leur idéologie assassine

qui nous dirige vers le brun,

vers la fin de la liberté,

alors qu'ils prétendent

qu'elle se dirige vers la belle démocratie,

ah ben oui Monsieur Macron,

votre belle démocratie à la con

avec ses 80'000 forces de l'Ordre

dans tout le pays

pour réprimer le peuple en jaune,

pour la défendre

contre le peuple en gilets jaunes;

le brun des salauds

se colore au-dessus des gens

et prend lentement le pouvoir

pour s'enrichir sans fin

en assassinant la liberté,

l'égalité, la fraternité.

 

On n'en peut plus

de vos fausses paroles,

de vos délires obsessionnelles

rivés sur la Finance, la Bourse,

et les oligarques du monde.

On n'en veut plus

de cette loi abjecte

qui ne vise que la prospérité

de la consommation,

zombie consommateur,

zombie consommatrice,

la croissance au profit

d'une minuscule minorité

d'êtres humains

qui vendent des femmes,

des animaux, des hommes,

des enfants,

des forces de production,

des esclaves poings et pieds liés

à l'impôt et le travail.

 

On n'est pas des lâches.

On n'est pas des antisémites et des racistes.

On n'est pas des fachos.

On n'est rien de tout ça.

On est en jaune

pour dire la trahison de la démocratie.

On est en jaune fluo

pour écrire le scénario

d'un monde meilleur,

celui des invisibles

qui ont de la vraie culture et des histoires,

des vertes et des pas mûres

écrites avec le sang des révoltés,

une vie de bagne et de bagnards,

une vie chaude et sèche comme

le vin jaune du Jura,

le meilleur vin du monde,

une vie de misère enivrante

et liquoreuse comme

un vin élevé

sur un lit de paille

et finir très riche

dans un verre d'amour.

 

On est tout ça.

On est bien plus que ça.

Nous sommes des femmes,

des enfants, des hommes,

qui savons ce qu'est

la démocratie pour tous et toutes,

la liberté, la solidarité, l'égalité,

la fraternité.

 

STOP MACRON!

 

 

Les commentaires sont fermés.