01/01/2019

Monologue en jaune du 1er janvier de l'An 1

Et le revoilà encore

le magicien de France

et sa poudre de perlimpinpin.

Ma parole, il se prend pour Merlin

l'Enchanteur au service de Leroy-Merlin

et du grand patronat.

Mais qui est la Fée Viviane?

Et Morgane, et le vieux Renaud

qui ont voté pour lui?

Mais que font les artistes

pour dire aux gens

qu'ils descendent tous dans la rue

par millions avec leur courage et leurs tripes?

 

Merde!

Encore un qui est tombé

sous un tir de flash-ball

tiré à bout portant.

Encore une qui étouffe

sous les gaz lacrymo.

Et la France qui a de plus en plus la haine.

Et la foule qui a de plus en plus la haine.

Et les riches qui tissent toujours

leurs bas de laine

sur la peau des moutons,

des smicards,

des travailleurs et travailleuses,

des couches sociales

méprisées parce que pauvres,

forcément pauvres

puisque c'est la loi de leur capitalisme extrême

et la loi de cet Etat Capital extrême.

 

Merde!

C'est le 1er de l'An neuf

le 1er de l An 2019.

Le 1er de l'An 1 en Gilet Jaune.

J'ai pas pensé à être heureux

hier soir.

Juste pensé à rester révolutionnaire

tout en faisant voler les casseroles

dans ma cuisine.

J'y ai pas pensé parce que le boulot,

toujours le boulot, m'éreinte

avec ses étreintes nuptiales.

Oh je sais. Ma maîtresse Cuisine

est bien la dernière

à être reconnue par le pouvoir

après les nettoyeurs et nettoyeuses

de chiotte.

Mais bon, après la bouffe,

il y a forcément la chie,

et j'en chie donc

des pages de merde

qui ne sont vues et lues

que par quelques initiés silencieux

à ma poésie de chiotte.

 

Bon. Et puis si j'ai bien interprété

les voies impénétrables du Web,

y'a Macron qui a dit à ses flics

de me censurer sur le territoire français.

Mais putain c'est trop grave

pour un type qui a si peu de like,

qui est si peu lu et partagé

sur les réseaux sociaux.

Qu'est-ce qu'il peut bien

en avoir à foutre

d'un type comme moi

circulant comme un fantôme,

un soldat disparu,

un vampire,

un mort.

Un mort sur la Toile?

ça le fait pas.

 

Eh Manu, me censure pas!

ça sert à rien.

La révolution se fait sans moi.

Je ne fais que l'accompagner

en y laissant ma trace

pour mes enfants

et nos générations futures.

Et même.

L'Internet ça peut disparaître

un jour ou l'autre

et comme l'écrit ne restera pas

pour les générations à venir

qui auront survécu

à ce monde virtuel,

ma trace disparaîtra avec l'Internet

comme la disparition

du langage des druides

au temps des Gaulois.

 

Mais je me parle à moi tout seul

alors que toi, sur l'écran télé

tu es vu et entendu par la foule

qui n'est pas haineuse.

Celle qui t'aime comme l'enfant roi.

Tu fais kitschissime, tu sais,

vraiment kitschissime

comme Donald Trump

avec ta langue de banquier

hyper contrôlée

qui appelle au bonheur,

à la joie partagée,

tous et toutes ensemble

pour la gloire de la France.

 

On dirait que tu nous la mets

bien profond en toute politesse.

T'es trop fort en diplomatie faux-cul.

Tu mérites un diplôme en or

de tes potes les financiers.

On dirait même que tu pousses un énorme

"Fuck les gilets jaunes" limite narquois

avec ton sourire contrôlé et coincé.

ça te soulage de te dire

que tu restes le seul maître à bord

du Paquebot France.

ça te soulage de savoir

que la police et l'armée

sont encore avec toi pour un temps.

ça te soulage vraiment

que, selon les médias,

la violence vienne des gilets jaunes

et pas de tes CRS hyper protégés.

ça te soulage plus que tout

de savoir que cela fait déjà 40 ans

que le néolibéralisme triomphe

dans les démocraties du monde

et que la démocratie se meurt

déchirée en lambeaux,

écartelées entre deux pôles extrêmes

qui renient à leur tour la démocratie pour tous

puisque la démocratie à amener

des types comme toi, Hollande, Sarkozy,

Chirac, etc.

Les autocrates triomphent partout

et avec eux les dictatures

comme toi, Trump, Poutine,

qui parlent la langue des milliards et de la guerre

mais plus du tout la langue du peuple,

du bon pain, de l'artisan, du boulanger,

de l'amour et de la fraternité partagés.

 

Macron Néron!

Tu brûles Paris et la France

pour la reconstruire sans le vrai peuple.

Macron Néron!

Tu ne joues pas de la lyre

comme l'artiste fou Néron.

Mais tu joues de la tire-lire

pour amadouer les forces de l'ordre

pour qu'elles restent au côté

de l'oligarchie

et non du côté du peuple.

 

Je te laisse à ton pouvoir, Manu.

J'ai encore beaucoup de menus

à servir au peuple

dans ma cuisine de merde.

 

Et si tu me censures,

que c'est bien toi

qui a bloqué mon blog

sur le territoire de France,

alors je porte ça comme

un gilet jaune d'honneur

et non comme un déshonneur.

 

Caresse Némo pour moi.

Il te surveille de près.

Bien à toi.

Capitaine Némo.