04/01/2019

Casser du Gilet Jaune et ne rien changer

Casser tout ce qui pense autrement pour ne rien changer. Le pouvoir aux extrêmes riches et le mépris aux extrêmes pauvres.

Dire du mal, beaucoup de mal sur les petites gens révoltés dans la rue, les prendre de haut, leur dire que s'ils en sont là c'est qu'ils le méritent bien parce qu'ils n'ont pas su ou pas voulu se hisser au-dessus du lot.

Culpabiliser les révolutionnaires, les rendre infréquentables, les considérer comme communistes ou fascistes pour bien faire peur au reste du peuple, et pour que rien ne change, que la Vème République perdure dans le temps avec tous ses défauts, avec son enfant-roi placé au sommet de l'Etat grâce à l'appui du fric des puissants et de médias qui tombent éperdument amoureux du candidat des riches (Sarkozy, Macron, les nouveaux princes magiques des contes médiatiques).

Le peuple suit, le peuple marche, le peuple veut croire au prince charmant qui va tout bouleverser, tout changer, tout redistribuer au peuple, aux travailleurs qui se crèvent, aux pauvres qui crèvent la dalle et vont de désillusion en désillusion. Pendant ce temps, lundi matin, le roi Médef, la reine Assemblée, et le Petit Prince sont venus chez le gilet jaune pour lui serrer la pince et le mettre à genoux à travers des menaces sur son futur: tu vas au rond-point, tu risques la comparution immédiate et 5'000 euros d'amendes. Tu te promènes à la Rue Royale, on t'embarque pour une garde-à-vue et on te convoque chez le juge pour manifestation illicite, etc. Et cela tous les jours de la semaine, y compris le dimanche et les jours fériés, pour que la révolution avorte et que rien, non rien, jamais ne change.

Et ce n'est pas que la France qui perdra. Non. Bien sûr que non. Parce que les ultra-riches ont pris possession de la Terre et qu'ils mettent des dictatures partout en place. Des guerres de merde se déclarent, les gens se divisent et se haïssent. Et pendant ce temps, les riches accumulent encore plus de richesses et la Terre se meurt gentiment avec le réchauffement climatique et les bouleversements naturels provoqués de la main de l'homme.

Pas de VIème République grâce à la Révolution, pas de changement notoire. Macron restera Macron, les très riches encore plus riches, en pire encore, tellement heureux d'avoir pu mater les Gilets Jaunes et les avoir fait retourner à leurs niches de cul terreux.

Gilets Jaunes, il ne nous faut pas céder. Sinon rien ne se fera. Ensembles, restons ensembles. Et si nous sommes encore trop peu nombreux à vouloir ce changement radical de société, rappelons-nous que plus de la moitié de la population soutien le mouvement et que plus de 50% cela donne une légitimité à l'action démocratique que nous menons pour et avec le peuple.

 

Les commentaires sont fermés.